Avec des jeunes, préparer la Vigile pascale avec le récit de la traversée de la Mer Rouge

Aux environs de Qesm Nwebaa, Gouvernorat du Sinaï Sud, Egypte.

Aux environs de Qesm Nwebaa, Gouvernorat du Sinaï Sud, Egypte.

Cette proposition de mise en scène, à mi-chemin entre le chœur parlé et la saynète, a été vécue dans le diocèse de Strasbourg avant d’être publiée dans le numéro des Cahiers de l’Orientation de la Catéchèse en Alsace « Vivre le Mystère pascal. La Semaine sainte ». Elle invite à préparer les jeunes adolescents entre 13 et 18 ans à vivre pleinement la Vigile pascale en revisitant avec eux une des sept Lectures de la Veillée pascale, le texte de l’Exode et l’épisode biblique de la traversée de la Mer Rouge (Ex 14, 15-15, 1).

Le Samedi Saint au soir, alors qu’il fait nuit, les chrétiens se rassemblent pour une liturgie riche de sens :

  • autour du feu à l’extérieur ;
  • autour de la Parole de Dieu ;
  • autour du renouvellement du baptême ;
  • autour de l’Eucharistie.

Lire ensemble le passage du livre de l’Exode

Demander à un ou plusieurs jeunes de lire à voix haute le passage du livre de l’Exode qui sera lu à la Vigile pascale : Ex 14, 15-15, 1.

La mise en scène du texte

Lecteur 1

Comme Pharaon approchait, les fils d’Israël regardèrent et, voyant les Égyptiens lancés à leur poursuite, (le peuple a peur) ils furent saisis d’un grand effroi.

Lecteur 2

Comment allons-nous traverser la mer ? (A répéter par le peuple)

Lecteur 1

(Le peuple lève les poings au ciel) Et ils crièrent vers le Seigneur.

Ils disent à Moïse : (poings dirigés vers le groupe de Moïse)

« Est-ce que l’Egypte manquait de tombeaux, pour que tu nous aies emmenés mourir dans le désert ? Quel mauvais service tu nous as rendu en nous faisant sortir d’Egypte ! » Moïse répondit au peuple : (le groupe Moïse tend les mains vers le peuple) « N’ayez pas peur ! Tenez bon ! Vous allez voir aujourd’hui ce que le Seigneur va faire pour vous sauver ! Car, ces Égyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus. (Le groupe Moïse tend les mains vers le ciel) Le Seigneur combattra pour vous, et vous, vous n’aurez rien à faire. » (Le peuple se lève doucement)

Lecteur 1

Le Seigneur dit à Moïse : (les deux groupes tendent les bras vers l’avant en se regardant)

« Lève ton bâton, étends le bras contre la mer, fends-la en deux, et que les fils d’Israël pénètrent dans la mer à pied sec. Et moi, je vais endurcir le cœur des Égyptiens : ils pénétreront derrière eux dans la mer ; je triompherai, pour ma gloire, de Pharaon et de toute son armée, de ses chars et de ses guerriers. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand j’aurai triomphé, pour ma gloire, de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. »

Lecteur 2

Le Seigneur fera éclater sa gloire. (A répéter et tendre les bras vers le ciel)

Lecteur 1

(Ils se mélangent : le groupe Moïse va vers le peuple)

L’ange de Dieu, qui marchait en avant d’Israël, changea de place et se porta à l’arrière, entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël. Cette nuée était à la fois ténèbres et lumière dans la nuit, si bien que, de toute la nuit, ils ne purent se rencontrer.

Lecteur 2

Ténèbres pour les Égyptiens ! (Ils avancent en désignant du doigt la pyramide)

Lumière pour les fils d’Israël ! (En levant les bras au ciel)

Lecteur 1

Moïse étendit le bras contre la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est, et il mit la mer à sec. Les eaux se fendirent, et les fils d’Israël pénétrèrent dans la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.

Lecteur 2

Peuple d’Israël, marche avec confiance. (Le peuple répète la phrase en se groupant au milieu avec les bras levés et le groupe Moïse reste à sa place bras tendus vers l’avant)

Lecteur 1

Les Égyptiens les poursuivirent (le peuple a peur et lentement chacun se relève l’un après l’autre) et pénétrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer. Aux dernières heures de la nuit, le Seigneur observa l’armée des Égyptiens, et il l’a mit en déroute. Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire. Les Égyptiens s’écrièrent : « Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! »

Lecteur 1

Le Seigneur dit à Moïse : (tous lèvent la tête au ciel) « Etends le bras contre la mer : que les eaux reviennent sur les Égyptiens, leurs chars et leurs guerriers ! » Moïse étendit le bras contre la mer. (Le groupe Moïse tend les bras vers l’avant) Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrir toute l’armée de Pharaon, (deux personnes du groupe Moïse cherchent la pyramide, la pose au centre et tout le monde la regarde) ses chars et ses guerriers qui avaient pénétré dans la mer à la poursuite d’Israël. Il n’en resta pas un seul. Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.

Lecteur 2

Sauvés des eaux ! (A répéter tous ensemble bras levés puis se mettre en ½ cercle, bras levés)

Lecteur 1

Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Egypte. Alors Moïse et les fils d’Israël chantèrent ce cantique au Seigneur : Ma force et mon chant c’est le Seigneur : il est pour moi le salut. Il est mon Dieu, je le célèbre :

J’exalte le Dieu de mon Père. (A répéter ensemble)

Valérie Schmitt, diocèse de Strasbourg

Approfondir votre lecture

Le livre de l'Exode

  • Tressaint Beatrice Oiry

    Une lecture du livre de l’Exode pour la dynamique de conversion

    Ces notes on été prises le 28 juin 2017 à partir de l’intervention de Béatrice Oiry, Bibliste de l’Université catholique d’Angers, sur le lien entre catéchèse et liturgie dans l’Écriture. Nous en sommes héritiers et parcourir ce chemin liturgique et biblique nous introduit dans une dynamique de conversion.

  • Coucher de soleil à l'horizon et tombée de la nuit.

    La quatrième nuit : le retour du Roi messie

    Au temps de Jésus, au soir de Pessah, nos pères dans la foi faisaient mémoire de quatre nuits. Quatre nuit où Dieu apparaît comme le veilleur de la nuit. Dans le cœur du disciple, au temps du Christ Jésus, la lecture du livre de l’Exode au soir de la Pâque, résonne comme un poème : le poème que la tradition appelle « Poème des quatre nuits ». Quatre nuits que le Seigneur lui-même désigne comme quatre nuits de veille. (Tg Ex 12, 42)