Mystagogie et intelligence de la foi : une journée de formation

formation-ktq-lilleLes services diocésains du catéchuménat de Lille, Arras et Cambrai ont proposé, le 18 novembre dernier, une journée de formation, adressée aux accompagnateurs sur le thème « L’intelligence de la liturgie ». 150 personnes étaient présentes à la maison diocésaine d’accueil de Raismes. Le P. Bertrand Estienne, prêtre responsable du service diocésain de la pastorale liturgique et sacramentelle de Cambrai, est intervenu en deux temps.


La liturgie à partir de quatre expressions

Un premier enseignement a présenté la liturgie à partir de quatre expressions :

– la liturgie comme opus dei (« œuvre de Dieu », expression héritée de saint Benoît pour désigner la liturgie des heures) ;

– l’adage mens concordet voci (« Que l’esprit concorde avec la voix », qui nous vient aussi de saint Benoît : la parole précède la réflexion dans la liturgie)

– la liturgie, « source et sommet de la vie chrétienne » (cf. Sacrosanctum concilium n. 10) ;

– l’adage lex orandi, lex credendi (« la loi de la prière est la loi de la foi », le Catéchisme de l’Eglise catholique explicite : « l’Église croit comme elle prie » (CEC n. 1124).

L’intervenant a brillamment rappelé quelques fondements et présenté avec enthousiasme l’efficacité propre de la liturgie. La liturgie se vit, se reçoit. Elle n’est pas un fourre-tout, elle a sa propre structure, à respecter. Elle suppose une vie chrétienne en dehors des célébrations.

La liturgie de l’initiation chrétienne

Le P. Estienne, dans un second enseignement, a rappelé les spécificités des quatre temps du catéchuménat et des trois étapes liturgiques de l’itinéraire vers les sacrements de l’initiation chrétienne. Il a expliqué que, plutôt que de préparer une liturgie à vivre par les autres, chacun doit se préparer à vivre la liturgie avec les autres. Il a également démontré l’efficacité propre de toute liturgie, si les participants, quel que soit leur statut, se laissent faire par elle. C’est bien le Christ qui célèbre ! Au milieu du jour, la messe a été célébrée et a permis aux participants de faire l’expérience heureuse des déploiements lents des gestes (entrée, signations, …), d’un Notre Père déclamé lentement.

Un atelier sur la mystagogie

Dans l’après-midi, un atelier sur la mystagogie a été proposé. A partir de la célébration de l’eucharistie vécue un peu plus tôt, l’on a partagé sur l’expression « Pour vous et pour la multitude » (Prière eucharistique n°3 : « Prenez, et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés »). Cet atelier d’une durée d’une heure a été proposé en petits groupes.

Dans un premier temps, les participants ont échangé sur leur vécu de la célébration : « Au cœur de la consécration nous avons entendu ces paroles, faisons silence, mettons-nous en situation de les entendre à nouveau. Qu’est-ce qui nous frappe ? Comment les avons-nous reçues tout à l’heure ? »

Chaque groupe a ensuite lu le chapitre 4 des Catéchèses mystagogiques pour aujourd’hui de Christian Salenson sur « Pour vous et pour la multitude » pour approfondir la réflexion. Cela a été l’occasion d’un nouvel échange autour des questions : « Comment réagissons-nous ? En quoi cela vient modifier notre perception de ‘Pour vous et pour la multitude’ ? »

Cet atelier a permis d’approfondir les fondements de la pratique mystagogique et de recevoir d’une manière renouvelée cette phrase de la prière eucharistique. Pour nombre de participants, celle-ci a trouvé une nouvelle résonance grâce à cet atelier. Ils se sont également sentis incités à vivre des catéchèses mystagogiques dans leurs propres communautés paroissiales.

Les participants ont beaucoup apprécié cette journée : ils ont pu partager leur expérience, revisiter leurs pratiques, recevoir un enseignement riche, rendre grâce de la mission qui leur est confiée.

Le déroulement de la journée

20 min Accueil café / Remise du dossier avec un numéro de salle pour la catéchèse mystagogique de l’après-midi. Remise d’une étiquette pour inscrire son nom, son lieu son diocèse. Dans le dossier il y a : Le déroulement de la journée Les textes et les chants de la célébration

Le plan du topo de B. Estienne

10mn Chant de rassemblement, Présentation de la journée et de l’intervenant.
45mn Topo du P Bertrand Estienne icône de Pierre marchant sur les eaux sur l’écran
45mn En 6*6 : 5mn pour se présenter. 20 mn pour échanger par rapport à ce que l’on vient d’entendre et extraire une question et /ou une réaction pour le groupe.

