L’itinéraire « Accompagner vers l’Eucharistie » avec des sourds

Couverture Accompagner les personnes porteuses d'un handicap mental vers l'EucharistieA Bourg la Reine, au cours d’un WE national de la Pastorale des Sourds, nous avons travaillé sur l’itinéraire « Accompagner les personnes porteuses d’un handicap mental vers l’Eucharistie » qui s’appuie sur la pédagogie des 5 sens, pour et avec des personnes atteintes de surdité.
Pictogramme-Sourds-Signants

Bien sûr vous me direz que les personnes sourdes ne sont pas des personnes porteuses d’un handicap mental (et vous auriez raison) et donc que ce document ne les concerne pas (et là vous auriez tort).

En effet, alors que la plupart des participants étaient convaincus que « pour les sourds tout doit passer par la vue », ils ont pu découvrir combien les autres sens leur permettent aussi d’entrer dans le mystère de la rencontre avec Jésus-Christ.

La chapelle de l’établissement qui nous accueillait a été l’occasion d’une visite-découverte « en mode totale découverte » telle celle qui est proposée aux catéchistes dans la fiche 4 du document. Avoir appréhendé cette chapelle par nos sens (en particulier le toucher du chemin de croix en relief ou les lumières très travaillées par le jeu de couleurs des vitraux) a changé la façon dont nous l’avons habitée lors de la célébration de la messe.

Quelle ne fut pas la découverte, alors que certains croyaient que l’encens était la marque d’un temps révolu de l’Eglise, de retrouver tout ce qu’il pouvait signifier dans une célébration. Certains avaient bien pensé aux prières qui montent vers le ciel telle la fumée de l’encens. Le regard plus neuf est venu d’un jeune homme qui, alors que nous relisions ensemble ce qu’ils avaient ressenti aux différentes stimulations sensorielles de la messe que nous venions de vivre s’est exclamé (en LSF c’est une exclamation silencieuse mais on a traduit pour l’entendant que je suis) : « Pourquoi il y a eu la même chose faite avec l’encensoir pour le prêtre et pour moi ? » En effet, que signifie l’hommage rendu à Dieu lorsqu’on encense l’autel, la Parole, la croix, le prêtre, l’assemblée ? Reprenant l’hommage rendu à l’enfant de la crèche, l’encens signifie l’adoration, la prière. Ne sommes-nous pas « prêtre, prophète et roi » par notre baptême ?

Ce document est conçu pour des catéchistes. Comme toujours quand il s’agit de handicap, il reste à faire le « sur-mesure » pour s’adapter à chacun de ceux qu’on accompagne. Avec la Pastorale des Sourds, nous avons vu que les fiches de ce document pour cheminer vers la première des communions pouvaient avoir toute leur place parmi les autres outils, plus visuels, de la catéchèse.

Approfondir votre lecture

  • Messe LSF, la chaîne des lectures de la messe dominicale en langue des signes

    Voici une initiative portée par une interprète en Langue des Signes Française (LSF) du diocèse d’Albi. Corinne Farré a créé sa chaîne YouTube Messe LSF via laquelle elle diffuse chaque semaine les 4 lectures du prochain dimanche, traduites en langue des signes.

  • Les célébrations dominicales en LSF pour les sourds et malentendants

    Le site internet du diocèse de Paris recense les propositions de célébrations eucharistiques dominicales signées en LSF à Paris et en Île de France. Par ailleurs, en ce temps de crise sanitaire, la Coordination Pastorale des Sourds de France a mis en place des célébrations « signées » retransmises en direct afin que les personnes sourdes et malentendantes puissent suivre depuis chez eux, sur ordinateur, la liturgie dominicale doublée en Langue des Signes Française (LSF).

  • 10 commandements pour communiquer avec une personne malentendante ou devenue sourde

    Comment parler à un malentendant ou devenu-sourd et bien se faire comprendre ? Le Bureau de coordination des associations des personnes malentendantes et devenues sourdes nous livre ses dix commandements pour apprendre à communiquer avec les malentendants avec beaucoup d’humour. Ce petit dépliant illustré a été réalisé par le Bucodes SurdiFrance.