Handicap et liberté de choix

Rome misericorde PCS 2016Souvent, on entend à propos de telle ou telle réalisation effectuée par de petits enfants ou par des personnes avec une déficience intellectuelle : « Regardez ! Ils l’ont fait eux-mêmes ! » C’est bien ! Cependant, l’ont-elles faite « eux-mêmes » ou « d’eux-mêmes » ? Tout est là.

L’activité proposée a-t-elle permis à la personne de poser un acte libre ? Cette liberté de choix est primordiale, en particulier lorsqu’on chemine vers les sacrements. Il est nécessaire de toujours rejoindre la personne là où elle en est pour que chaque étape soit le fruit d’une volonté librement engagée.

Dans le cadre du handicap intellectuel, une des portes d’entrée pour aider à faire des choix volontaires passe par un développement du sens des responsabilités, en faisant expérimenter concrètement les conséquences de certains choix, en commençant par les plus simples. Un climat de liberté permettra de poser des choix vraiment humanisant. Non pas en se fiant au caprice, mais à la capacité de se déterminer en vérité.

Une autre voie permet de développer l’intelligence du cœur, l’intériorité. Elle passe par les sens. Elle permet d’aller à l’abstrait par le chemin du concret. En développant le sens esthétique, en faisant l’expérience du «beau» toute personne, mais encore plus la personne avec un handicap intellectuel, peut entrer dans la relation personnelle que le Christ veut construire avec elle. «Les expressions d’authentique beauté peuvent être reconnues comme un sentier qui aide à rencontrer le Seigneur Jésus1». Puis, en découvrant le don libre de l’amour de Dieu et comment il concerne chacun dans le quotidien de sa vie, la personne est invitée à développer au plus profond d’elle-même un cœur renouvelé. C’est un cheminement vers le désintéressement qui conduit à l’amour vrai et gratuit. Alors elle peut devenir acteur vivant, et libre à son tour de refuser ou de se conformer à ce choix de vie auquel Dieu nous invite tous.

Isabel de la Taste, Responsable pastorale en charge de la PCS, pédagogie catéchétique pour les personnes avec handicap. Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat
Télécharger cet article en version PDF

1 Pape François, La joie de l’Evangile n°167

Approfondir votre lecture