« Nous attendons la lumière » : un module pour préparer Noël avec les enfants

Calendrier de l’Avent d’après Giotto.

Pour attendre et se préparer à accueillir la lumière de l’enfant Jésus qui vient à Noël, une proposition pour les enfants du Service de catéchèse du diocèse de Chartres.

Dans le bulletin Caté28 n°114, revue pour les catéchistes, l’équipe diocésaine de catéchèse de Chartres propose une animation pour veiller pendant l’Avent. « Nous attendons la lumière », un module de catéchèse qui invite à découvrir qu’à Noël, Dieu nous envoie son Fils pour éclairer nos vies.

Les enjeux de ce module :

Se préparer à accueillir Jésus, Fils de Dieu, lumière du monde, avec son cœur et avec son corps.

Matériel à prévoir :

  • pour le photo-langage : des images qui pourraient faire penser à l’« attente » ou à « veiller » ;
  • pour les « porte-lumière » : pots en verre ou CD usagés, bougies chauffe-plat et divers matériels de décoration (peinture, paillettes, morceaux de tissus colorés, papiers de couleur, etc.) colle liquide.

Une promesse

Dès le premier jour de la Création, Dieu créa la lumière et « vit que la lumière était bonne ».

Tout au long de l’histoire, Dieu a toujours voulu que les hommes vivent dans la lumière. Mais les hommes pouvaient rester dans les ténèbres du péché et du refus de Dieu.

Dieu, dans sa grande bonté, veut offrir aux hommes une vie éclairée par son Amour. Lorsque nous accueillons la lumière, nous nous rapprochons de Dieu. Lorsque nous nous tournons vers la lumière, Dieu se fait proche de nous et nous invite à l’accueillir de nouveau, la lumière qui illumine toute vie et réjouit les cœurs.

Dieu promet la lumière pour le monde. Écoutons Isaïe…

Livre d’Isaïe 9, 1-2 ; 5 (9,1-2)

01 Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.
02 Tu as prodigué la joie, tu as fait grandir l’allégresse : ils se réjouissent devant toi, comme on se réjouit de la moisson, comme on exulte au partage du butin.
[ 03 Car le joug qui pesait sur lui, la barre qui meurtrissait son épaule, le bâton du tyran, tu les as brisés comme au jour de Madiane.
04 Et les bottes qui frappaient le sol, et les manteaux couverts de sang, les voilà tous brûlés : le feu les a dévorés. ]
05 Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! Sur son épaule est le signe du pouvoir ; son nom est proclamé : « Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ».

Dans l’attente… veillez !

Voici la promesse de Dieu : nous envoyer une grande lumière qui resplendit sur le monde. En attendant la venue de la lumière, préparons-nous.

Photo langage

Mettre les enfants en groupes. Demander aux enfants de choisir, en silence, une photo qu’ils associeraient au mot « attente » et une qu’ils associeraient au mot « veiller ».

L’animateur doit faire de même.

Échange

Ensuite, tour à tour, chacun montre les images qu’il a choisies et justifie son choix.

Noter les mots et expressions des enfants qui ont trait aux postures, attitudes, actions ou sentiments relatifs à « attente » ou « veiller ».

Étendre l’échange vers l’attente de Noël : demander aux enfants ce qu’ils attendent à Noël et quels sont leurs sentiments.

Bricolage :

Dans cette attente, nous allons fabriquer un porte lumière.

1- Retourner le CD.

2- Décorer le CD en dessinant des motifs avec la peinture ou la colle (si on a utilisé la colle, verser des paillettes sur le CD ou placer les morceaux de tissu).

3- Fixer la bougie au centre du CD.

Ou bien : décorer les pots de verre pour y placer ensuite la bougie chauffe-plat.

Nous attendons la lumière…

Éteindre la lumière : une plongée dans le noir, sauf quelques décorations ou lumignons.

Inviter les enfants à s’asseoir et faire silence.

Prions :

Seigneur, nous nous mettons en ta présence en faisant silence pour accueillir ton Esprit dans nos cœurs.

Chant :

par exemple, Veillez et priez G 267 ou Veilleurs bénissez Dieu IEV 11-59

Maintenant, écoutons un témoin de la Lumière.

Pour lire l’évangile désigner un narrateur, un acteur qui ferait Jean-Baptiste et un groupe qui ferait les prêtres et les lévites.

La Lumière du monde

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (1, 6-8 ; 19-28)

06 Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean.
07 Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
08 Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

*Allumer quelques lumières de ceux qui entourent « Jean-Baptiste ».*

19 Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
20 Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. »
21 Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas.
– Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. »
22 Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
23 Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »

*Allumer petit à petit tous les lumignons.*

24 Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
25 Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
26 Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
27 c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
28 Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.

Reprise du chant

Accueillir la Lumière

Évangile de Jésus-Christ selon St Luc (2, 8-15)

[ 01 En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre –
02 ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. –
03 Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.
04 Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David.
05 Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.
06 Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli.
07 Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.]
08 Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.
09 L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte.
10 Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple :
11 Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.
12 Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »
13 Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :
14 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime. »

Chant :

Ouvrir les mains, cueillir la lumière – Marie-Louise Valentin / Hubert Bourel

Transmettre la Lumière

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (2, 15-20)

15 Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. »
16 Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
17 Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.
18 Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.
19 Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
20 Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.

Chant :

Allez crier sur la montagne – Noël Colombier

Texte de méditation pour les quatre semaines de l’Avent

(d’après Grain de Soleil 2003 « Je vais à la messe »)

Cette méditation avait été proposée dans Caté28 n°64 pour être priée en équipe durant les quatre semaines de l’Avent.

Réveille-moi (1ère semaine)

Seigneur Jésus, il y a des guirlandes dans la rue. On sent Noël sur chaque place, dans chaque avenue. Beaucoup ne savent plus que toute cette joie a commencé parce qu’un jour, tu es venu. Seigneur Jésus, je t’attends. Réveille-moi. Ouvre mes yeux. Prépare mon cœur pour te recevoir.

Viens habiter en moi (2ème semaine)

Seigneur Jésus, je brûle d’impatience de te savoir parmi nous. Viens déjà. Je suis là avec ma tête, mes mots, mes pieds, mes bras, pour penser à toi, pour parler de toi, pour bondir de joie. Seigneur Jésus, viens habiter en moi.

Ouvre-moi aux autres (3ème semaine)

Seigneur Jésus, en t’attendant, je voudrais que mes yeux pétillent de lumière dans la nuit de l’hiver. Je voudrais que mes rires soient comme une musique dans le silence de l’hiver. Seigneur Jésus, ouvre-moi aux autres.

Sois le bienvenu (4ème semaine)

Seigneur Jésus, voici le temps de m’ouvrir tout entier à la lumière de Dieu. M’ouvrir tout grand, pour que pas une seule petit parcelle de moi ne reste dans l’obscurité. Ouvrir complètement mes yeux, mes mains, mon cœur pour être comme la lanterne qui éclaire autour d’elle. Seigneur, sois le bienvenu.

Une démarche pour 2022-2023

Un Avent avec Joseph

Un Avent avec Marie

Couverture de L'Oasis n°18 : Le Seigneur est avec vous, paru en décembre 2020.

Calendrier de l'Avent

Noel-2020-_-vignettes-web-1

Denier de l'Eglise

560X315 vignette site

Fêter Noël

Approfondir votre lecture