Le 3 décembre, sensibiliser les enfants aux handicaps lors de la Journée des personnes en situation de handicap

A l’occasion de la Journée internationale des personnes en situation de handicap, qui a lieu chaque année le 2 décembre, le Conseil PCS* du Service National du Catéchèse et du Catéchuménat vous propose un document de sensibilisation aux handicaps auprès des enfants âgés de 8 à 12 ans.

Pour une sensibilisation aux handicaps

Il est possible d’utiliser ce document pédagogique à tout moment de l’année, en une ou plusieurs rencontres.

4 temps composent cette proposition :

  1. Un temps pour regarder et échanger à partir d’un clip réalisé par des collégiens
  2. Un temps pour jouer et expérimenter à partir des sens
  3. Un temps pour accueillir des témoignages
  4. Un temps pour méditer et prier à partir de l’Evangile

Les objectifs sont les suivants :

  • Comprendre ce qu’évoque le mot handicap et la réalité du quotidien des personnes en situation de handicap
  • Vivre un temps de ressourcement en communion avec les personnes en situation de handicap

Merci à l’équipe PCS du diocèse de Strasbourg qui a été à l’origine de ce document !

*Pédagogie Catéchétique Spécialisée

Pour une sensibilisation aux handicaps
à l’occasion de la journée internationale du handicap
le 3 décembre

Public

Enfants entre 8 à 12 ans – Groupes de catéchèse, aumôneries, Pédagogie Catéchétique Spécialisée, Enseignement Catholique…

Objectifs

  • Comprendre ce qu’évoque le mot handicap et la réalité du quotidien des personnes en situation de handicap
  • Vivre un temps de ressourcement en communion avec les personnes en situation de handicap

Introduction possible

Nous sommes tous différents : La couleur des yeux, des cheveux, nos tailles, nos voix, nos visages, nos centres d’intérêts, nos goûts, …

Il arrive aussi parfois que nos différences soient marquées par ce qu’on appelle un « handicap ».

Chaque année le 3 décembre est la journée internationale des personnes en situation de handicap.

Et si on parlait du handicap ?

1er temps : Regarder et échanger / vous avez dit « handicap » ?

Pour essayer de comprendre ce qu’on appelle un « handicap », inviter à regarder la vidéo qui a été réalisée par des élèves d’un collège en Alsace :

Collectif Ensemble - Clip Officiel - ENSEMBLE

Ce clip a été réalisé par des collégiens à partir d’un chant de Jean-Jacques Goldman qui a félicité les élèves.

On peut lire sur le site de l’académie de Strasbourg :

« Les élèves des dispositifs ULIS de l’école élémentaire de Soufflenheim ont appris leur chanson et les ont accompagnés dans leur clip. Les élèves d’une classe de maternelle de Sessenheim et de l’IMPro d’Harthouse ont appris leur chorégraphie et les ont suivis dans leur clip. Melyane Eichwald, marraine du projet, ancienne élève du collège de Soufflenheim, sportive de haut niveau, tétraplégique suite à un accident, les a soutenus dans leur projet ».

Après avoir regardé, laisser le groupe s’exprimer :

  • Qu’est-ce que j’ai vu, entendu, observé ?
  • Qu’est-ce que j’ai ressenti, qu’est-ce que ça nous a fait ?
  • Qu’est-ce que j’ai compris du handicap et de ce que vivent des personnes en situation de handicap ?
  • Qu’est-ce que j’aimerais partager après avoir regardé ce clip ?

2ème temps : Jouer et expérimenter / vivre ce que d’autres vivent

Proposer de jouer : Se mettre « à la place » d’une personne en situation de handicap.

Le jeu comporte plusieurs niveaux de difficultés et ouvre sur les différents handicaps.

Se mettre par deux pour développer l’entraide et le service.

