La traduction liturgique de la Bible enrichie de notes explicatives

La Bible, traduction liturgique avec notes explicatives, AELF/Salvator, 2020.

La Bible, traduction liturgique avec notes explicatives, AELF/Salvator, 2020.

La Bible, traduction liturgique avec notes explicatives, AELF, éd. Salvator 59€ (lancement) puis 69€, septembre 2020.

Depuis huit ans, la nouvelle traduction officielle liturgique francophone de la Bible a été largement adoptée, aussi bien pour les célébrations liturgiques communautaires, que pour la lecture personnelle ou familiale de la Parole de Dieu, ou encore en catéchèse. Les éditions Salvator et l’Association épiscopale liturgique pour les pays francophones proposent aujourd’hui une version intégrale de la Bible enrichie de plus de 25 000 notes explicatives. Une mine d’or pour la pratique et la formation catéchétiques.

Rédigées par plus de trente auteurs et spécialistes, ces notes qui incluent les dernières recherches archéologiques et bibliques, « ont un rôle pédagogique et s’efforcent de rendre le texte biblique plus accessible au lecteur contemporain » précise le Père Henri Delhougne, coordinateur du projet. Un ouvrage de référence pour qui veut lire, méditer, se nourrir des Écritures à la lumière des commentaires proposés dans cet ouvrage.

Le lancement de cette édition annotée est prévu le 24 septembre 2020, quelques jours avant le 1600e anniversaire de saint Jérôme, Père de l’Eglise et traducteur de la Bible en latin, la Vulgate.

Approfondir votre lecture

  • Jusqu’où ouvrir le livre ? Brève théologie des Écritures

    Dans cet ouvrage, le théologien dominicain Emmanuel Durand poursuit un objectif ambitieux et qui concerne tous les chrétiens : comment affronter la complexité des Écritures qui est inhérente à leur caractère à la fois humain et divin ? Comment les interpréter de façon juste ?

  • La prière avec les Saintes Écritures, selon le pape François

    Depuis le mois de mai 2020, le pape François consacre ses catéchèses du mercredi à la prière. Le 27 janvier 2021, lors de l’Audience générale, le Saint-Père s’est attardé sur la prière que nous pouvons faire à partir d’un passage de la Bible. « Les paroles de l’Ecriture Sainte, a-t-il rappelé, n’ont pas été écrites pour rester emprisonnées sur du papyrus, sur du parchemin ou sur du papier, mais pour être accueillies par une personne qui prie, en les faisant germer dans son cœur. »

  • La fraction du pain et la célébration de l’eucharistie : pourquoi utilise-t-on des hosties pour la messe ?

    Dans le Nouveau Testament, il est écrit que Jésus a célébré la Cène avec du pain et du vin. Comment en est-on arrivé à utiliser des hosties pour la célébration de l’eucharistie ? Dans cette courte vidéo, le père Thomas Sabbadini propose une réponse en s’appuyant sur la Présentation Générale du Missel Romain et la tradition ancienne de l’Eglise latine.