Pierre et Corneille : jeu d’enquête dans les Actes des apôtres

Initiales-233-CorneilleJeu extrait de la revue Initiales 233 : Chrétiens, musulmans quel avenir à construire ?

Au moment d’écrire les Actes, l’apôtre Luc entreprend une enquête pour savoir ce qui s’est réellement passé à Joppé et Césarée. Il envoie ses enquêteurs interroger les témoins. Les joueurs-enquêteurs sont invités à reconstituer l’histoire racontée au chapitre 10 des Actes des apôtres.

Chacun à leur tour, les joueurs lancent le dé et avancent leur pion pour entrer dans la ville de Césarée ou de Joppé. Une fois dans la ville, ils relancent le dé pour déterminer le numéro du témoignage qu’ils reçoivent. Il faut collecter les 6 témoignages de chaque ville pour reconstituer le texte des Actes.

Règles du jeu Pierre et Corneille

Au départ, les joueurs (on peut jouer en équipe) lancent le dé à tour de rôle dans le sens des aiguilles d’une montre. Le total de points le plus élevé désigne le joueur qui choisira la couleur de ses pions et commencera la partie. Chacun leur tour, les joueurs (les équipes) lancent le dé et avancent leurs pions d’autant de cases que de points amenés. Si le nombre de points amenés le lui permet le joueur (l’équipe) entre dans l’une des villes de Césaré ou Joppé. Au tour suivant, le joueur relance les dés pour savoir quel témoignage il va recevoir. S’il fait 1, il reçoit le témoignage n°1, 2 le témoignage n°2…. Il faut impérativement que le joueur ou l’équipe récupère les 6 témoignages de chaque ville. Une fois tous ceux ci collectés, il pourra (pourront) reconstituer le texte des actes en les remettant simplement dans l’ordre.

A Césarée

Texte biblique

Actes des apôtres, chapitre 10 Césarée : v.1-7

1 Il y avait à Césarée un homme appelé Corneille, qui était capitaine dans un bataillon romain dit « bataillon italien ».
2 Cet homme était pieux et, avec toute sa famille, il participait au culte rendu à Dieu. Il accordait une aide généreuse aux pauvres du peuple juif et priait Dieu régulièrement.
3 Un après-midi, vers trois heures, il eut une vision : il vit distinctement un ange de Dieu entrer chez lui et lui dire : « Corneille ! »
4 Il regarda l’ange avec frayeur et lui dit : « Qu’y a-t-il, Seigneur ? » L’ange lui répondit : « Dieu a prêté attention à tes prières et à l’aide que tu as apportée aux pauvres, et il ne t’oublie pas.
5 Maintenant donc, envoie des hommes à Jaffa pour en faire venir un certain Simon, surnommé Pierre.
6 Il loge chez un ouvrier sur cuir nommé Simon, dont la maison est au bord de la mer. »
7 Quand l’ange qui venait de lui parler fut parti, Corneille appela deux de ses serviteurs et l’un des soldats attachés à son service, qui était un homme pieux.
8 Il leur raconta tout ce qui s’était passé, puis les envoya à Jaffa.

Témoignages recueillis à Césarée

Témoignage 1

5 Maintenant donc, envoie des hommes à Jaffa pour en faire venir un certain Simon, surnommé Pierre. 6 Il loge chez un ouvrier sur cuir nommé Simon, dont la maison est au bord de la mer. »

Témoignage 2

4 Il regarda l’ange avec frayeur et lui dit : « Qu’y a-t-il, Seigneur ? »

Témoignage 3

7 Quand l’ange qui venait de lui parler fut parti, Corneille appela deux de ses serviteurs et l’un des soldats attachés à son service, qui était un homme pieux.

8 Il leur raconta tout ce qui s’était passé, puis les envoya à Jaffa.

Témoignage 4

3 Un après-midi, vers trois heures, il eut une vision : il vit distinctement un ange de Dieu entrer chez lui et lui dire : « Corneille ! »

Témoignage 5

4 L’ange lui répondit : « Dieu a prêté attention à tes prières et à l’aide que tu as apportée aux pauvres, et il ne t’oublie pas.

Témoignage 6

1 Il y avait à Césarée un homme appelé Corneille, qui était capitaine dans un bataillon romain dit « bataillon italien ».

