Comment prier avec la Parole de Dieu ? L’expérience de la lectio divina

Un vitrail de l’artiste Kim en Joong.

Un vitrail de l’artiste Kim en Joong.

« […] seul celui qui se place avant tout à l’écoute de la Parole de Dieu peut ensuite l’annoncer. » Benoît XVI, discours aux participants au congrès pour le 40e anniversaire de la Constitution dogmatique sur la Révélation divine Dei Verbum, 16 septembre 2005.

L’importance de la lectio divina pour notre vie de prière a été largement rappelée, depuis Vatican II et particulièrement par le pape émérite Benoît XVI, dans les documents magistériels de ces dernières années.

« Que [tous les fidèles du Christ] se rappellent aussi que la prière doit aller de pair avec la lecture de la Sainte Écriture, pour que s’établisse un dialogue entre Dieu et l’homme, car « nous lui parlons quand nous prions, mais nous l’écoutons quand nous lisons les oracles divins » » (Dei Verbum 25).

« […] je voudrais surtout évoquer et recommander l’antique tradition de la Lectio divina : la lecture assidue de l’Écriture Sainte, accompagnée par la prière réalise le dialogue intime dans lequel, en lisant, on écoute Dieu qui parle et, en priant, on Lui répond avec une ouverture du cœur confiante (cf. DV, n°25). Cette pratique, si elle est promue de façon efficace, apportera à l’Église, j’en suis convaincu, un nouveau printemps spirituel. […] On ne doit jamais oublier que la Parole de Dieu est la lampe sur nos pas et la lumière sur notre route (cf. Ps 118/119, 105). » (Benoît XVI, discours aux participants au congrès pour le 40e anniversaire de la Constitution dogmatique sur la Révélation divine Dei Verbum, 16 septembre 2005)

« Lorsque nous prenons en main avec foi les Écritures Saintes et les lisons avec l’Église, l’homme revient se promener avec Dieu dans le paradis. » (Verbum Domini )

S’adonner à l’exercice spirituel de la lectio permet d’entrer dans une intimité renouvelée avec la Parole de Dieu et laisser le Seigneur travailler les cœurs par la pratique d’une prière séculaire. L’exhortation apostolique Verbum Domini sur la Parole de Dieu, en 2010, redit avec force qu’elle « est capable d’ouvrir au fidèle le trésor de la Parole de Dieu et de provoquer ainsi la rencontre avec le Christ, Parole divine vivante » (VD 87).

La lectio divina est offerte à tous les fidèles et donc également aux catéchistes qui portent la responsabilité de « s’imprégner et de se pénétrer de la pensée, de l’esprit et des attitudes bibliques et évangéliques par un contact assidu avec les textes eux-mêmes » (VD 74). Ils peuvent à leur tour la proposer aux enfants qu’ils accompagnent. La lectio déploie tous ses trésors quand elle est vécue avec d’autres personnes, forts de l’assurance que, là où deux ou trois sont réunis au nom du Seigneur Jésus, il est présent au milieu d’eux (cf. Mt 18, 20).

Sa méthodologie est simple et se déroule en cinq parties.

Première étape : la lectio

Cette première lecture du texte choisi est guidée par la question suivante que dit en soi le texte biblique ?

Il s’agit d’honorer, dans ce premier temps, l’intention du texte : qu’est-ce qui est raconté ? Quels sont les personnages, les lieux, les actions ? Quelle est la situation de départ et celle de la fin du texte ? Qu’est-ce qui est dit de Jésus, des personnes qu’il rencontre ? Il est important de s’interroger sur la connaissance authentique du contenu de ce texte. Chacun peut choisir de souligner, annoter le texte, selon ce qu’il préfère. Regarder les verbes, les répétitions, les indications de lieu, de temps.

Cette étape permet de se mettre en présence du texte, de s’imaginer soi-même protagonistes ou spectateurs de texte. Se demander ce qui nous interpelle ; nous réjouit, nous choque ou nous dérange.

Deuxième étape : la meditatio

Nous entrons dans la méditation à l’aide de la question suivante : que nous dit le texte biblique ?

Il s’agit à présent de se demander, chacun de manière personnelle et en tant que baptisé, membre de la communauté des croyants, quelle résonnance le texte a dans le présent de sa vie personnelle.

Troisième étape : l’oratio

Nous entrons dans ce temps de la prière avec cette question : Que disons-nous au Seigneur en réponse à sa Parole ?

