Les chemins de Compostelle – Six pèlerins en quête de sens

Les chemins de compostelle

Les chemins de Compostelle – Six pèlerins en quête de sens, film documentaire de Lydia B. Smith, 84 min. en V.O. Sortie le 7 octobre 2015. En DVD.

Camino poussette

Ce n’est pas le premier documentaire ni le premier film sur le sujet (The Way ; Saint Jacques…La Mecque ; Compostelle Le chemin de la vie ; Sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle ; …), mais c’est le film officiel projeté lors du rassemblement annuel organisé par l’association espagnole Xacobeo à Saint Jacques de Compostelle.

Certains pèlerins consacrent un mois à parcourir près de 800 kms à pied. Sur le Camino Francès, de Saint-Jean-Pied-de-Port, à Santiago de Compostela, voire jusqu’à Finisterre. La réalisatrice Lydia B. Smith suit le chemin et le cheminement de six personnes qui marchent vers Saint-Jacques de Compostelle. Samantha, sans emploi et sans toit, venue marcher pour trouver son chemin ; Wayne, veuf depuis 4 ans, accompagné d’un ami fidèle ; Tatiana, accompagnée de son jeune fils Cyrian, et qui espère renouer avec son frère Jacquot ; Anne-Marie, qui a l’intention de marcher seule ; Annie, une américaine qui a des soucis de santé ; et Tomas, jeune actif entre deux boulots. Toutes ces personnes sont là pour des raisons et des motivations différentes, et avancent chacune à leur rythme.

Métaphore de la vie, où chacun cherche, détermine et trouve sa voie : ce documentaire nous fait sentir pas à pas leur cheminement personnel, un chemin universel accompagné par les autres pèlerins, des acolytes choisis ou non.

Camino sac a dos

Annie, partie avec un esprit de « gagne » à l’américaine, se laisse portée et est très touchée quand on lui vient en aide gratuitement. Quant à Samantha, elle a besoin de marcher pour une fois toute seule pour trouver sa voie personnelle. Anne-Marie, qui voulait marcher en solo pour se recentrer sur elle-même, démarre sur les chapeaux de roue, accompagnée d’un jeune homme…, qui la suivra finalement jusqu’au Finisterre (et jusqu’au bout de la terre ?). Tomas se laisse porter par la joie de vivre de quatre marcheurs espagnols, qui admireront sa ténacité à continuer malgré ses ampoules douloureuses du tout premier jour. Tatiana avance vaille que vaille avec son fils, se réjouit d’avoir son frère à ses côtés, mais comprend bientôt qu’ils n’ont pas la même vision du chemin, et qu’il faut peut-être se séparer pour avancer. Wayne prend la mesure de son travail de deuil, et n’hésite pas à faire halte, si besoin, soutenu par le regard bienveillant de son ami.

« A bad day for the ego is a good day for the soul ». Un voyage à l’intérieur des cœurs : le film nous fait vivre les moments d’égarement, de combat, de joie aussi, de ces quatre marcheurs, les rencontres qui les ralentissent, ou celles qui les emmèneront bien plus loin, les peurs qui les accompagnent et qu’il faut laisser en chemin. Ce documentaire nous fait sentir leur retour à l’essentiel, la simplicité et l’humilité de marcher avec un sac à dos. Il évoque l’apaisement (re)trouvé, la liberté d’agir, ou comment le mouvement de la marche met en mouvement pour la vie ensuite : s’ils arrivent en touristes, ces hommes et ces femmes repartent en pèlerins…

Un film qui permet d’aborder de nombreuses questions sur le sens de la vie, un film à utiliser avec des adultes ou des adolescents en catéchèse, avec des catéchumènes aussi…

Les chemins de Compostelle : disponible en DVD depuis mars 2016, avec 87 minutes de bonus. Plus d’infos sur le site de jupiter-films.com

Approfondir votre lecture