Le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation

site annusfidei

La catéchèse, compétence du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle Évangélisation.

Par un décret « motu proprio », du 25 janvier 2013, Benoît XVI a donné au Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation, la compétence sur la catéchèse, compétence qui relevait jusqu’alors du « ministère » chargé du clergé.

 

Le Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation, priorité du pontificat, a vu vendredi ses compétences élargies en vertu d’un réaménagement décidé par Benoît XVI.

Le pape avait institué le nouveau « conseil pontifical » à l’automne 2011 mais cet organe, dirigé par l’archevêque italien Rino Fisichella, restait jusqu’alors un petit ministère chargé de donner des idées et des impulsions, mais sans grands pouvoirs.

Benoît XVI, par un décret « motu proprio » appelé « Fides per doctrinam », du 25 janvier 2013, lui donne la compétence sur la catéchèse qui relevait jusqu’alors du « ministère » chargé du clergé. Il aura désormais un pouvoir décisionnel en étant chargé notamment d’approuver la conformité des catéchismes publiés en diverses langues dans le monde et de porter la sollicitude pontificale sur l’exercice de la responsabilité catéchétique des différentes Conférences épiscopales.

Le Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation organise déjà un Congrès catéchétique mondial à Rome du 26 au 29 septembre 2013 et coordonne le pèlerinage mondial des catéchistes vers la tombe de Pierre pour y faire Profession de foi avant une Messe pontificale avec le pape Benoît XVI le dimanche 29. La catéchèse participe pleinement de la Nouvelle évangélisation. Bonne nouvelle…

 

Extrait de La Croix du 26/01/2013, F. Mounier, Rome :

Une évolution « pas seulement de pure forme »

Ce que confirme son président, Mgr Rino Fisichella, se félicitant dans un entretien publié le 25 janvier dans L’Osservatore Romano de cette évolution « pas seulement de pure forme » : « Tout comme la profession de foi, la vie liturgique, le témoignage, la catéchèse se présente comme un moment obligatoire pour soutenir la foi ». D’autant que « les destinataires sont toujours plus immergés dans une culture scientifique et technologique », constate Mgr Fisichella, ajoutant que « l’exigence de la formation permanente des croyants requiert d’aller au-delà d’une catéchèse limitée à la seule sphère de la réception des sacrements de l’initiation chrétienne. ».

Pour approfondir