L’ami, film sur François d’Assise

L'ami film sur Francois d'Assise

Sortie du film L’ami, François d’Assise et ses frères de Renaud Fély et Arnaud Louvet, au cinéma le 28 décembre 2016.

Pour la première fois au cinéma est évoquée l’évolution du projet de vie chrétienne de François, incarné à l’écran par Elio Germano, à travers son amitié pour un frère auquel il était très lié et qui lui fut à son tour dévoué : Elie de Cortone (Jérémie Renier).

Le film choisit de mettre en lumière la relation entre François et Élie et pose la question de la fidélité à l’utopie évangélique du pauvre d’Assise, question qui traversera les époques et les cultures:visages du XIIIème siècle italien, dans un style doux et épuré.

Découvrez la bande-annonce du film et retrouvez ICI le document d’accompagnement, l’affiche et les photos du film.

Nous avons dans ce film l’occasion de mieux comprendre les tensions entre l’absolu voulu dans ce nouvel ordre des franciscains et les exigences de l’Église pour reconnaitre cet ordre. De beaux moments forts avec gros plan sur les visages des acteurs permettent d’admirer leur jeu.

Une proposition d’animation à partir de la séquence inaugurale du film (13 minutes)

Cette animation est proposée dans l’étape 3 de l’itinéraire catéchétique de la revue Initiales n°252 « L’argent fait-il le bonheur ? »

Objectif :

Faire découvrir l’idéal de pauvreté des 1ères communautés franciscaines, que cette pauvreté n’était pas recherchée pour elle-même mais parce qu’elle était, selon François, un chemin vers le Père.

Préalable :

L’animateur doit avoir vu le film dans son intégralité pour pouvoir situer l’extrait dans l’ensemble du film. Il s’agit de la séquence inaugurale qui pose la problématique du film. François doit codifier les règles de vie de sa communauté s’il veut pouvoir continuer à vivre dans la pauvreté en se contentant de ce que Dieu donne, s’il veut pouvoir vivre côté des pauvres de son temps et à les évangéliser tout en étant reconnu par l’Église Catholique, ce qui implique une certaine forme d’obéissance à celle-ci.

1er temps :Visionner l’extrait

Visionner l’extrait, c’est la séquence inaugurale du film (13 premières minutes) puis demander aux jeunes de repérer les 4 séquences composant l’extrait et de leur donner un titre, par exemple :
1. François
2. Au palais épiscopal
3. François et ses frères
4. Avec les pauvres.
Demander aux jeunes dans quelles séquences la joie est présente et dans lesquelles elle ne l’est pas.

2ème temps : Échanger

Prendre le temps de l’échange

  • Pour essayer de repérer que François n’invite pas ses frères à vivre la pauvreté pour elle-même :
    – mais parce qu’elle permet de se rendre compte de ce que le Père donne.
    – parce que Jésus ne nous appelle pas à être servi mais à servir. (On pourra relire le texte du « lavement des pieds » du Jeudi Saint).Au Moyen-Âge, la société était divisée en 2 classes : ceux qui étaient servis (la noblesse et le clergé) et ceux qui servaient. Un des signes de richesse de l’époque tenait dans le fait qu’on était servi ou non. Dans l’échange, il faudra donc bien prendre soin de resituer l’action de François dans le contexte de son temps.
  • Pour se demander comment chacun d’entre nous, nous nous ouvrons à ce que donne le Père, et ce que pourrait vouloir dire « servir » pour chacun d’entre nous aujourd’hui.
  • Pour comprendre comment le partage avec les autres peut nous rendre heureux.

Approfondir votre lecture

  • 19 mars : célébration en équipe, en paroisse, pour vivre cette année avec saint Joseph

    Avec ces propositions de célébrations élaborées en l’honneur de l’année saint Joseph, le service de catéchèse et le service du catéchuménat du diocèse d’Arras offrent aux personnes en responsabilité une occasion de redynamiser leurs équipes. Ces temps pourront être vécus avec les enfants et les familles des enfants catéchisés, des jeunes, des adultes en chemin vers le baptême, en invitant la communauté paroissiale …

  • Méditations de Carême : cheminer vers Pâques à l’école de saint Joseph, père aimant

    Dans sa lettre apostolique Patris corde, le pape nous propose une belle et profonde méditation sur la figure de saint Joseph. En ce temps de Carême, nous avons tant de choses à découvrir à l’école de saint Joseph, père attentif, père au courage créatif, père aimant, … Voici une série de méditations hebdomadaires proposée par le SNCC, pour chaque dimanche de Carême. Ces méditations s’appuient sur la lecture d’extraits de Patris corde.

  • Un chemin de Carême diocésain avec saint Joseph pour chaque âge de la vie

    Le Service diocésain de catéchèse du diocèse de Rennes propose de vivre ce temps de Carême, qui commence le 17 février, au rythme de la Lettre apostolique Patris corde – Avec un cœur de père, et des différentes attitudes de saint Joseph qui y sont développées. Différents supports sont conçus pour accompagner les enfants et les parents sur le chemin de Pâques. Un livret permettra aux parents, professeurs, catéchistes de faire une relecture sous le regard de saint Joseph (et avec la même bienveillance !).