Dimanche de la Parole de Dieu : les propositions du diocèse d’Évry

Lectionnaire posé sur l'ambon lors de la célébration eucharistique.

Lectionnaire posé sur l’ambon lors de la célébration eucharistique.

Dans un message publié sur le site diocésain d’Évry-Corbeil-Essonnes en 2020, Mgr Pansard, listait quelques idées pour une célébration du premier Dimanche de la Parole de Dieu. Voulu par le pape François, il sera célébré tous les ans le troisième dimanche du Temps ordinaire, cette année le 24 janvier 2021.

Ce dimanche peut être une bonne occasion :

  • Pour remettre la Bible ou le Nouveau Testament à des jeunes et des adultes qui se mettent en route pour devenir chrétien ;
  • Pour mettre en relief tous ceux qui dans nos communautés chrétiennes portent le souci de partager la Parole de Dieu qui se donne à nous dans le livre des écritures : catéchistes, accompagnateurs du catéchuménat, membres des équipes espérance, membre des équipes de préparation aux sacrements, équipe animatrice ;
  • Pour solliciter les membres des équipes de solidarité dans cette chaîne de transmission de la Parole. « Écouter les Saintes Écritures pour pratiquer la miséricorde : c’est un grand défi pour notre vie. La Parole de Dieu est en mesure d’ouvrir nos yeux pour nous permettre de sortir de l’individualisme qui conduit à l’asphyxie et à la stérilité tout en ouvrant grand la voie du partage et de la solidarité. » ;
  • Pour prévoir au début de la liturgie de la Parole, une procession ou un passage de main en main par tous ces acteurs, du lectionnaire dominical qui sera déposé sur l’ambon. Cette procession pourra être accompagnée d’un beau chant sur la Parole de Dieu ;
  • Pour que les prédicateurs de ce jour, ne cherchent pas à tout dire mais à « faire entrer en profondeur dans la Parole de Dieu, dans un langage simple et adapté celui qui écoute, permet au prêtre (et au diacre) de faire découvrir également la « beauté des images que le Seigneur utilisait pour stimuler la pratique du bien » (La joie de l’Évangile 142). C’est une opportunité pastorale à ne pas manquer ! » ;
  • Pour relancer l’invitation à mettre en route et faire vivre dans nos quartiers des petites communautés, des maisons d’Évangile, des équipes d’écoute et de partage de la Parole de Dieu qui nous nourrit. Car elle doit retentir aussi bien « dans l’action liturgique que dans la prière et la réflexion personnelle » ;
  • Pour prendre en compte que la Parole du Seigneur retentit tout au long de la liturgie eucharistique dominicale avec le récit de l’institution, le « comme nous l’avons appris du sauveur nous osons dire : Notre Père » ; « Seigneur Jésus Christ tu as dit à tes apôtres je vous laisse la paix, je vous donne ma paix »…

Quelques propositions pour le Dimanche de la Parole de Dieu :

Dimanche de la Parole de Dieu et catéchèse

Prochain rendez-vous : le dimanche 23 janvier 2022. Avec le Motu proprio Aperuit illis et l'institution du Dimanche de la Parole de Dieu, le pape François nous donne, à chaque année liturgique, une belle occasion de réfléchir sur la place centrale de la Parole de Dieu en catéchèse. En instituant un Dimanche consacré à la Parole de Dieu pendant le temps ordinaire, le pape invite les baptisés et les communautés chrétiennes à prolonger ce jour par un approfondissement renouvelé de l’Ecriture Sainte où Dieu ne cesse de dialoguer avec son peuple.

Approfondir votre lecture

  • Jusqu’où ouvrir le livre ? Brève théologie des Écritures

    Dans cet ouvrage, le théologien dominicain Emmanuel Durand poursuit un objectif ambitieux et qui concerne tous les chrétiens : comment affronter la complexité des Écritures qui est inhérente à leur caractère à la fois humain et divin ? Comment les interpréter de façon juste ?

  • La prière avec les Saintes Écritures, selon le pape François

    Depuis le mois de mai 2020, le pape François consacre ses catéchèses du mercredi à la prière. Le 27 janvier 2021, lors de l’Audience générale, le Saint-Père s’est attardé sur la prière que nous pouvons faire à partir d’un passage de la Bible. « Les paroles de l’Ecriture Sainte, a-t-il rappelé, n’ont pas été écrites pour rester emprisonnées sur du papyrus, sur du parchemin ou sur du papier, mais pour être accueillies par une personne qui prie, en les faisant germer dans son cœur. »

  • Elle est vivante la Parole de Dieu !

    « Elle est vivante la Parole de Dieu » (He 4, 12) Dieu continue à nous parler aujourd’hui quand on écoute l’Ancien et le Nouveau Testament.