Liberté, égalité, fraternité

Cet article est paru dans la revue Initiale n°266 : Laïcité et religion

Sur la façade de nombreux établissements publics s’affiche cette devise de la République française : Liberté, Égalité, Fraternité. Il peut être intéressant avec des jeunes catéchumènes de revisiter ces mots bien connus avec le regard de notre foi et d’aller plus loin sur la notion de fraternité.

Pour ce qui est de la liberté, le texte de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen stipule bien qu’elle consiste à pouvoir faire, tout ce qui ne nuit pas à autrui (n°4), mais pour nous chrétiens, c’est la vérité qui rend libre (Jn 8, 32) et la vérité est une personne : le Christ (Jn 14, 6).

Concernant l’égalité, pour la République, il s’agit bien d’une égalité en droits face à la loi. Le Christ a voulu cette égalité déjà de son temps, en mettant en avant tout au long de sa vie les plus petits, les plus pauvres. Saint Paul dira, dans sa Lettre aux Galates (3, 27-28) : “Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus.”

Enfin le terme de fraternité a quelquefois été contesté et le mot solidarité, moins connoté “chrétien”, lui est préféré encore aujourd’hui. Cependant les textes de la constitution sont clairs : “Les citoyens doivent concourir au bien-être commun en s’entraidant fraternellement les uns les autres” (article 4 du préambule). La justice a reconnu la fraternité comme motif de non-condamnation des personnes apportant de l’aide aux migrants par exemple.

Avec des jeunes catéchumènes, il est important de pouvoir réfléchir à ces trois notions qui impactent notre manière d’être dans notre vie de tous les jours..

Joëlle Eluard, SNCC

Aller plus loin: pour parler de la fraternité

L’animateur (trice) pourra lire le document “Frère ? Vous avez dit frère ?” dans les bonus en ligne de ce numéro d’Initiales.

  • 1er temps : écouter un podcast et échanger
    Écouter le podcast d’Okapi : https://blog.okapi.fr/blablaclub/freres-et-soeurs-je-vous-deteste-oupas-7980.html
    Que retenez-vous comme raisons de disputes entre frères et sœurs, ou comme manières de s’entendre ? Cela vous est-il déjà arrivé, ou y avez-vous assisté ? Qu’est-ce qui est dit de la fraternité en famille ?
  • 2e temps : les frères et sœurs dans la Bible
    Connaissez-vous des frères ou sœurs célèbres dans la Bible ? (ex : Caïn et Abel, Esaü et Jacob, Joseph et ses frères, Rachel et Léa, Marthe et Marie, le père et ses deux fils en Luc 15…)
    L’animateur(trice) raconte une ou deux de leurs histoires et choisit un texte à travailler avec le groupe. Qu’est-ce qui y est dit des relations entre frères et sœurs ?
  • 3e temps : dans le RICA
    Lire l’extrait du RICA n° 139 avec la question : “Ont-ils participé à la vie fraternelle et aux prières ?” Que veut dire “participer à la vie fraternelle en Église” ? Qu’est-ce que cela induit comme attitude concrète ?

Dans le même numéro :

Résistance et liberté

Comment se sentir à sa place dans la société quand on est un nouveau converti ? C’est une question vieille comme le christianisme à laquelle saint Pierre tentait de répondre, proposant un chemin entre exigences de la vie baptismale et exigences de la vie sociale.

Un numéro par trimestre

Ini 258_Couverture

Se procurer un numéro

boutique-publications.cef.fr

Approfondir votre lecture

  • Jeune fille se mettant au service d'une dame âgée en lui apportant son plateau repas

    Le baptême, un appel à s’engager

    À l’adolescence, les jeunes nous renvoient assez régulièrement nos contradictions. Il n’est pas rare de les entendre nous dire : « Tu fais quoi pour les migrants qui se noient dans la Méditerranée ? », « Tu les aides comment les pauvres, à part en faisant un don aux Restos du Cœur ? »

  • Dire que Dieu est le Créateur, une vérité de foi

    Pendant le cheminement catéchuménal, les jeunes vont découvrir que le Dieu des chrétiens est un Dieu créateur et sauveur. Deux qualificatifs auxquels il n’est pas évident de réfléchir avec eux et qui pourtant sont au cœur de notre foi.

  • Prier pour les catéchumènes pendant le carême

    Durant le Carême, dernière ligne droite pour les catéchumènes et temps du combat spirituel, le diocèse de Nantes propose à tous les chrétiens du diocèse de les porter par la prière. Pour sensibiliser les communautés, le service du catéchuménat s’est inspiré du diocèse de Luçon en mettant à disposition dans les églises un flyer sur lequel tous les prénoms des catéchumènes sont inscrits.