La vie de Jésus en FaciliDYS

la-vie-de-jesus-facilidysCatherine RENARD – Aurélie GUARINO, Editions des TERRES ROUGES, 2017, 48 pages, 17,90€

Voici un album spécialement conçu pour les APPRENTIS LECTEURS DYSLEXIQUES et DYSORTHOGRAPHIQUES.

Catherine Renard est docteur en psychologie et spécialiste des troubles spécifiques des apprentissages. Elle a écrit et adapté un récit de la vie de Jésus en s’appuyant sur sa méthode FaciliDYS ©.

Cette méthode est destinée aux apprentis lecteurs en difficulté et à tous ceux qui sont diagnostiqués dyslexiques, dysorthographiques.

Cette attention qui facilite la lecture permet de prendre davantage de plaisir à lire les récits. Ainsi la vie de Jésus pourra être reçue encore plus comme une Bonne Nouvelle !

Certains dessins vous plairont beaucoup, d’autres moins. J’ai particulièrement aimé le dessin de la p.38, illustrant le chemin de croix, qui me donne l’impression de suivre Jésus qui porte sa croix.

Les textes ont été revus par le P. Dominique TRILLAT, qui accompagne la pastorale de la DDEC du Var. Ce sont 20 adaptations de récits de la vie de Jésus, de l’Annonciation à la Pentecôte. Ils sont très simples et cependant assez fidèles au récit biblique. Chaque récit tient en quelques phrases et a, en vis-à-vis, une illustration pleine page.

Agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

A la une du site eglise.catholique.fr

Le rôle de Louis Massignon dans la postérité de Charles de Foucauld

Déjà béatifié et déclaré « Bienheureux » en 2005 sous le pontificat de…

Pour vous aider

620x349 vignettes boite à outils rentrée catéchèse

Pour vous aider

620x349 vignettes

Approfondir votre lecture

  • La dyslexie désigne « une altération spécifique et significative de la lecture ».

    Dyspraxie, dyslexie, dysphasie … : le point sur … les « dys »

    Enfant paresseux ? Enfant maladroit ? Enfant qui n’écoute rien ? Ou bien enfant « DYS » ? Le diagnostic est parfois difficile à poser et il faut souvent mener un long combat pour que les répercussions du handicap à l’école et dans la vie quotidienne soient reconnues. Les troubles « dys » sont jugés secondaires au regard d’autres problèmes plus graves.

  • bizhub 4750  Q76

    Les troubles DYS, en finir avec les idées reçues

    bizhub 4750 Q76 Comment expliquer que l’accompagnement de dizaines de milliers d’enfants porteurs de « dys » soit encore si difficile ? Pourquoi leurs trajectoires se révèlent-elles toujours aussi chaotiques, alors même que nous n’avons jamais été à ce point en mesure de comprendre leurs troubles, et de mettre en œuvre les moyens adaptés dont […]