2 Cet homme était pieux et, avec toute sa famille, il participait au culte rendu à Dieu. Il accordait une aide généreuse aux pauvres du peuple juif et priait Dieu régulièrement

A Joppé

Texte biblique

Actes des apôtres, chapitre 10 Joppé : v. 9-33

9 Le lendemain, tandis qu’ils étaient en route et approchaient de Jaffa, Pierre monta sur le toit en terrasse de la maison, vers midi, pour prier.
10 Il eut faim et voulut manger. Pendant qu’on lui préparait un repas, il eut une vision.
11 Il vit le ciel ouvert et quelque chose qui en descendait : une sorte de grande nappe, tenue aux quatre coins, qui s’abaissait à terre.
12 Et dedans il y avait toutes sortes d’animaux quadrupèdes et de reptiles, et toutes sortes d’oiseaux.
13 Une voix lui dit : « Debout, Pierre, tue et mange ! »
14 Mais Pierre répondit : « Oh non ! Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé d’interdit ni d’impur. »
15 La voix se fit de nouveau entendre et lui dit : « Ne considère pas comme impur ce que Dieu a déclaré pur. »
16 Cela arriva trois fois, et aussitôt après, l’objet fut remonté dans le ciel
17 Pierre se demandait quel pouvait être le sens de la vision qu’il avait eue. Or, pendant ce temps, les hommes envoyés par Corneille s’étaient renseignés pour savoir où était la maison de Simon et ils se trouvaient maintenant devant l’entrée.
18 Ils appelèrent et demandèrent : « Est-ce ici que loge Simon, surnommé Pierre ? »
19 Pierre était encore en train de réfléchir au sujet de la vision quand l’Esprit lui dit : « Écoute, il y a ici trois hommes n qui te cherchent.
20 Debout, descends et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés. »
21 Pierre descendit alors auprès de ces hommes et leur dit : « Je suis celui que vous cherchez. Pourquoi êtes-vous venus ? »
22 Ils répondirent : « Nous venons de la part du capitaine Corneille. C’est un homme droit, qui adore Dieu et que tous les Juifs estiment. Un ange de Dieu lui a recommandé de te faire venir chez lui pour écouter ce que tu as à lui dire. »
23 Pierre les fit entrer et les logea pour la nuit Le lendemain, il se mit en route avec eux. Quelques-uns des frères de Jaffa l’accompagnèrent.
24 Le jour suivant, il arriva à Césarée. Corneille les y attendait avec des membres de sa parenté et des amis intimes qu’il avait invités.
25 Au moment où Pierre allait entrer, Corneille vint à sa rencontre et se courba jusqu’à terre devant lui pour le saluer avec grand respect.
26 Mais Pierre le releva en lui disant : « Lève-toi, car je ne suis qu’un homme, moi aussi. »
27 Puis, tout en continuant à parler avec Corneille, il entra dans la maison où il trouva de nombreuses personnes réunies.
28 Il leur dit : « Vous savez qu’un Juif n’est pas autorisé par sa religion à fréquenter un étranger ou à entrer dans sa maison. Mais Dieu m’a montré que je ne devais considérer personne comme impur ou indigne d’être fréquenté.
29 C’est pourquoi, quand vous m’avez appelé, je suis venu sans faire d’objection. J’aimerais donc savoir pourquoi vous m’avez fait venir. »
30 Corneille répondit : « Il y a trois jours, à la même heure, à trois heures de l’après-midi, je priais chez moi. Tout à coup, un homme aux vêtements resplendissants se trouva devant moi 31 et me dit : «Corneille, Dieu a entendu ta prière et n’oublie pas l’aide que tu as apportée aux pauvres.
32 Envoie donc des hommes à Jaffa pour en faire venir Simon, surnommé Pierre. Il loge dans la maison de Simon, un ouvrier sur cuir qui habite au bord de la mer.»
33 J’ai immédiatement envoyé des gens te chercher et tu as bien voulu venir. Maintenant, nous sommes tous ici devant Dieu pour écouter tout ce que le Seigneur t’a chargé de dire. »

Témoignages recueillis à Joppé

Témoignage 1

18 Ils appelèrent et demandèrent : « Est-ce ici que loge Simon, surnommé Pierre ? »
19 Pierre était encore en train de réfléchir au sujet de la vision quand l’Esprit lui dit : « Écoute, il y a ici trois hommes qui te cherchent.
20 Debout, descends et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés. »
21 Pierre descendit alors auprès de ces hommes et leur dit : « Je suis celui que vous cherchez. Pourquoi êtes-vous venus ? »

Témoignage 2

9 Le lendemain, tandis qu’ils étaient en route et approchaient de Jaffa, Pierre monta sur le toit en terrasse de la maison, vers midi, pour prier.
10 Il eut faim et voulut manger. Pendant qu’on lui préparait un repas, il eut une vision.
11 Il vit le ciel ouvert et quelque chose qui en descendait : une sorte de grande nappe, tenue aux quatre coins, qui s’abaissait à terre.
12 Et dedans il y avait toutes sortes d’animaux quadrupèdes et de reptiles, et toutes sortes d’oiseaux.
13 Une voix lui dit : « Debout, Pierre, tue et mange ! »

