Quand l’art interpelle notre foi : exposition Millet à Lille

L'Angélus de Jean-François Millet

L’Angélus de Jean-François Millet

Visiter une exposition avec des catéchumènes.

Le service diocésain de Lille a invité les accompagnateurs, les catéchumènes et les néophytes à visiter l’exposition Millet au Palais des Beaux-Arts de Lille ce samedi 25 novembre 2017. Les 55 participants ont pu admirer à leur rythme les œuvres de Jean-François Millet et, dans un dialogue simple, ont pu exprimer comment chaque tableau interpellait leur propre foi.

La proposition « Quand l’art interpelle notre foi » permet de contempler une œuvre, de la recevoir et d’exprimer quelque chose de notre quête, de notre cheminement, de notre foi. Il s’agit de prendre appui sur des éléments créatifs pour permettre une expression de foi personnelle. La démarche se distingue d’une visite guidée et savante de l’exposition, même si quelques éléments pour comprendre le travail de Jean-François Millet ont été donnés pour faciliter l’accès aux œuvres. Par les œuvres présentées, nous avons adopté le regard de Millet : il peint des scènes banales du quotidien de son terroir natal, dans lesquelles transparaissent des scènes bibliques. Une belle manière de montrer la présence de Dieu dans des vies simples de personnages acceptant leur situation.

Ainsi, devant La jeune paysanne berçant son enfant, une jeune catéchumène a dit :« j’y vois Marie tenant Jésus dans ses bras ; mais je m’y retrouve aussi, je commence juste à cheminer et je me sens comme un bébé, dans les bras de Marie ». De même, devant Le Printemps, les uns ont retrouvé les éléments de la Genèse, d’autres ont évoqué une période heureuse de leur vie. Face à La Nuit étoilée, la vie d’Abraham a été évoquée et quelques-uns ont partagé comment son histoire rejoint la leur.

La proposition « Quand l’art interpelle notre foi » se décline aussi au fil de l’année sous d’autres modalités : visite d’églises, participation au festival du film chrétien… Autant d’occasions de retrouver les catéchumènes et de rendre grâce avec eux de ce que le Seigneur fait pour chacun.

Approfondir votre lecture

  • 620x349 cahiers theodom

    Histoire(s) d’Église, un cahier de vacances signé Théodom

    Après un premier volume d’introduction à la théologie, paru en février 2019, Théodom propose aux lecteurs d’emporter dans leur valises estivales un cahier de vacances et d’embarquer pour un tour de France à pied, à vélo et en auto avec le volume 2 « Histoires(s) d’Église ».

  • Lampe polyèdre. Au n°236 de La joie de l’Évangile, on peut comprendre que le modèle de l’inclusion ne se trouve pas dans une sphère mais dans la figure du polyèdre, qui permet de conserver les particularités de chacun pour le plus grand bien de tous.

    Handicap : une catéchèse inclusive dans une Église inclusive

    Dans son exhortation « La joie de l’Évangile », le pape François propose 5 verbes qui fondent ce que doit être notre Église pour être une communauté évangélisatrice véritablement inclusive (EG n°24) : prendre l’initiative, s’impliquer, accompagner, fructifier, fêter.

  • 620x349 certificats pastorale des familles

    A Paris et Lyon, des formations pour la pastorale des familles

    Sous l’impulsion d’Amoris Laetitia, de nouveaux parcours de formation ont été mis en place à Paris (ICP) et Lyon (UCLy) pour l’accompagnement des familles. Tous ceux qui assument des missions auprès des couples et des familles y sont invités. Un certificat « Accompagnement et diaconie des familles » est proposé à l’institut catholique de Paris et un certificat universitaire Amoris Laetitia à Lyon.