Intouchables, d’Olivier Nakache et Eric Toledano : itinéraire catéchétique

intouchablesLe film « Intouchables » est un film d’Olivier Nakache et Eric Toledano, sorti en novembre 2011, avec le duo d’acteurs Omar Sy et François Cluzet. Une proposition d’itinéraire catéchétique a été publiée dans le numéro 228 d’Initiales « A la source de la fraternité » : elle s’appuie sur plusieurs extraits de ce long-métrage.

A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Ces deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra … Intouchables.

Proposition d’animation : un itinéraire catéchétique autour de ce film

Description des étapes du film

0′ : course voiture par défi, destination hôpital.
6’45 : séance de recrutement avec dialogue de sourds
10′ : séquence dans le quartier et situation de famille de Driss
18′ : rencontre d’embauche et défi de tenir deux semaines
21’49 : séquence de formation à l’emploi : scène de la douche, des bas, des gants
33′ : Philippe rencontre son frère, suspicion : « je ne veux aucune pitié… pas de compassion »
39′ : crise nocturne des douleurs fantômes
43′ : scène au bar de nuit
47′ : sortie du collège, Driss et sa Soeur
51′ : lettre à Eléonore
55′ : scène de la fille de Philippe, « il faut la recadrer un peu »
1:01 : séquence de l´anniversaire
1:03 : crise de la fille par rapport à Bastien
1:06 : jeu d’orchestre : deux mondes inconciliables s’affrontent
1:16 : besoin d’air, séquence de l’avion puis du parapente
1:23 : Driss héberge son jeune frère, tension relationnelle
1:24 : dialogue Driss et Philippe sur son adoption
1:25’43 : décision de stopper la mission « on va s’arrêter là »
1:28 : Driss est de retour dans son quartier
1:36 : Driss revient pour sortir Philippe de l’étouffement
1:38 : retour sur la scène d’ouverture, course défi en voiture
1:39 : escapade en bord de mer
1:43 : rencontre d’Eléonore, effacement de Driss.

Séquences choisies pour entrer dans un itinéraire porté par le film : Les réalités humaines, questions existentielles qui apparaissent et évoluent.

Les questions de foi que l’on peut travailler à partir des questions existentielles retenues de ce film (de cet itinéraire) : le service comme don de soi, l’amour comme renoncement à soi selon la logique du mystère pascal.

Des ressources ou appuis de foi pour éclairer ces questions :

  • Jn 13, le lavement des pieds, approche eucharistique
  • Gethsémani : Mc 14,36
  • « Ce que vous avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères c’est à moi que vous l’avez
    fait… » Mt 25,31…

Visée de l’itinéraire :

La vie prend sens avec la rencontre de l’autre. Dieu est celui qui vient à notre rencontre. Dans la confiance en cette rencontre, Dieu n’a de cesse que de donner sa vie.

Présentation du film et contextualisation de la séquence.

Etape 1 :

Séquence de l’apprentissage du travail de garde-malade : le service comme métier qui provoque à une remise en question de ses repères.

Séquence à 21’49 à 25’50 : Driss est pour la première fois réellement confronté au handicap de Philippe dont il doit prendre soin. Après avoir difficilement accepté de lui mettre ses bas, geste
qui lui a coûté, il fait un blocage pour aller plus loin.

  • Qu’est-ce qui m’a coûté (ou me coûte) dans ma vie dans le sens ou cela permet un dépassement ? aller chercher dans mon histoire des moments qui m’ont coûté. Quel(s)
    geste(s) de la vie me coûte(nt) ?

Dépassement qui débouche sur un déplacement renvoyant à un questionnement.

(Expérience vécue et questionnée): dans ma propre expérience, quels sont les éléments qui peuvent m’amener à me dépasser ? Y-en-a-t-il ? Qu’est-ce que cela m’a apporté ? Quel horizon cela a-t-il ouvert ?

Postulat : la soif que chacun peut avoir est plus importante que le cheminement chrétien.

  • Renvoyer à un appui de foi (par exemple Abraham ou une vie de saint…) pour permettre une mise à distance, une appropriation catéchétique
  • Amener les personnes à se positionner
  • Prière en lien avec ce qui a été vécu et qui ouvre un chemin.

Etape 2 :

  • Accueil : depuis que l’étape précédente a été vécue, quelle fructification s’est produite : en donner un écho (ecclésialisation)
  • Eventuellement accueillir un témoignage d’une personne qui veuille bien dire comment la séquence questionne sa foi.
  • Projection d’une représentation du lavement des pieds puis proclamation de Jn 13 + questionnement qui permette de faire un lien avec la séquence 1 et/ou l’étape 1
  • Visionnage séquence 2 (douleurs fantômes, randonnée nocturne) de 37’48 à 44’10 : la rencontre humaine crée une complicité ouvre à un dépassement de soi, proximité de Driss et de Philippe, humanisation de leurs rapports…)
  • Analyse de l’extrait visionné :

⇒ Favoriser le décryptage de l’itinéraire parcouru
⇒ Lien avec des expériences connues, vécues
⇒ Qu’est-ce qui a permis cela et qu’est-ce que cette intimité et cette confiance humanisante ont permis de nouveau ?

  • Jalon personnel : prière pour confier à Dieu ce qui nous concerne de ce déplacement, dépassement.

Etape 3 :

  • Accueil/relecture
  • Visionnage séquence 3 de 1h39’36 à la fin : complicité retrouvée, évasion, possible ouverture vers une ‘histoire ré-habitée’. (ils sont à l’hôtel sur la côte/ séance de rasage progressif de Philippe par Driss en passant par différents personnages/ sortie sur le balcon en pleine lumière)
  • Recueillir les questions sur l’identité profonde (barbe…ouverture à un avenir)
  • Retour sur expérience
  • Questionnement personnel
  • La question de mon identité, de mon devenir est fondamentale
  • Gethsémani (Mc 14)
  • Appropriation du chemin parcouru et à poursuivre

Approfondir votre lecture

  • slider-catalogue-careme2019-447x240

    Du Carême à Pâques : des catalogues de vidéos pour cheminer

    Pour le Carême, la Semaine sainte et Pâques, la vidéothèque du CFRT a réuni par catalogues une collection riche et variée de vidéos afin de favoriser le cheminement des internautes en ce temps liturgique. Parmi les propositions pour vivre ce temps de conversion : des témoignages de croyants, des questionq à un prêtre, des méditations et documentaires diffusés en replay, après leur diffusion dominicale sur France 2.

  • Invictus

    Invictus, de Clint Eastwood : fiche analytique

    Utilisé pendant la formation d’octobre 2012 Films et catéchèse, ce film Invictus de Clint Eastwood, sorti en 2009 après Gran Torino, permet de s’ouvrir à la dimension anthropologique et éthique du cinéma.

  • L'Homme sans passé est un film finlandais réalisé par Aki Kaurismäki, sorti en 2002.

    L’homme sans passé, de Aki Kaurismäki : fiche analytique

    Utilisé pendant la formation d’octobre 2012 Films et catéchèse, ce film L’homme sans passé, de Aki Kaurismäki sorti en 2002 ayant obtenu le prix du jury oecuménique de Cannes, permet d’évoquer la dimension spirituelle du cinéma.