Réveillés et interpellés par la vie consacrée !

9 juillet 2013 : Communauté des Diaconesses de Reuilly, soeur protestante se recueillant à l'oratoire de la chapelle. Versailles (78), France. July 9, 2013: Community of the Deaconesses of Reuilly, the religious protestants. Versailles (78), France.

9 juillet 2013 : Communauté des Diaconesses de Reuilly, soeur protestante se recueillant à l’oratoire de la chapelle. Versailles (78), France.

« Réveillez le monde, éclaire-le de votre témoignage prophétique et à contre-courant » : telle est l’invitation du pape François, lors du lancement le 30 novembre 2014 de l’Année de la vie consacrée. La présence de ces témoins en équipe diocésaine ou nationale de la catéchèse et du catéchuménat, en pastorale scolaire, … donne aujourd’hui encore à voir la joie incarnée de l’Évangile et fait prendre « toujours davantage conscience du don qu’est la présence de tant de consacrées et de consacrés, héritiers de grands saints qui ont fait l’histoire du christianisme » comme le disait le Pape François, dans sa lettre apostolique à tous les consacrés à l’occasion de l’Année de la Vie consacrée du 21 novembre 2014.

La rencontre avec ces personnes consacrées, a réveillé et éclairé, bousculé et touché, des hommes et des femmes. Laïcs, prêtres, religieux ou religieuses, chacun témoigne de la manière dont cet échange les nourrit encore dans leur vie de baptisé !

« Sœur Colette… Je me demande bien quand j’ai entendu parler d’elle pour la première fois. Plus de 20 ans au moins. Et depuis que j’ai rencontré cette cousine de ma grand-mère, nous sommes restés en contact. Cela fait plus de 70 ans qu’elle est sœur franciscaine de Marie au Maroc et c’est autant d’années de fidélité, de discrétion, de travail, en particulier auprès d’orphelins, et de joie. Elle a changé la vie de centaines de personnes et pourtant elle ne dira rien de son histoire. Ce témoignage d’une foi si enracinée, si engagée, si concrète est un des piliers sur lequel repose ma propre foi, l’exemple qu’un peu de foi rend la vie belle.»

Adrien, 36 ans

« Être baptisée, c’est apprendre à aimer comme le Christ ? Adolescente, j’ai pu rencontrer avec mon équipe Mej un frère du monastère du Mont des Cats(59), qui a eu cette phrase : « Aimer, c’est obéir ». Du haut de mes 17 ans révoltés, c’était incompréhensible, voire inacceptable, ça m’a intriguée et vivement bousculée ! Souvent, j’y ai pensé, et je cherche encore ce que ce moine a voulu me dire : que signifie véritablement aimer ? Obéir à quoi : aux émotions ; se soumettre à l’amour de celui que l’on aime ? Et la liberté dans l’amour alors ? Que signifie aimer le Christ, lui obéir ? Mais comment le suivre ? Pas simple, mais ce chemin de foi, riche de recherches et d’espérances, en vaut la peine ! »

Jeanne, 35 ans

Approfondir votre lecture

  • Le 4ème dimanche de Pâques, en prière pour les vocations

    « Priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers … » Chaque année, le 4ème dimanche de Pâques, les chrétiens remercient Dieu pour Jésus le bon berger et ils lui demandent de donner à l’Eglise des prêtres, des religieux, des religieuses, des missionnaires, des familles chrétiennes qui suivent Jésus bon berger.

  • 25 avril, journée des vocations : « Tes questions méritent une réponse ! »

    Dans quelques jours, nous vivrons la journée particulière dédiée à la prière pour les vocations dans tous les diocèses de France ! Dimanche 25 avril 2021, 4ème dimanche de Pâques a lieu la journée mondiale de prière pour les vocations, comme chaque année depuis 58 ans. Le défi de cette journée : « L’Église de France se met en prière pour les vocations ».

  • « Dimanche, j’ai reçu le sacrement du baptême » : témoignages de néophytes, les nouveaux baptisés de Pâques

    Louise, baptisée à Pâques en 2021, partage la joie reçue avec la grâce du baptême. Jean-Baptiste, néophyte du diocèse de Metz, baptisé l’année dernière, livre son témoignage sur la célébration de l’appel décisif vécue en diocèse le premier dimanche de Carême et invite les fidèles à y participer, pour soutenir les catéchumènes et raviver leur propre foi.