Qu’est-ce que la mystagogie ?

Couv Eccl 12Dans cet extrait d’Ecclesia n°12 (« Le mot de l’évêque », p.15), Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix et Arles explique ce qu’est la mystagogie.

Le mot de l’évêque

C’est avec le catéchuménat des adultes que nous redécouvrons ce mot. Car la mystagogie fait partie intégrante du chemin des catéchumènes. La liturgie fait vivre le mystère en le célébrant et la mystagogie introduit le néophyte – le « nouveau-né » – dans la signification du mystère par une catéchèse qui suit la célébration.

Cette pratique s’était développée au IVe siècle, et nous connaissons bien les catéchèses mystagogiques de Cyrille de Jérusalem en Orient, d’Ambroise de Milan en Occident, et de bien d’autres en ce siècle où le christianisme avait acquis la liberté de se développer librement dans l’Empire, au risque de s’affadir, de se diluer, et aussi de se compromettre avec le pouvoir. Dans un texte intitulé La mystagogie, un choix pastoral, Mgr Cacucci, archevêque de Bari-Bitento, écrit ceci : « En un temps dans lequel la crise de l’empire romain était évidente et où apparaissait l’exigence d’une nouvelle société, créatrice d’une nouvelle culture, les Pères adoptèrent une nouvelle méthode pour l’éducation de la foi : la méthode mystagogique. » Ne sommes-nous pas, nous aussi, dans les temps nouveaux, marqués par la sécularisation et la mondialisation d’une part, et par de nouvelles aspirations humaines, existentielles et spirituelles d’autre part ? Le trésor du mystère chrétien ne peut-il pas aujourd’hui encore répondre à ces aspirations par le témoignage d’une foi célébrée, professée et vécue ? Ce témoignage retentit dans la liturgie, l’annonce et l’engagement chrétien. La méthode mystagogique relie ces trois dimensions du témoignage : de la célébration à la vie, par le biais de la catéchèse.

Dans la même revue, au fil du dossier « Conduire vers le mystère« , recherchez les définitions du mot « mystagogie » données par les différents auteurs. Quelle serait la vôtre ?

Sommaire du dossier d'Ecclésia 12

Un auteur, une définition

La mystagogie est une notion familière à l’antiquité chrétienne. Le terme, peu repris au cours des siècles, reparaît aujourd’hui …

Au fil du dossier « Conduire vers le mystère », recherchez les définitions du mot « mystagogie » données par les différents auteurs. Quelle serait la vôtre ?

Une sélection de définitions et d’explications tirées du dossier d’Ecclésia 12

Approfondir votre lecture

  • planche VPPCC 004

    Catéchèse mystagogique après la célébration de l’Eucharistie

    Le Temps pascal est particulièrement propice à des catéchèses mystagogiques qui permettent aussi bien aux néophytes qu’aux autres fidèles d’entrer toujours davantage dans le mystère pascal en revisitant les sacrements. Voici une proposition de catéchèse mystagogique à vivre après le temps liturgique qu’est la célébration de l’Eucharistie.

  • Confirmation d'adultes de novembre 2018, diocèse de Paris.

    Parcours de catéchèse mystagogique sur la Confirmation

    Les catéchèses mystagogiques permettent aux néophytes baptisés dans la nuit de Pâques, comme aux autres fidèles, d’entrer toujours davantage dans le mystère pascal en revisitant un sacrement. En ce Temps pascal, temps liturgique qui conduit à la Pentecôte, voici une proposition autour du sacrement de la Confirmation et des sept dons de l’Esprit Saint.

  • last-supper-2610875_640

    Temps de mystagogie après avoir communié au Corps du Christ

    Le Temps pascal est particulièrement propice à des catéchèses mystagogiques qui permettent aussi bien aux néophytes qu’aux autres fidèles d’entrer toujours davantage dans le mystère pascal en revisitant les sacrements. Voici une proposition pour déployer le mystère de l’Eucharistie.