Témoignage 3

24 Le jour suivant, il arriva à Césarée. Corneille les y attendait avec des membres de sa parenté et des amis intimes qu’il avait invités.
25 Au moment où Pierre allait entrer, Corneille vint à sa rencontre et se courba jusqu’à terre devant lui pour le saluer avec grand respect.
26 Mais Pierre le releva en lui disant : « Lève-toi, car je ne suis qu’un homme, moi aussi. »
27 Puis, tout en continuant à parler avec Corneille, il entra dans la maison où il trouva de nombreuses personnes réunies.
28 Il leur dit : « Vous savez qu’un Juif n’est pas autorisé par sa religion à fréquenter un étranger ou à entrer dans sa maison. Mais Dieu m’a montré que je ne devais considérer personne comme impur ou indigne d’être fréquenté.
29 C’est pourquoi, quand vous m’avez appelé, je suis venu sans faire d’objection. J’aimerais donc savoir pourquoi vous m’avez fait venir. »

Témoignage 4

22 Ils répondirent : « Nous venons de la part du capitaine Corneille. C’est un homme droit, qui adore Dieu et que tous les Juifs estiment. Un ange de Dieu lui a recommandé de te faire venir chez lui pour écouter ce que tu as à lui dire. »
23 Pierre les fit entrer et les logea pour la nuit Le lendemain, il se mit en route avec eux. Quelques-uns des frères de Jaffa l’accompagnèrent.

Témoignage 5

14 Mais Pierre répondit : « Oh non ! Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé d’interdit ni d’impur. »
15 La voix se fit de nouveau entendre et lui dit : « Ne considère pas comme impur ce que Dieu a déclaré pur. »
16 Cela arriva trois fois, et aussitôt après, l’objet fut remonté dans le ciel
17 Pierre se demandait quel pouvait être le sens de la vision qu’il avait eue. Or, pendant ce temps, les hommes envoyés par Corneille s’étaient renseignés pour savoir où était la maison de Simon et ils se trouvaient maintenant devant l’entrée.

Témoignage 6

30 Corneille répondit : « Il y a trois jours, à la même heure, à trois heures de l’après-midi, je priais chez moi. Tout à coup, un homme aux vêtements resplendissants se trouva devant moi
31 et me dit : « Corneille, Dieu a entendu ta prière et n’oublie pas l’aide que tu as apportée aux pauvres.
32 Envoie donc des hommes à Jaffa pour en faire venir Simon, surnommé Pierre. Il loge dans la maison de Simon, un ouvrier sur cuir qui habite au bord de la mer.»
33 J’ai immédiatement envoyé des gens te chercher et tu as bien voulu venir. Maintenant, nous sommes tous ici devant Dieu pour écouter tout ce que le Seigneur t’a chargé de dire. »

Approfondir votre lecture

  • L'incrédulité de saint Thomas, un tableau du Caravage.

    L’escape game de saint Thomas

    Afin de mettre en valeur les talents de chacun, Initiales propose aux animateurs d’équipe d’adolescents de bâtir un escape game pour ou avec les jeunes. Le principe de l’escape game est de sortir d’un lieu avant l’écoulement du temps de jeu prévu. Dans celui que nous proposons « clé en main » ici, saint Thomas est confiné avec les disciples au Cénacle, dans la crainte des persécutions. L’objectif sera de découvrir qui est Thomas.

  • Ini 258-e1 Le bon Pélerin

    « Le bon pèlerin », faire l’expérience de la marche et de la rencontre par le jeu

    Le bon pèlerin : faire l’expérience d’une marche avec ce que cela apporte de difficultés et de joies, d’expérience de la rencontre de l’autre et du Tout Autre. Par ce jeu les jeunes découvriront que d’autres avant eux ont fait cette expérience et ont marqué certains lieux. Ils pourront relire une expérience de marche et découvrir des lieux de pèlerinage.

  • Illustration des cartes du jeu « A la découverte de mon Église »

    Par le jeu, partir « à la découverte de mon Église »

    A la découverte de mon Église : quelles sont les personnes qui composent l’Église, quels sont leur rôles, leurs missions ? Un jeu de cartes où deux équipes s’affrontent pour deviner qui est illustré par un dessin, un rébus, ou une charade. Sauront-elles les nommer, sauront-elles expliquer qui ils sont dans la diversité du paysage de ce que nous appelons « Église » ?