Documents catéchétiques : « Aider les rédacteurs à faire se rencontrer l’expérience humaine et le contenu de foi »

Logo Marque VisuelleAprès 6 ans de publication des nouvelles collections de documents catéchétiques (revêtus de la marque visuelle CECC), les évêques de la CECC invitent le samedi 14 juin auteurs, éditeurs et utilisateurs diocésains à un travail de discernement et d’approfondissement des questions bibliques et théologiques développées dans cette nouvelle génération de documents.

Cette journée présidée par Mgr Pierre d’Ornellas, président de la CECC, est animée par des spécialistes, membres de la commission d’expertise de la CECC.

Le frère Pierre Januard, dominicain, théologien, était invité à intervenir sur le thème « Le mystère pascal et la question du salut en catéchèse ».

« Le mystère pascal et la question du salut en catéchèse » : trois questions au frère Pierre Januard, op

Le frère Pierre Januard, dominicain, est membre de l’équipe animatrice et professeur de théologie au Séminaire Saint-Yves de Rennes. Depuis deux ans, il est expert auprès de la Commission épiscopale pour la catéchèse et le catéchuménat de la Conférence des évêques de France.

« Le mystère pascal et la question du salut en catéchèse » : problématique

La foi chrétienne professe le salut. Dieu a envoyé son Fils pour nous sauver, mais de quoi sommes-nous sauvés, et qu’est-ce que cela vient changer dans notre vie? Quel lien y a-t-il entre l’expérience humaine concrète d’être aimé et sauvé, qui structure souvent l’expérience de foi, et le salut qui nous est annoncé dans la Révélation et que nous espérons, la vie éternelle avec le Christ ?

Quel est votre rôle en tant qu’expert de la CECC ?

Depuis deux ans, je relis tous les parcours de catéchèse qui s’apprêtent à être publiés et qui sont envoyés à la CECC pour bénéficier du logo signalétique manifestant l’approbation de la commission sur un plan doctrinal. L’objectif est surtout d’aider les rédacteurs, qui font un travail difficile et si précieux, à affiner l’expression de la foi chrétienne, à préciser les formulations, à rendre clair ce qui constitue le cœur de la foi. Pour cela, le travail qui m’est confié consiste à vérifier que le contenu est conforme au Catéchisme de l’Église catholique, qui est la référence de droit et de fait pour tout parcours catéchétique catholique.

A la lecture des documents catéchétiques, sur quoi porte votre attention ?

On peut distinguer deux types de remarques. D’une part, les remarques précises, portant sur une phrase ou un paragraphe, pour affiner un énoncé de foi. D’autre part, les remarques portant sur la dynamique, le parcours de foi proposé. Il s’agit de vérifier que certains aspects d’un sujet ne sont pas absents, que la présentation est complète, partant de la création jusqu’aux fins dernières et à la vie éternelle, que la figure du Christ est toujours présentée de manière trinitaire, comme l’envoyé du Père et non une sorte de super-héros. Ce travail demande une attention plus grande car il nécessite de prendre conscience de ce qui n’est pas dit, des éventuels manques, des choix théologiques, des lignes philosophiques ou anthropologiques sous-jacentes qui ont orienté la rédaction.

En quoi cette question du salut est-elle un enjeu essentiel pour la catéchèse ?

