Un jeu pour prendre la parole : Time’s up revisité

INi-236-Etape-1-TimesUp
Un jeu extrait de la revue Initiales 236  » Oser la parole »

Time’s up revisité

En faisant deviner des noms de personnages ou des expressions au cours d’un Time’s up revisité, les jeunes vont découvrir qu’il y a différentes façons de prendre la parole.

Ce jeu se joue par équipe et en trois manches : à chaque manche les moyens pour faire deviner différent.

But du jeu

Dans ce Time’s Up les jeunes doivent faire deviner des noms de personnages célèbres ou des expressions. Le but est de se rendre compte qu’il y a différentes façons de prendre la parole.

Matériel

Déroulement du jeu

Le jeu se joue par équipes et en 3 manches.

Pendant son tour, une équipe dispose de 1 min ou un sablier écoulé pour faire deviner un maximum de personnalités ou d’expressions avec des moyens qui diffèrent selon les manches.

Constituez les équipes, avec un minimum de 2 équipes de 2, et un maximum de 4 équipes de 5.

Les 3 manches

1ère manche : L’équipe du plus jeune joueur joue en premier.

L’équipe désigne un joueur qui va devoir faire deviner aux autres les personnages et expressions sur les cartes.

Durant la première manche, ce joueur peur peut parler librement, mais il devra toutefois respecter les règles suivantes :

  • Il ne doit pas prononcer une partie ou un diminutif des nom et prénom indiqués sur la carte.
  • Il ne doit pas faire de traductions directes (comme White pour Blanc).
  • Il ne doit pas énumérer des lettres de l’alphabet (comme « ça commence par un d »).
  • Il ne peut pas passer une carte.

Les autres membres de l’équipe ne peuvent faire qu’une seule proposition par carte (ils doivent donc se concerter avant de donner leur réponse). En cas d’erreur, le tour de l’équipe se termine prématurément et la carte en cours est remise dans la pioche. Au bout du temps imparti (1 min ou un sablier écoulé) le tour est maintenant à l’équipe suivante.

On procède ainsi, jusqu’à ce que toutes les cartes aient été trouvées, chaque équipe lit alors à haute voix les personnalités et les expressions qu’elle a devinées (et marque un point par carte devinée) et on passe à la manche
suivante.

2nde manche : L’équipe qui a marqué le plus petit score, commence la seconde manche.

L’équipe désigne un autre joueur qui va faire deviner les personnages et expressions sur les cartes.

Au cours de cette seconde manche, ce joueur doit respecter les règles suivantes :

  • Il ne peut pas prononcer plus d’un mot pour faire devenir l’expression ou le personnage.
  • Il ne doit pas prononcer une partie ou un diminutif des nom et prénom indiqués sur la carte.
  • Il ne doit pas faire de traductions directes (comme White pour Blanc).
  • Il a le droit de passer une carte (mais il ne peut plus y revenir pour ce tour).

L’équipe n’a droit qu’à une seule réponse par carte. En cas de mauvaise réponse, la carte est écartée face cachée,
mais cela ne met pas fin au tour, le joueur passe alors à la carte suivante.

Lorsque toutes les cartes ont été trouvées, chaque équipe compte les cartes qu’elle a devinées (et marque un point
par personnalité) et on passe à la dernière manche.

3ème manche : Cette troisième manche est identique à la seconde, à la différence prés que le joueur ne peut plus parler, à
l’exception de bruitages (ou onomatopées), il doit mimer !

Fin de la partie

Lorsque la troisième manche se termine, chaque équipe fait son total de points, celle qui en
possède le plus est déclarée gagnante.

Débriefing

On fait un petit débriefing avec les jeunes et leur demander :

Qu’avez-vous pensé de ce jeu ?

Qu’est-ce qui était facile / difficile ? Laquelle des trois manches est la plus facile ? pourquoi ?

Comment avez-vous fait pour trouver le mot ou le geste « juste » dans la deuxième et troisième manche ?

Que nous dit ce jeu sur les moyens de prendre la parole ?

