Journée mondiale du migrant et du réfugié : kit et dossier pour l’animation

« Vers un nous toujours plus grand », affiche de la 107ème Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié en septembre 2021.

La 107ème Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié (JMMR) aura lieu le dimanche 26 septembre 2021.

Cette rencontre aura pour thème : « Vers un nous toujours plus grand », en écho à l’encyclique du Pape Fratelli Tutti (2020) et son appel à ce « qu’en fin de compte il n’y ait pas « les autres », mais plutôt un « nous » ! » (FT, 35)

Pour que les communautés locales vivent pleinement cette journée, le Service National Mission et Migrations (SNPMPI) met à disposition des équipes diocésaines un ensemble d’outils : propositions liturgiques, d’actions, pistes de réflexions …

Pour préparer cette journée dans vos diocèses, un dossier et un kit d’animation seront disponibles sur le site missionetmigrations.catholique.fr et sur le site officiel de la JMMR.

L’affiche, la carte-prière et le dépliant seront disponibles sur commande via le site missionetmigrations.catholique.fr.

Voici le kit d’animation proposé cet année :

Approfondir votre lecture

  • Jeune fille se mettant au service d'une dame âgée en lui apportant son plateau repas

    Le baptême, un appel à s’engager

    À l’adolescence, les jeunes nous renvoient assez régulièrement nos contradictions. Il n’est pas rare de les entendre nous dire : « Tu fais quoi pour les migrants qui se noient dans la Méditerranée ? », « Tu les aides comment les pauvres, à part en faisant un don aux Restos du Cœur ? »

  • Traverser la crise : ce que nous disent les apôtres dans l’évangile de la tempête apaisée

    Qui pourrait dire en ces années de pandémie que “la vie est un long fleuve tranquille” ? La vie est ponctué d’épreuves que nous devons traverser avec foi et espérance, à l’image des disciples dans l’épisode de « La tempête apaisée ».

  • Le choix contagieux de Ruth la Moabite

    Ruth la Moabite, qui a fait siens le peuple et le Dieu d’Israël est proclamée l’égale de Rachel et Léa, les matriarches, « qui construisirent à elles deux la maison d’Israël » (Rt 4, 11). Le récit la compare à Abraham. De sa fidélité contagieuse à la Loi, source de tous ses choix, naît la générosité des choix des autres, devenant source de salut pour tous. Ruth la Moabite, l’exclue de la promesse, participe plus que toute autre femme en Israël, à la réalisation de la promesse, elle, l’ancêtre de David de qui naîtra le Messie, le Sauveur du monde.