Comment choisir un document pour la catéchèse ou le catéchuménat ?

DSC_0055

Question des lecteurs, L’Oasis n°2 : Pas facile de choisir.

Une question de Jean-Paul, accompagnateur du catéchuménat dans le diocèse de Versailles : « Comment choisir un document catéchétique ? » La liste est longue… Comment discerner ?

Cher Jean-Paul,

D’abord, rappelons-nous que le document ne fait pas tout.

Le témoignage de foi que les catéchistes et accompagnateurs apportent, les expériences de vie en Église qu’ils font vivre sont fondamentaux pour la structuration de la foi. L’annonce de l’Évangile passe par la rencontre avec d’autres chrétiens. Catéchiser, c’est mettre en relation avec le Christ mais c’est aussi préparer à une vie chrétienne, une vie en Église : on n’est pas chrétien tout seul.

Le choix d’un document doit répondre à certains critères. Il faut se garder de faire des « copié/collé » d’Internet comme si c’était la solution la plus simple.

Le document doit être conforme à la foi catholique et répondre à ce que demande l’Église en matière de catéchèse.

Pour choisir, il faut tenir compte du public à qui on s’adresse. On n’aura pas la même approche avec les enfants de cités populaires ou de milieux ruraux, ceux qui sont baignés dans un milieu chrétien ou entourés de croyants d’autres religions. Même chose pour les adultes qui ont des histoires et des cheminements différents. Il faut s’ajuster aux personnes, permettre à la Parole de Dieu de faire écho dans la vie de chacun.

Devant l’abondance des propositions, il peut être difficile de trancher. Le choix d’un document n’est pas le fruit de la réflexion ou de la préférence d’une seule personne mais d’un travail ecclésial, équipe des catéchistes, curés responsables de la paroisse, du doyenné ou du secteur. L’évêque, premier catéchiste du diocèse, peut choisir de promulguer des documents bien précis. Demandons de l’aide aux services diocésains pour trouver les documents qui sont les mieux adaptés.

Bon discernement.

Clotilde Pupat, responsable du service diocésain du catéchuménat, Évry.

Pour connaître la procédure de validation des documents catéchétiques par les évêques de France, cliquez sur ce lien

Approfondir votre lecture

  • Le confinement, l'épidémie, l'isolement suscitent de nombreuses questions chez les jeunes.

    Un « forum ados » pour répondre aux questions des adolescents pendant le confinement

    « On fait du tri dans les hôpitaux ? Je n’en peux plus de ma famille ! Comment aider sans bouger ? Est-ce que Dieu nous punit ? » Amitié, foi, mort, virus, activités, famille … une foule de questions se bousculent dans la tête des jeunes confinés (comme dans celle de leurs aînés !) sur des sujets divers et variés, sur l’épidémie du COVID-19, mais aussi sur un quotidien et une liberté d’aller et venir qui leur manquent… Dans un « Forum ados », la pastorale des adolescents propose des clés de réponse sur le site Jeunes & Vocations et quelques propositions pour bâtir un temps de relecture avec les ados.

  • « Nous aimerions être traités avec douceur, mais faisons aussi l’expérience, de relations difficiles ou conflictuelles, même entre chrétiens engagés … »

    « Heureux les doux »… il y a tellement de tensions entre des personnes dans ma paroisse, comment faut-il me situer ?

    « Heureux les doux »… il y a tellement de tensions entre des personnes dans ma paroisse, comme chrétien engagé, comment faut-il me situer ? Nicolas ne sait plus comment se situer… Entre le message « Heureux les doux » de l’Évangile qu’il voudrait mettre en application et les tensions entre les personnes de sa paroisse, en tant que catéchiste et accompagnateur de catéchumène il se sent tiraillé.

  • Comment lier le récit de la Génèse et les théories scientifiques ?

    « Comment lier les apports de la science et les récits bibliques de la Création ? »

    Loïc, catéchumène, s’interroge sur la difficulté à concilier ce que nous disent les sciences et ce que que relate la Bible au sujet de la Création. Nous avons demandé à Pascal Balmand, chef de projet « Transition écologique et écologie intégrale » au sein de la Conférence des évêques de France de lui répondre.

  • « Sentiment d'injustice : faut-il se résigner ou s'insurger ? »

    « Ce n’est pas juste, mais je ne peux rien y faire ! » : faut-il s’insurger ou se résigner ?

    Léa, lectrice de L’Oasis, nous demande conseil sur la réponse à apporter à une jeune qui oscille entre s’insurger et se résigner : « Une jeune me dit ‘C’est pas juste, mais je ne peux rien y faire !’. Je ne sais pas bien quoi penser, quoi lui dire. »