Matériel à prévoir selon les choix qui seront fait : foulard, béquilles, fauteuil roulant, ardoises avec des éléments collés (plumes, coton, capsules plastiques, cailloux, perles, petits bouts de bois, crépon, tissu), un carton, un tabouret bas, une corde, du papier bulle, bassine d’eau, gros cailloux, …

  • Proposer un chemin à découvrir les yeux bandés ou pieds nus, afin de découvrir des éléments utilisés et nommer l’expérience sensorielle
  • Organiser un « parcours de santé » à l’aide d’un carton, d’un tabouret, d’une bassine d’eau, d’une corde, du papier à bulles, de gros cailloux, avec des cônes et des cerceaux, et le vivre à l’aide de béquille ou de fauteuil roulant …
  • Distribuer un alphabet en braille utilisé par des personnes ayant une déficience visuelle et chacun essaie d’écrire un mot en braille
  • Distribuer un alphabet en langue des signes et essayer de proposer un mot ou une série de mots

On peut s’aider du lien suivant :

Enfant différent – Petits jeux et activités pour sensibiliser les enfants au handicap

A la fin du jeu on peut échanger :

  • Qu’avons-nous vécu ? Qu’est-ce qui s’est passé ?
  • Qu’est-ce que j’ai compris, retenu, découvert sur le handicap et de ce que vivent les personnes en situation de handicap ?
  • Comment est-ce que je pourrais définir le mot « handicap » ?

3ème temps : Accueillir des témoignages

A l’aide du reportage dans Astrapi, le magazine des 7-11 ans, on découvre la parole de Nathan, Hannah et Thomas qui racontent leur quotidien, leurs passions, et donnent des conseils pour leur faciliter la vie.

Astrapi – Mon handicap… et si on en parlait ?

Après avoir découvert, lu et parcouru le dossier, on échange, on s’exprime, laisser émerger des idées pour nos lieux de vie …

On peut prendre une décision, décider d’une action, faire un effort, écrire une intuition, …

Ce moment peut être accompagné par un dessin, un coloriage, un bricolage pour garder une trace de la rencontre.

4ème temps : Méditer et Prier / Avec et pour les personnes en situation de handicap

On accueille la Parole de Dieu : Jésus et le paralysé accompagné par ses amis (Mc 2, 1-12)

01 Quelques jours plus tard, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison.

02 Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.

03 Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes.

04 Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé.

05 Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »

06 Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes :

07 « Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »

08 Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ?

09 Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ?

10 Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé –

11 je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. »

12 Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

  • Prendre le temps de regarder les lieux, nommer les personnages.
  • Que se passe-t-il ?
  • Echanger sur ce que vit le paralysé.
  • Observer l’attitude de Jésus.
  • Qu’est-ce que j’ai compris, retenu de ce texte, de nos échanges ?

Découvrir et expérimenter la prière du Notre Père gestué (mimé)

Eglise catholique en Yvelines - Notre Père Langue des signes

Essayer de trouver des gestes pour prier le Notre Père.

Entrer dans un moment de prière

  • Tracer le signe de la croix
  • Chanter
  • Accueillir la parole : proclamation de Mc 2, 1-12
  • Laisser résonner
  • Prières spontanées
  • Notre Père gestué

Si on trouve cela opportun, terminer en visionnant à nouveau la vidéo « Ensemble » qui a ouvert ce temps.

Jésus, tu es venu sur notre terre,

pour nous révéler ton Père, notre Père,

et pour nous apprendre à nous aimer les uns les autres.

Merci pour le don de l’Esprit Saint,

qu’il fasse de nous,

dans ce monde de guerre et de division,

des instruments de paix et d’unité.

Jésus, tu nous as appelés à te suivre

Nous voulons te dire «oui».

Avec Toi nous voulons vivre une alliance d’amour

Apprends-nous à accueillir nos blessures, notre faiblesse, nos différences.

Apprends-nous à découvrir ton visage et ta présence

dans tous ceux que nous rencontrons, spécialement les plus faibles, les plus fragiles.

Apprends-nous à te suivre sur les chemins de l’Evangile.

Jésus donne nous de témoigner de ta présence et de ton amour, plus particulièrement auprès de nos frères et sœurs en situation de handicap.

Jésus, viens demeurer en chacun de nous.

Que Dieu qui est plein d’amour et de miséricorde, nous bénisse,

Lui qui est Père, Fils et Saint Esprit.

Amen.

Lire aussi :

Santé, handicap : le calendrier des journées et événements de sensibilisation

Responsables et acteurs de la Pédagogie Catéchétique Spécialisée, ces journées sont à inscrire sur vos calendriers. Journée mondiale de la Trisomie 21, Dimanche de la santé, Journée mondiale des sourds ... voici un ensemble de dates qui pourront vous aider au quotidien pour mobiliser autour des questions liées au handicap et aux maladies invalidantes.

Approfondir votre lecture