1er temps : Construire et partager

L’animateur (trice) demande aux jeunes de se mettre par groupes de 4 à 6. Il (elle) leur distribue une vingtaine de blocs du jeu. Puis il (elle) leur présente en quelques mots ce qu’est Laudato Si’ et il (elle) lit le paragraphe d’introduction de l’encyclique Laudato Si’.

« Laudato si’, mi’ Signore », – « Loué sois-tu, mon Seigneur », chantait saint François d’Assise. Dans ce beau cantique, il nous rappelait que notre maison commune est aussi comme une sœur, avec laquelle nous partageons l’existence, et comme une mère, belle, qui nous accueille à bras ouverts : « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre, qui nous soutient et nous gouverne, et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l’herbe ».

Les yeux fermés, les jeunes prennent à tour de rôle un bloc dans le tas, puis en regardent la couleur. Chaque couleur représente une catégorie de consommation qui exerce une forte pression sur les ressources de notre « Terre mère » et nous permettent de subvenir à nos besoins quotidiens :

  • Vert = eau et nourriture
  • Rouge = énergie
  • Bleu = transport

Ils partagent alors leurs idées sur la manière dont notre Terre pourvoit à nos besoins dans la catégorie correspondante.

Chaque idée émise représente un bloc à poser pour construire sa tour. Cette tour représente une « terre saine ».

Exemples :

Nourriture : nous cultivons de grandes étendues de blé, nous élevons de grand troupeaux de bétails, nous pêchons avec des chalutiers dans la mer, nous utilisons l’eau pour arroser, boire ….

Énergie : nous produisons de l’électricité avec des centrales nucléaires, nous utilisons l’eau pour les barrages, …

Transport : nous avons besoin de pétrole pour nos voitures, du kérosène pour nos avions ….

Lorsque chaque groupe a utilisé tous ses blocs, dites-leur que leur tour solide représente une Terre saine, et que chaque bloc représente les cadeaux qui ont été donnés à chaque créature vivante pour son utilisation. Si nous prenons soin de la création et utilisons les ressources naturelles de manière responsable, la Terre peut en produire assez pour faire vivre toutes les créatures vivantes.

2ème temps : Échanger et déconstruire

L’animateur (trice) lit le second paragraphe de Laudato Si’.

« Cette sœur crie en raison des dégâts que nous lui causons par l’utilisation irresponsable et par l’abus des biens que Dieu a déposés en elle. Nous avons grandi en pensant que nous étions ses propriétaires et ses dominateurs, autorisés à l’exploiter. La violence qu’il y a dans le cœur humain blessé par le péché se manifeste aussi à travers les symptômes de maladie que nous observons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants. C’est pourquoi, parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, se trouve notre terre opprimée et dévastée, qui « gémit en travail d’enfantement » (Rm 8, 22). Nous oublions que nous-mêmes, nous sommes poussière (cf. Gn 2, 7). Notre propre corps est constitué d’éléments de la planète, son air nous donne le souffle et son eau nous vivifie comme elle nous restaure. (2) »

Dans chaque groupe, les jeunes lanceront le dé à tour de rôle, et enlèveront ensuite de la tour un bloc de la couleur correspondante, puis le placeront en haut de la tour. A chaque bloc enlevé, ils donneront un exemple de surconsommation dans la catégorie correspondante. Ils peuvent aussi penser à ce qu’ils avaient échangé dans l’étape 1. On continue à enlever des blocs jusqu’à ce que la tour s’effondre.

Exemples :

Nourriture : nous jetons de la nourriture tous les jours, les restaurants, les grandes surfaces aussi, nous consommons trop de viande, nous utilisons de l’huile de palme et cela est une cause de la déforestation ….

Énergie : nous laissons nos appareils électriques en veille, nous n’éteignons pas les lumières, nous laissons couler l’eau …

Transport : nous préférons la voiture à la marche ou au vélo, nous voulons aller loin et vite ….

