En juin, relire son année de catéchèse et s’émerveiller

Le plateau du Jeu de l’oie pour s’émerveiller.

Avec le mois de juin, voici venu le temps des bilans. En catéchèse aussi, il est temps de nous projeter vers la nouvelle année à venir plein d’élans et de nouvelles aspirations ! Pour cela, il s’agit d’abord de commencer par regarder dans le rétroviseur pour contempler cette année qui vient de s’écouler et apprendre à s’en émerveiller. Accepter de prendre un moment pour faire le point peut sembler un vrai challenge en cette fin d’année scolaire mais c’est une étape primordiale, d’autant que les projets de ces derniers mois ont été particulièrement bousculés par les mesures sanitaires successives liées à la crise COVID et les deux confinements de l’automne et du printemps.

Pour guider les catéchistes et accompagnateurs du catéchuménat dans cette relecture d’année, le Service de catéchèse du diocèse de Rennes, Dol et Saint Malo met à disposition sur son site internet un jeu de l’oie qui peut se jouer seul ou en équipe et un livret de bilan d’année.

Faire le point sur une année mouvementée

Vous trouverez probablement qu’à la vue du contexte sanitaire vécu cette année, s’émerveiller de ce qui a été vécu en 2020-2021 est un vrai challenge. Et c’est tout à fait juste ! Avec cette année décousue, nous restons avec l’impression d’avoir vécu une succession de zigzags entre programmation, déprogrammation et reprogrammation des séances caté, des célébrations, de la préparation aux sacrements, etc.

Pourtant, c’est le challenge auquel nous appelle de l’archevêque de Rennes dans sa Lettre pastorale « Afin que vous débordiez d’espérance » en nous confiant la prière de la catéchiste Léontine Dolivet :

« Dieu est mon Père. Ô mon Père des cieux, c’est surtout quand mon ciel est noir et ma croix plus lourde que je sens le besoin de vous dire : Je crois à votre amour pour moi ! Oui, je crois que vous êtes mon Père et que je suis votre enfant. Je crois que vous m’aimez d’un amour infini ! Je crois que vous veillez nuit et jour sur moi et que pas un cheveu ne tombe de ma tête sans votre permission ! »

Dans sa lettre, Mgr d’Ornellas nous exhorte, « les mercis nous permettent de reconnaître ce que nous recevons et d’en être heureux. Ils nous conduisent à « l’heureuse sobriété » que nous propose le pape François (Laudato Si’, n._223). »

Alors, le Service de catéchèse du diocèse de Rennes, Dol et Saint Malo vous propose de contempler cette année écoulée avec des yeux émerveillés : au gré des mois nous avons fait des rencontres, tissé des liens de fraternité, approfondi notre relation à Dieu, rencontré des témoins de la foi, développé des talents, nous sommes ressourcés dans la nature et le silence, … Louons le Seigneur pour ce qu’Il a fait pour nous durant cette année tout à fait particulière. Il a été à nos côtés et son Esprit a fait germer de belles choses là où nous ne les attendions peut-être pas !

Pour faire un bilan d’année en vous émerveillant, voici 2 outils :

Louez-sois Tu Seigneur, car tu fais toutes choses nouvelles ! (Ap 21,5)

Approfondir votre lecture

  • Relire son année de catéchèse, d’accompagnement du catéchuménat

    La relecture d’une année de catéchèse ne se résume ni à un bilan ni à une évaluation. C’est un temps consacré au retour de mission avec ses frères sous le regard du Seigneur, pour prier et examiner comment nos pratiques servent la mission de l’Église et les tâches de la catéchèse.

  • Relire son année sous le regard de Dieu avec la prière des évêques

    Sur une idée du Service Diocésain de Catéchèse de Coutances, il vous est proposé de faire un bilan de l’année qui s’achève avec la prière des évêques de la Commission épiscopale pour la catéchèse et le catéchuménat.

  • La posture du catéchiste, la posture en catéchèse

    « Le catéchiste devient progressivement celui qui a d’abord rencontré Jésus. Ce qui le caractérise, c’est qu’il a basculé vers « l’intérieur du mystère ». » Mgr Vincent Jordy évoque la figure et la posture du catéchiste, catéchète, accompagnateur du catéchuménat dans la transmission de la foi. Il est intervenu sur ce sujet dans le cadre de la session Perspectives catéchétiques, « Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises » (Ap 2,17a).