Le baptême, un appel à s’engager

Jeune fille se mettant au service d'une dame âgée en lui apportant son plateau repas

AdobeStock_269748836.jpeg

Cet article est paru dans la revue Initiales n°268 : La politique : une question de vie !

À l’adolescence, les jeunes nous renvoient assez régulièrement nos contradictions. Il n’est pas rare de les entendre nous dire : « Tu fais quoi pour les migrants qui se noient dans la Méditerranée ? », « Tu les aides comment les pauvres, à part en faisant un don aux Restos du Cœur ? »

Pendant leur cheminement catéchuménal, les jeunes vont faire cette découverte de cet idéal difficile à atteindre : aimer le Christ, vouloir être à son image et réussir concrètement dans sa vie à agir comme le Christ.

Les jeunes qui demandent le baptême sont invités “à vivre toute chose dans l’espérance, à pratiquer l’amour fraternel” (RICA n°103.2). Ils découvrent que la foi engage l’homme. Jésus nous appelle à être des disciples, à servir nos frères, à les aimer comme Dieu les aime. “Le prochain devient l’image vivante de Dieu le Père, rachetée par le sang du Christ et objet de l’action constante de l’Esprit Saint. Il doit donc être aimé, même s’il est un ennemi, de l’amour dont l’aime le Seigneur, et l’on doit être prêt au sacrifice pour lui, même au sacrifice suprême : donner sa vie pour ses frères.” (Sollicitudo rei socialis, Jean-Paul II, n°40)

D’une foi et d’une relation personnelle à Dieu, les catéchumènes découvrent progressivement que l’amour de Dieu les met en route vers une ouverture aux autres et au monde. Le catéchuménat met petit à petit le jeune en mouvement et la célébration du baptême n’est pas un point final de leur parcours. Elle n’est que le début de leur vie de baptisé. Il faut maintenant passer à l’action et vivre sa foi ! Notre mission continue, il est important de poursuivre l’accompagnement de ces jeunes désormais néophytes, de les aider à développer leur pratique de l’engagement dans la charité au service de son prochain.

Devenus membres de l’Église, ils font partie de ce corps et à ce titre, ils sont indispensables à la vie de l’Église et de leurs frères. Permettons-leur de vivre le service là où nous sommes, dans nos aumôneries, nos paroisses…

Catherine Lemoine, SNCC

Aller plus loin avec les catéchumènes

  • Lire le texte de la Première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (12, 12‑30) puis demander à chacun de partager une phrase qui l’a touché et de l’expliquer.
  • On prend ensuite un temps de silence. Chacun réfléchit aux qualités de chaque membre du groupe.
  • Chacun partage ensuite le fruit de sa réflexion et écoute les qualités qu’on lui reconnaît.
  • Lors d’un dernier tour de table, chacun partage une action qu’il se propose de réaliser au service du groupe ou au service d’autres frères.

Dans le même numéro :

  • La politique : une question de vie ! – Initiales n°268

    Nous vous proposons de relever le défi de parler politique avec les jeunes qui vous sont confiés, de leur faire découvrir comme elle est présente et nécessaire dans notre société, de réaliser comment être chrétien est un envoi à se mettre au service de nos frères, et comprendre qu’ils ont, à leur niveau, à prendre part à la vie de la cité : à la maison, auprès de leurs copains, dans leurs études, dans l’Église, dans les associations et dans la société.

  • Jeune fille se mettant au service d'une dame âgée en lui apportant son plateau repas

    Le baptême, un appel à s’engager

    À l’adolescence, les jeunes nous renvoient assez régulièrement nos contradictions. Il n’est pas rare de les entendre nous dire : « Tu fais quoi pour les migrants qui se noient dans la Méditerranée ? », « Tu les aides comment les pauvres, à part en faisant un don aux Restos du Cœur ? »

Un numéro par trimestre

Ini 258_Couverture

Se procurer un numéro

boutique-publications.cef.fr

Approfondir votre lecture

  • Dire que Dieu est le Créateur, une vérité de foi

    Pendant le cheminement catéchuménal, les jeunes vont découvrir que le Dieu des chrétiens est un Dieu créateur et sauveur. Deux qualificatifs auxquels il n’est pas évident de réfléchir avec eux et qui pourtant sont au cœur de notre foi.

  • Liberté, Égalité, Fraternité : relire cette devise avec le regard de la foi

    Sur la façade de nombreux établissements publics s’affiche cette devise de la République française : Liberté, Égalité, Fraternité. Il peut être intéressant avec des jeunes catéchumènes de revisiter ces mots bien connus avec le regard de notre foi et d’aller plus loin sur la notion de fraternité.

  • Prier pour les catéchumènes pendant le carême

    Durant le Carême, dernière ligne droite pour les catéchumènes et temps du combat spirituel, le diocèse de Nantes propose à tous les chrétiens du diocèse de les porter par la prière. Pour sensibiliser les communautés, le service du catéchuménat s’est inspiré du diocèse de Luçon en mettant à disposition dans les églises un flyer sur lequel tous les prénoms des catéchumènes sont inscrits.