Années jubilaires, années spéciales pour l’Eglise

« Vous ferez de la cinquantième année une année sainte, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays. Ce sera pour vous le jubilé : chacun de vous réintégrera sa propriété, chacun de vous retournera dans son clan. » (Lv 25.10)

Année sainte, Jubilé, année extraordinaire, … l’Eglise universelle et les Eglises diocésaines vivent certaines périodes avec un saveur spirituelle particulière ou sous le patronage d’un saint, comme en cette année 2021 dédiée spécialement à saint Joseph dont l’image paternelle s’articulera avec une année Famille Amoris Laetitia. En convoquant une année spéciale, en célébrant un jubilé, l’Eglise catholique s’inscrit dans la tradition biblique tout en étant attentive aux signes des temps.

Qu’est-ce qu’un Jubilé ou une année sainte ?

Un Jubilé est une période privilégiée décidée par l’Eglise sur le modèle de ce qui s’est vécu dès l’Ancien Testament. Elle est une invitation à mieux vivre l’essentiel et à nous tourner davantage vers Dieu. Elle consonne avec un temps de joie, de repos et de liberté avec le Seigneur. Elle ouvre à l’expérience d’un rythme de vie mieux accordé à celui du Seigneur. Toute l’Eglise reçoit ce temps comme une bénédiction.

La tradition des années saintes remonte au jubilé de l’an 1300 promulgué par le Pape Boniface VIII pour célébrer l’anniversaire de l’Incarnation. Depuis lors, tous les 25 ans, s’ouvre une année sainte à Rome. La tradition s’enracine dans l’institution des jubilés en Israël. On lit dans le livre du lévitique que tous les sept semaines d’années s’ouvre une année de jubilé, pendant laquelle les terres mises en gage sont rendues à leur propriétaire, les dettes sont remises, les esclaves libérés. Pendant l’année sainte il s’agissait d’exprimer en acte et en parole l’œuvre de grâce que le Seigneur accompli pour apporter le salut à son peuple : remettre la dette de son péché, apporter la libération de ses esclavage, lui redonner la joie de louer son Seigneur. […] Lire la suite sur le eglise.catholique.fr

  • 2021, une année autour de la famille et d’Amoris Laetitia pour l’Eglise

    Les diverses propositions du pape François d'une année spéciale dédiée à saint Joseph, avec la Lettre Apostolique Patris corde, d'une année « Famille Amoris Laetitia » et d'une « Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées » sont autant de portes d'entrée qu'il nous offre pour mettre la famille au cœur de la vie de l'Eglise !

  • 2021, une année spéciale pour l’Eglise dédiée à saint Joseph

    A l'aube d'une nouvelle année liturgique, le pape François a décrétée dans une lettre apostolique publiée le 8 décembre 2020 en la fête de l'Immaculée Conception, une année dédiée à saint Joseph pour l'Eglise catholique. Epoux de Marie, père adoptif de Jésus et patron des travailleurs, saint Joseph sera particulièrement invoqué par les communautés de fidèles du monde entier en cette année 2021.

  • La Saison de la Création, un temps de jubilé pour la Terre !

    Du 1er septembre au 4 octobre 2020, les communautés chrétiennes sont invitées à célébrer la Saison de la Création, un temps pour prier, rendre grâce pour le monde créé par Dieu et confié à l'humanité, un temps pour prendre soin de notre maison commune. La coordination internationale œcuménique propose comme thème cette année : Jubilé pour la Terre.

  • 2020, une année johannique pour plusieurs diocèses

    En 2020, plusieurs diocèses s'associent autour de sainte Jeanne d'Arc pour fêter le centenaire de sa canonisation. Les festivités et cette année de dévotion particulière concernent les diocèses de Saint-Dié dans les Vosges, d'Orléans, de Rouen, et au total 14 diocèses dits « johanniques ». Jeanne d'Arc, grande figure d'Histoire et patronne secondaire de la France a été canonisée il y a cent ans par le pape Benoit XV le 16 mai 1920.

  • 2020, une année guidée par Irénée de Lyon

    2020 sera une année jubilaire pour le diocèse de Lyon autour de son saint patron et protecteur, saint Irénée. L'objectif de cette année, rendre hommage à ce Père de l'Église et faire de saint Irénée un vrai compagnon de route pour les chrétiens aujourd’hui, diocésains de Lyon... ou non.

  • « Dieu aimant, Créateur… », la prière du Pape pour l’année Laudato Si’ et ce temps de pandémie

    Le dimanche 24 mai 2020, le pape François a ouvert une année spéciale Laudato Si', pour marquer les 5 ans de la publication de l'encyclique sur la sauvegarde de la maison commune. Ce jour-là, il a incité les chrétiens à réciter régulièrement cette prière écrite pour l'occasion.

  • Année pastorale 2012/2013 : Pourquoi l’Année de la foi ?

    Année pastorale 2012/2013 : Pourquoi l’Année de la foi ? - Ouverture de l’Année de la foi, 20e anniversaire du catéchisme de l’Église catholique, XIIIe Synode des évêques pour la nouvelle évangélisation, 50e anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II, … Débutant en octobre 2012, l’année pastorale est riche en célébrations, toutes liées à la même dynamique : s’inscrire dans la Tradition de la transmission de la foi chrétienne « aux femmes et aux hommes de notre temps ». Comme le souligne le pape Benoit XVI dans le Motu Proprio « Porta Fidei » (La porte de la foi).

  • Année de la Miséricorde et Jubilé des catéchistes (2015-2016)

    Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, le « Jubilé de la Miséricorde » était une invitation pour la catéchèse à accompagner pour aller à la rencontre de Celui qui nous regarde avec amour et miséricorde.

  • Année de la Vie consacrée : « Toute vie est vocation »

    Comment accueillir la parole d’un enfant exprimant le souhait d’être prêtre, religieux( se) ? Le père Didier Noblot, Père Didier Noblot, prêtre du diocèse de Troyes, curé de Nogent sur Seine et directeur adjoint Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations, répond à la question. L’intégralité de ces propos sur ce thème « Toute vie est vocation » est à retrouver dans le Guide annuel Point de repères 2015/2016, à paraître en juin 2015.

Les lectures du jour

Évangile : « Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme » (Jn 3, 7b- 15)

Acclamation : (cf. Jn 3, 15) Alléluia. Alléluia. Il faut que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout croyant ait la vie éternelle.Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Jean En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour…

Le Missel romain, nouvelle traduction

La collection « Célébrer »

Collection Célébrer - Les bénédictions, éd. Mame, octobre 2019. En couv. : Envoi en mission d'une famille pour l'association Le Rocher, Paray-le-Monial, 4 août 2018. © Louis Lefèvre/Communauté de l'Emmanuel.

Regards d'évêques

sur la prière du Notre Père

La prière du Notre Père