« Vous êtes tous frères » : sur les pas d’Abraham avec le Pape

Bagdad, Ur, Erbil, Mossoul, Qaraqosh : ces noms qui jalonnent le voyage en Irak du pape François évoquent à la fois les sources de l’histoire du salut et l’actualité de ce pays meurtri par les conflits.

En ce temps de Carême, ce premier voyage du Pape depuis le début de la pandémie revêt un caractère évangélique et apostolique. Ur en Chaldée d’où partit Abraham résonne avec la devise du voyage pontifical : « Vous êtes tous frères », descendants d’Abraham et fils d’un même Père. La plaine de Ninive nous rappelle le signe de Jonas, signe de la conversion qui accompagne toute l’Eglise dans son chemin vers Pâques. Le pape François veut manifester sa proximité et son soutien à tous les habitants de cette terre biblique comme le commente un frère dominicain de Mossoul : « Vous savez, en Orient, quand on veut honorer les gens, on ne les invite pas chez soi mais on va à leur rencontre. C’est exactement ce que le Pape veut faire : venir visiter les membres souffrants de sa famille », poursuit le religieux qui définit ce voyage comme « une visite de compassion » ».

A notre mesure, tels les membres d’une « Eglise en sortie », notre pèlerinage vers les jours saints nous porte à la rencontre de ceux qui souffrent pour vivre une fraternité authentique, rappeler que le salut est offert à tous, apporter la paix, revenir à Dieu comme les ninivites qui mettent en pratique les paroles du prophète sans délai.

Pauline Dawance, SNCC

Catéchèse & catéchuménat, les nouvelles publications :

Approfondir votre lecture