« Bakhita » de Véronique Olmi : de l’esclavage à la sainteté

Véronique Olmi, éditions Albin Michel, 2017, 22 €

L’histoire vraie d’une petite fille enlevée dans son village du Darfour qui a connu l’esclavage avant de s’en affranchir et de rentrer dans les ordres.

Bakhita a été proclamée sainte en 2000 par le pape Jean Paul II.

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion. Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.

Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.

Les librairies par diocèse

Carte des libraires vignette

Pour affiner votre recherche

Pour rechercher parmi les documents catéchétiques, utilisez le moteur de recherche.

Il vous permettra de sélectionner l'éditeur recherché, la tranche d'âge, le sacrement à préparer ... et de croiser tous ces éléments.

Approfondir votre lecture