Connectés au Christ : une démarche catéchuménale pour les adolescents

La proposition Connectés au Christ est bâtie autour de 22 fiches, vingt-deux rencontres destinées à accompagner la démarche catéchuménale des adolescents qui demandent le baptême.

Présentation de la démarche

Nous sommes heureux de vous présenter des fiches pour une démarche catéchuménale pour les adolescents de 12 à 17 ans.

Accompagner des catéchumènes sur le chemin de la rencontre du Christ, c’est – en tant que baptisé – prendre part à la vocation de l’Église dont la nature est d’être missionnaire (Ad Gentes 2). Puisque Dieu « veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Tm 2, 4), l’Église a pour mission essentielle d’évangéliser tous les hommes (Directoire pour la catéchèse 28). Cette mission nous provoque et nous appelle à témoigner de notre foi chrétienne qui est « dabord lacceptation de l’amour de Dieu révélé en Jésus Christ, l’adhésion sincère à sa personne et la libre décision de marcher à sa suite » (DPC 18).

Cette invitation à laquelle François ne cesse de nous appeler nous place en qualité de « frères aînés » dans la foi. Nous nous engageons donc dans cette tâche d’évangélisation afin que chaque jeune – accueilli de manière inconditionnelle – puisse faire l’expérience que, dans l’Église, se trouve « la voie libre et sûre pour participer pleinement au mystère du Christ » (AG 6).

Cette proposition est bâtie autour de vingt-deux rencontres, déclinées en vingt-deux fiches qui ne forment pas à elles seules le tout de la démarche catéchuménale. Elles sont un outil au service de votre mission d’accompagnement des jeunes pour vous aider à témoigner de votre propre vie de foi et à dialoguer avec eux. C’est en cheminant ensemble que vous pourrez lire les signes de l’Esprit qui travaille déjà leur histoire et leur cœur. Par conséquent, les jeunes devront vivre en complément des rencontres individuelles avec leur accompagnateur, des invitations aux temps liturgiques, participer à la vie de la communauté pour mieux la connaître et pouvoir choisir de s’y engager plus tard, et faire partie d’un groupe d’insertion. Elles porteront du fruit dans la mesure où elles soutiendront « un art de l’accompagnement » (Evangelii gaudium 169) qui redit sans cesse que Dieu nous précède sur la route. C’est bien cette assurance que « là où deux ou trois sont réunis en [son nom], [le Christ est] au milieu d’eux » qui permet « de conserver la joie devant une mission aussi exigeante » (EG 12). Cette démarche catéchuménale nécessite également du temps, de la patience et de la délicatesse qui, seules, peuvent conduire au mûrissement de la vie en intimité avec le Christ.

Vous pourrez puiser dans ces fiches comme dans une « banque de données ». Cela signifie donc qu’il n’y a pas d’ordre chronologique à respecter entre les fiches, si ce n’est celui d’observer les temps propres du catéchuménat. Il vous faudra constituer un itinéraire global adapté au(x) catéchumène(s) que vous accompagnez. Chaque rencontre est prévue avec le/les jeunes, le/les accompagnateurs, un/des copains présents à leur côté, et/ou l’équipe avec laquelle il/elle va cheminer (aumônerie, scouts, MEJ, groupe paroissial…)

Chacune des rencontres est pensée comme un itinéraire avec des étapes. Il est prévu pour une durée d’une heure mais le temps n’est donné qu’à titre indicatif. Il devra être géré en fonction de la taille du groupe et de la participation des jeunes aux échanges.

Mais rien n’est figé. Vous avez la liberté d’adapter le tout en équipe, en fonction de la manière dont vous vivez l’accompagnement, selon les besoins du ou des catéchumènes et en tenant compte des conditions propres à votre paroisse, école ou mouvement. Un temps de prière est proposé à la fin de chaque fiche mais il pourra prendre place au début ou être au cœur de la rencontre. Dans chaque fiche, vous aurez des pistes pour parler de la mort et de la résurrection du Christ qui est un élément central de notre foi, il n’y a donc pas de fiche spécifique au kérygme. Nous avons fait le choix de parler des trois sacrements de l’initiation chrétienne en tant que tels lors du temps de la mystagogie, mais vous pouvez utiliser les fiches 20 à 22 à tout moment si vous le souhaitez.

Les modules sont numérotés, mais seulement pour vous permettre de les reconnaître. Les vingt-deux fiches sont réparties en quatre groupes de couleur selon le temps du cheminement catéchuménal, seul ordre à respecter. Enfin, chaque fiche possède des annexes incluses dans le document ou à télécharger.

  • Temps de la première évangélisation, fiches 1 à 8 .
  • Temps du catéchuménat, fiches 9 à 13.
  • Temps de la purification et de l’illumination et de ses rites, fiches 14 à 19.
  • Temps de la mystagogie, fiches 20 à 22.

Vous trouverez ci-contre le dessin du cheminement catéchuménal.

Les fiches renvoient à des passages du Rituel de l’initiation chrétienne des adultes (RICA) et aux pro- positions pastorales de l’initiation chrétienne des adolescents (catechese.catholique.fr rubrique « Ados »).

La Parole de Dieu, sans laquelle « les événements de la mission de Jésus et de l’Église dans le monde restent indéchiffrables » (Aperuit illis), a une place centrale dans chaque rencontre. Différents moyens pédagogiques (à partir d’images, de films, de poèmes, de chansons, d’extraits d’animations de la revue Initiales, et de propositions du site catechese.catholique.fr) sont donnés pour que vous puissiez faire le choix le plus adapté à la situation de vos jeunes.

22 fiches « Connectés au Christ »

22 fiches accompagnent cette démarche catéchuménale. Elles sont destinées au catéchuménat des jeunes de 12 à 17 ans.

Quelques conseils :

  • Utiliser les Bibles pour lire la Parole de Dieu : chercher dans une Bible a une vertu pédagogique.
  • Quand un récit biblique vous paraît trop compliqué, prenez d’abord le temps de le raconter pour, ensuite, aller le lire dans la Bible.
  • Prenez soin d’expliquer les mots difficiles et d’accueillir toutes les réactions des jeunes.
  • Choisissez les questions les plus adaptées aux personnes présentes.
  • Laissez venir les réponses, permettez le plus possible d’échanger afin de favoriser le dialogue qui souligne la liberté de la démarche.
  • L’accompagnateur pourra noter quelques réactions ou questions des jeunes pour pouvoir relire avec lui pendant les rencontres personnelles.

Approfondir votre lecture