25 min : prise de parole de chaque groupe et réactions/échanges avec l’intervenant

15mn Pendant la pause nous installons, dans la salle Jacques Delaporte, ce qui est nécessaire à la célébration. Mettre le bénitier, juste au bord de la salle.
11h45 à 12h30 Célébration avec les textes : Ac 28,11-16. 30,31 Ps de Salomon 97 Mt 14,22-33
10mn Chacun est invité à noter les paroles, les gestes qui l’ont marqué pendant cette célébration.
1h15 Repas
5 mn Les participants se rendent dans les différentes salles pour la catéchèse mystagogique.
45 mn Catéchèse mystagogique à partir de la célébration du matin.
45 mn Intervention de B. Estienne autour des rites propres au catéchuménat des adultes : que nous disent-ils de la foi de l’Eglise ?
15 mn Réactions en direct
15mn Evaluation de la journée

Les statistiques du catéchuménat

Pour vous aider

620x349 vignettes

Accompagner les adolescents

catéchumenat-adolescents

Catéchumènes migrants, une richesse pour l’Église

couv_Courrier137

« Voilà que je me tiens à la porte et je frappe » (Ap, 3, 20)

Rencontrer Jésus-Christ, un parcours catéchuménal

Matins d’Évangile est un outil pour accompagner les adultes vers le baptême. Pour enrichir cette proposition d’initiation aux sacrements, le CFRT-Le Jour du Seigneur propose des vidéos dans presque chaque module. Voici une contribution pédagogique à découvrir ci-dessous !

banniere_jesus_2

Venir au Christ depuis l'Islam

Les fiches Venir au Christ constituent un parcours catéchuménal  pour les personnes de culture musulmane édité dans Matins d’Évangile. Pour enrichir cette proposition, le CFRT-Le Jour du Seigneur propose un catalogue de vidéos.

bandeau-venir-au-christ

Approfondir votre lecture

  • 31 mai 2020 : Reprise des célébrations dominicales, suite à l'épidémie de coronavirus Covid-19. Messe de Pentecôte célébrée en l'église Saint-Pierre de Charenton. Accueil des fidèles à l'entrée de l'église pour le respect des mesures sanitaires durant la célébration. Charenton-le-Pont (94), France.

    Après les sacrements, favoriser l’intégration des néophytes dans la communauté chrétienne

    Cette année, les rencontres pour les catéchumènes ont été limitées, se sont vécues en petit comité et avec de la distance. Ces conditions n’ont pas permis la rencontre des catéchumènes avec la communauté alors qu’habituellement ils sont très entourés durant le Carême et le Temps pascal : scrutins, baptême, confirmation. Pour aider les néophytes à créer du lien avec la communauté, et à trouver leur place, le service du catéchuménat du diocèse de Nantes a conçu un parcours « Accompagner après les sacrements », qui se déploie sur trois rencontres dominicales.

  • Mai 2020 : L'épidémie Coronavirus, Covid-19 et le confinement imposé par mesure sanitaire ont rendu impossibles les messes en public et la célébration de certains sacrements. Temps d'échange entre paroissiens et prêtres dans la rue. Charenton-le-Pont (94), France.

    Appelés au baptême en 2020 : le temps des retrouvailles, de la célébration et de la mystagogie

    Pour accompagner les catéchumènes puis les néophytes en cette année spéciale qui a vu les baptêmes d’adultes différés, le Service diocésain du catéchuménat du diocèse de Lille a proposé des fiches pour préparer la célébration du baptême au cours d’une messe paroissiale, pour vivre la célébration, pour en faire une mystagogie.

  • « Cap sur la Justice », le plateau de jeu de L'Oasis n°15.

    Grâce au jeu, mettons le cap sur la Justice dans nos vies !

    Nous assumons un certain nombre de responsabilités : familiales, au travail, dans notre environnement local ou associatif, comme citoyen, ou encore dans notre mission d’accompagnateur ou de catéchiste, en paroisse. Comment conduisons-nous notre vie ? Sur quoi et sur qui gouvernons-nous ? Sur quoi n’avons-nous aucune maîtrise ?
    Le baptême fait de nous des « rois ». Navigant vers chacun de ces pans de notre vie, jetons l’ancre pour relire avec le Christ notre manière de conduire notre vie avec justice.