Le salut fait partie de notre foi, c’est un « article de foi ». Nous croyons que Dieu est venu nous sauver : « Pour nous les hommes et pour notre salut, Il descendit du Ciel » dit le credo. Cependant, dans la tradition chrétienne, reprise par le Catéchisme, l’expression du salut est plurielle. Si le salut est défini comme la rémission des péchés et la vie éternelle (CEC 1427), il va s’exprimer de multiples manières. Chacun, et notamment les jeunes ou les adultes à qui les parcours sont destinés, font dans leur vie l’expérience du Dieu qui sauve, et les parcours savent, souvent avec beaucoup de compétence, aider les lecteurs à reconnaître cette œuvre de salut dans leur vie et à nommer l’action de Dieu. Nous sommes là pour aider les rédacteurs dans l’étape suivante, qui consiste à faire se rencontrer l’expérience humaine (la foi subjective, ce que j’éprouve dans ma vie, dans mon histoire) et le contenu de foi que nous recevons de la Révélation (la foi objective, ce que l’Écriture et la Tradition disent du salut). L’enjeu est de conduire le lecteur, à partir de son expérience humaine, à entrer dans la foi de l’Église en un salut beaucoup plus large, manifesté par la vie éternelle, annoncé et offert par le Christ. Dieu nous sauve de notre péché et nous appelle à le voir face à face pour l’éternité dans un bonheur sans fin ! C’est merveilleux, mais cela semble parfois loin des préoccupations de nos contemporains, trop éloigné de notre vie quotidienne, avec ses joies et ses difficultés. C’est là où le travail des rédacteurs est important.

Quels écueils faut-il éviter ? Quelles mises en valeurs vaut-il mieux opérer pour que ces documents soient accessibles aux responsables et animateurs en catéchèse ?

1. Il faut éviter de « saucissonner » le contenu de la foi. Certes, la catéchèse en module permet de présenter de manière autonome un aspect du mystère chrétien, mais il faudrait toujours garder à l’esprit l’ensemble du Credo, même s’il reste en filigrane. Ainsi, on peut avoir en tête la dynamique création-rédemption-vie éternelle. Par exemple, quand on parlera de l’incarnation, on resituera plus facilement le Christ dans l’œuvre d’amour du Père qui nous a créés et qui veut nous sauver de la mort.

2. La foi chrétienne consiste souvent à tenir ensemble ce qui, pour nos intelligences limitées qui ont besoin de faire des choix binaires et des catégories, semble inconciliable. C’est l’enjeu de la théologie et depuis deux mille ans, on penche toujours tantôt d’un côté tantôt de l’autre, mais il faut marcher au plus près de la ligne de crête… Le Christ est vrai Dieu et vrai homme, Dieu est un et trine, la foi est don de Dieu et réponse de l’homme, elle est objective, avec un donné révélé, des vérités à croire, et subjective car il s’agit d’entrer en relation avec le Dieu vivant, etc. Le mystère de Dieu est grand ! Aussi, en théologie, c’est plutôt et/et que ou/ou… En catéchèse, il est important de ne pas pencher unilatéralement du côté où on est le plus à l’aise mais d’essayer d’expliquer au mieux l’ensemble des aspects d’un article de foi. Pour cela, la première étape consiste à prendre conscience de nos propres présupposés, difficultés ou orientations. Ce travail de mise à distance permet de s’effacer pour se faire l’écho de la Tradition de l’Église dans son ensemble.

Le support de présentation Mystère pascal et salut dans les documents catéchétiques

Les librairies par diocèse

Carte des libraires vignette

Pour affiner votre recherche

Pour rechercher parmi les documents catéchétiques, vous pouvez utiliser le moteur de recherche à facettes via la barre de recherche située en haut de chaque page, sur le menu.

Il vous permettra de sélectionner l'éditeur recherché, la tranche d'âge, le sacrement à préparer ... et de croiser tous ces éléments.

Approfondir votre lecture

  • 620x349 Documents catéchétiques CECC

    Servir la foi de l’Eglise avec les documents catéchétiques (2014)

    6 ans de publication pour les nouvelles collections de documents catéchétiques (revêtus de la marque visuelle CECC) ! A cette occasion, le 14 juin 2014, les évêques de la Commission Épiscopale pour la Catéchèse et le Catéchuménat (CECC) ont invité les auteurs, éditeurs et utilisateurs diocésains à un travail de discernement et d’approfondissement des questions bibliques et théologiques développées dans cette nouvelle génération de documents.