Websérie du diocèse de Rennes : un épisode sur le Carême

Diffusée sur sa web TV, le diocèse de Rennes nous propose une nouvelle vidéo pour comprendre le Carême. Synopsis : « C’est quoi ce Carême qui commence avec des cendres et finit avec un feu ? Y a pas un problème ? »

Après un premier épisode sur la figure et la mission du prêtre, les Productions du Regard signent le deuxième court-métrage de la série « L’abbé Rapp dérape ». Une mise en scène façon Youtubeur qui donne la parole au père Guillaume Camillerapp, vicaire de la paroisse de Janzé, alias l’abbé Rapp.

Avec son format de trois minutes seulement, cette relecture originale du temps du Carême est facile à diffuser et partager et pourra aider à vivre ces quarante jours de chemin vers Pâques.

L'abbé Rapp dérape : Le Carême

L'abbé Rapp dérape : C'est quoi un prêtre ?

Approfondir votre lecture

  • Vers le baptême petits SNCC

    Peut-on envisager « un catéchuménat pour la famille ? »

    Alors que le pape François estime nécessaire un « catéchuménat permanent pour le sacrement du mariage », le document Vers le baptême des petits enfants, accompagner les familles vers le baptême des 0 à 6 ans propose un itinéraire de « type catéchuménal » aux familles.

  • ini 240-e2 Avengers Affiche

    Avengers, l’ère d’Ultron : un film sur l’engagement et la responsabilité

    Une proposition d’animation inspirée par le blockbuster américain Avengers. Synopsis : Afin d’empêcher Ultron d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, entraînant les super-héros dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps … Une fois de plus, leur mission les oblige à des renoncements.

  • La cite de la joie

    La cité de la joie, un film sur l’argent et le bonheur

    Une proposition d’animation construite à partir du film La cité de la joie. Synopsis : Max, chirurgien américain, décide, après l’échec d’une opération, de renoncer à la médecine et part en Inde. A Calcutta, il découvre la Cité de la Joie, un dispensaire au milieu des bidonvilles où, malgré la misère et le manque d’argent, les indiens sont heureux.