Lueurs de Noël, contes inspirés de l’Évangile

Lueurs de Noël, de Raphaël BUYSE

Editions Salvator, 2018, 128 pages, 14€

Voici 20 petits contes, des « historiettes pittoresques » comme le dit la 4ème de couverture, qui réjouiront les soirées où petits et grands se retrouvent au coin du feu, ou les veillées qui précèdent les messes de minuit.

Ces nouvelles sont toutes plus pétillantes les unes que les autres, car chacune brille de la lumière de Noël.

Le Père Raphaël Buyse, nous invite à la rencontre de toute une quantité de personnages des récits de l’enfance du Christ ou issus de simples faits divers de sa vie de prêtre.

Pour l’auteur, Noël n’est pas la fête du chacun chez soi, de la famille se suffisant à elle-même. C’est une fête de la « sortie ». La fête d’un Dieu qui « sort de sa bulle », qui choisit l’être humain parce que l’humanité le passionne.

Ce petit livre est une jolie invitation à sortir de nous-mêmes pour être à notre tour des lumières pour les autres.

Les librairies par diocèse

Carte des libraires vignette

Pour affiner votre recherche

Pour rechercher parmi les documents catéchétiques, utilisez le moteur de recherche.

Il vous permettra de sélectionner l'éditeur recherché, la tranche d'âge, le sacrement à préparer ... et de croiser tous ces éléments.

Approfondir votre lecture

  • Statue de la Vierge Marie.

    Dévotion à Marie : « Les fêtes de Marie conduisent au mystère pascal »

    Dans l’encyclique Lumen Gentium, il est dit que « l’Église honore à juste titre d’un culte spécial celle que la grâce de Dieu a faite inférieure à son Fils certes, mais supérieure à tous les anges et à tous les hommes, en raison de son rôle de Mère très Sainte de Dieu et de son association aux mystères du Christ… Tandis que la Mère est honorée, le Fils en qui tout existe (cf. Col 1/15-16) et en qui « il a plu » au Père éternel « de faire résider toute la plénitude » (Col 1/19) est reconnu comme il convient, aimé, glorifié et obéi »

  • Maurice_Denis_Annonciation

    Annonciation et Visitation : « L’accueil du Seigneur dans nos vies est toujours porteur de fruit »

    De l’Annonciation du Seigneur à Marie à la Visitation, les pages fameuses de l’Incarnation chez l’évangéliste Saint Luc (Lc 1, 26-56) mettent au centre comme personnage principal Marie, à la différence de l’évangile de Matthieu qui insiste plutôt sur Joseph.

  • Statue de la Vierge Marie et de Jésus enfant.

    Marie dans la liturgie : une présence au fil du temps

    Durant les premiers siècles, la piété mariale fut plutôt discrète dans son expression mais forte dans son enracinement biblique et théologique. Le Magnificat et la plus ancienne prière adressée à Marie, le Sub tuum (Sous l’abri de ta miséricorde) constituent deux témoignages de cette sobriété primitive, toute orientée par la manifestation de la place de Marie dans le mystère du salut :