Cette prière peut prendre la forme d’une requête, d’une intercession, d’une action de grâce ou d’une louange et elle est le signe que cette Parole de Dieu nous transforme.

Dernière étape : la contemplatio

Nous entrons dans la contemplation par la question que nous adressons au Seigneur : « Quelle conversion de l’esprit, du cœur et de la vie nous demandes-Tu, Seigneur ? »

Il s’agit d’accueillir le don que Dieu nous fait de porter le même regard que Lui pour juger de la réalité. Ce dernier moment vise à nous conformer à Lui, à adopter une posture de sagesse conforme à celle que le Seigneur nous demande, à laisser l’Esprit du Christ prendre forme en nous. Verbum Domini dit que la Parole de Dieu se révèle ici comme le critère de discernement des situations : « elle est vivante, […], énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle pénètre au plus profond de l’âme, jusqu’aux jointures et jusqu’aux moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur » (He 4, 12).

Cependant, pour que la lectio porte véritablement son fruit, ce temps doit ensuite ouvrir à l’action – actio – où nous pouvons manifester, dans la charité envers notre prochain, ce don reçu de sa Parole et mériter la bénédiction de Jésus : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui l’observent ! » (Lc 11, 28).

Pour nous guider sur ce chemin de la lectio, nous pouvons porter notre regard sur la figure de Marie qui, la première, laissa la Parole agir en elle de manière exemplaire. Marie est celle qui « conservait avec soin toutes ces choses, en les méditant dans son cœur » (Lc 2, 19) et « savait trouver le lien profond qui unit les événements, les faits et les réalités, apparemment disjoints, dans le grand dessein de Dieu » (Verbum Domini 87).

Isabelle Perrier, SNCC

Approfondir votre lecture

  • Le Christ, représenté "en majesté". Détail du polyptyque du Jugement dernier, Rogier van der Weyden. Hôtel-Dieu de Beaune (21).

    Vivre un temps de lectio divina autour de l’évangile de la solennité du Christ-Roi

    Forts de la lecture de l’article « Comment prier avec la Parole de Dieu ? L’expérience de la lectio divina », certains seront sans doute tentés d’expérimenter ou de poursuivre leur pratique de la lectio divina. Voici une proposition autour de l’évangile du dimanche 22 novembre, solennité du Christ, Roi de l’univers et dernier dimanche du Temps ordinaire.

  • « Seigneur Dieu, tu as parlé,
et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie pour toujours. » 2S 7, 29

    Lectio divina : vivre sa foi à domicile en méditant la Parole de Dieu

    Pendant tout ce temps où ne pouvons pas nous retrouver en communauté, nous avons pu continuer à nourrir notre vie de foi en méditant la Parole de Dieu. Nous sommes aidés et accompagnés par un certain nombre de propositions de diocèses et de paroisses.

  • Lecture de la Bible.

    Méditer sur la Parole de Dieu avec Dei Verbum et le Prologue de saint Jean

    Quelle place a l’Écriture Sainte dans ma vie personnelle, ma vie de baptisé, de catéchiste ? Dans l’élan du Dimanche de la Parole de Dieu, nouvellement institué par le Pape François, l’équipe du service diocésain d’Albi revient sur le Dimanche de la Parole de Dieu, nous convie à une méditation sur la Parole de Dieu, à la lecture de la constitution dogmatique Dei Verbum sur la Révélation divine et du Prologue de Saint Jean.

  • Lire et étudier la Bible pour se nourrir de la Parole de Dieu.

    Grâce à Verbum Domini, redécouvrir la Parole divine

    Quelques citations de Verbum Domini, l’exhortation apostolique du pape Benoît XVI sur la Parole de Dieu dans la vie et dans la mission de l’Église (2010) pour nous aider à redécouvrir le caractère central de la Parole divine dans la vie chrétienne au moment où le pape François nous invite à célébrer le premier Dimanche de la Parole de Dieu. Seule une familiarité toujours plus grande avec les Écritures rend les catéchistes capables de permettre à ceux à qui ils s’adressent de rencontrer le Christ ressuscité.

  • Verbum Domini, exhortation apostolique de Benoît XVI, éd. Parole et Silence, 2011.

    Exhortation apostolique sur la Parole de Dieu : lecture croisée de Verbum Domini et du TNOC

    Le père Luc Mellet conduit une lecture commentée de l’exhortation apostolique post-synodale de Benoît XVI Verbum Domini sur la Parole de Dieu pour en saisir les résonances avec le Texte national pour l’Orientation de la Catéchèse en France.