Lancer une discussion avec les jeunes pour les amener à réfléchir au fait que leurs tours ont perdu leur stabilité. Vous pouvez vous aider des questions suivantes : Qu’est-il arrivé à votre tour (la Terre) lorsque vous avez commencé à enlever de plus en plus de blocs (ressources naturelles) ? Faites-vous certaines des activités que votre groupe a mentionnées ? Y a-t-il des choses que vous avez achetées au cours de la dernière année (ou qui ont été achetées pour vous) dont vous n’aviez pas vraiment besoin ? Ressentez-vous une pression pour avoir le tout dernier smartphone ou des vêtements à la mode ? De quelle manière cette pression affecte-t-elle votre consommation ?

3ème temps : Reconstruire et réfléchir

L’animateur (trice) lit les extraits des paragraphes 13 et 14 de Laudato Si’.

« Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer. Le Créateur ne nous abandonne pas, jamais il ne fait marche arrière. Dans son projet d’amour, il ne se repent pas de nous avoir créés.

L’humanité possède encore la capacité de collaborer pour construire notre maison commune. J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète. Nous avons besoin d’une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous. (Laudato Si’: 13-14) »

Les jeunes vont alors reprendre, à tour de rôle, des blocs de la tour effondrée pour reconstruire une nouvelle tour solide. Ils poseront un élément à chaque fois qu’ils trouveront une idée pour changer nos modes de vie.

Exemples :

Nourriture : cultiver dans des jardins partagés, ne pas acheter plus que le nécessaire, acheter des produits cultivés près de chez soi ….

Énergie : se couvrir au lieu de hausser le chauffage, éteindre ses appareils …

Transport : penser au covoiturage, marcher ….

Il n’est pas trop tard pour prendre vraiment soin de la Terre, chacun et chacune d’entre nous a un rôle à jouer pour prévenir l’apparition de nouveaux problèmes environnementaux. Les écologistes du monde entier et le Pape François nous avertissent qu’il ne nous reste plus beaucoup de temps. Il est grand temps de « créer un climat de changement»!

4ème temps : Mise en commun et débat

  • Comment vous êtes-vous senti après avoir reconstruit la tour en partageant des gestes respectueux de l’environnement ?
  • Dans la vraie vie, on constate une augmentation du nombre de catastrophes naturelles, telles que les ouragans et les inondations soudaines, un effet dangereux des changements climatiques. Si votre tour devait résister à une catastrophe naturelle, croyez-vous qu’elle pourrait en réchapper si vous aviez enlevé des blocs? Comment établissons-nous un équilibre entre notre besoin de ressources naturelles (et notre envie de posséder beaucoup de choses) et la protection de notre planète et de ses habitants ?
  • Que pouvons-nous faire, en tant que groupe et individuellement, pour créer un changement durable qui nous permettra de prendre soin de toute la Création ?

Un numéro par trimestre

initiales Une

Un numéro, un thème

Ini 252 Couverture

Accompagner les adolescents

catéchuménat adolescents

lutter-contre-la-pedophilie
logo jeunes
Enseignement catholique
logo-aep

Approfondir votre lecture

  • ini 252-e1 trivial-Combien ca coute Plateau de jeu

    Jeu sur l’argent : Trivial – Combien ça coûte ?

    Un jeu, sur le principe d’un Trivial Pursuit, et qui nous parle d’argent. Un jeu pour permettre aux jeunes de s’exprimer sur leur rapport à l’argent, sur leur façon de l’utiliser. Quelle part de son budget chacun consacre-t-il à chaque poste de dépense ?

  • INI 251 E1 jeu-empreinte-ecologique Image

    Calculer son empreinte écologique

    Un jeu créé par les Scouts de France pour définir ce qu’est un comportement écologique et repérer quelques enjeux environnementaux.

  • ini 250-e2 Jeu textes bibliques Plateau

    Jeu sur la beauté de la parole de Dieu

    Un jeu pour découvrir comment, à travers des textes bibliques, la Parole de Dieu peut être étincelle d’espérance pour les hommes et les guider pour une vie belle et bonne.