Accueillir une demande de baptême d’adolescent …

appel-decisif-a-saint-severin-ados

De la revue Initiales n°244 par Joëlle Eluard

« Je voudrais être baptisé » Cette demande d’adolescent me surprend toujours ! C’est comme une onde de choc qui me parcourt à chaque fois et me renvoie à ma propre foi.

Ces jeunes arrivent souvent invités par un copain, ou parce qu’ils ont assisté à un baptême, une première communion. Certains peuvent être portés par une famille qui a voulu leur laisser le choix, ou par un mouvement de jeunes comme le scoutisme ou l’ACE par exemple. D’autres encore suite à des circonstances plus tragiques comme le décès d’un proche. Bref, ils arrivent et une question se pose : Comment les accueillir ?

Ils ne se présentent pas toujours au « bon moment » ! La rentrée est déjà passée, il n’y a personne d’autre de leur âge, il n’y a déjà pas assez d’animateurs pour les groupes constitués et puis quel rituel va nous guider, quels documents …?

Et pourtant, il leur a certainement fallu un certain courage pour frapper à la porte de l’Église, pour énoncer une demande qui n’est peut-être pas si claire pour eux. Il nous en faudra aussi pour l’accueillir, pour oser les accompagner, y mettre toute notre énergie, notre créativité et surtout notre joie.

Le Rituel d’Initiation Chrétienne pour les Adultes sera notre guide le plus précieux. Mais bien sûr on peut aussi s’inspirer de celui des enfants en âge scolaire notamment pour certaines prières ou pour l’attention portée aux familles.

C’est le temps du pré-catéchuménat ou temps de la première évangélisation qui commence. Il a été institué par l’Eglise pour formaliser ce temps d’accueil, pour écouter, entendre la demande. Cette période qui précède l’entrée en catéchuménat permet d’aide à discerner l’intention, faire mûrir une véritable volonté de suivre le Christ comme le dit le RICA (Rituel de l’Initiation Chrétienne des Adultes N° 66). Ce moment est favorable pour rencontrer d’autres candidats, que ce soit en paroisse ou dans un établissement scolaire de l’Enseignement catholique, ou encore dans un groupe d’aumônerie de l’enseignement public ou un mouvement de jeunes. Mais aussi pour faire connaissance avec les familles car l’accord des parents reste nécessaire pour un adolescent.

C’est l’occasion privilégiée de commencer à annoncer le Dieu de Jésus-Christ en ouvrant la bible et en découvrant la richesse de la Parole de Dieu mais aussi avec les prières de la Tradition de l’Église.

Tout cet ensemble permet à celui qui se présente de se mettre en route et de commencer le cheminement pour que sa vie au quotidien revête une dimension chrétienne.

Alors pourquoi ne pas imaginer une célébration d’accueil (distincte de l’entrée en catéchuménat) qui mette en lumière leur intention de devenir chrétien. Les rituels ne proposent pas de gestes particuliers mais insistent sur l’accueil de la demande. (Voir § 19 Document Episcopat N°9-2014)

Joëlle Eluard, SNCC

Proposition d’une célébration d’accueil

1er temps : Se retrouver pour faire Église

Inviter largement les familles des futurs catéchumènes, leurs amis, les animateurs, les jeunes de leur groupe avec qui ils vont cheminer, des paroissiens …

Imaginer un moyen de faire connaissance qui soit ludique par exemple:

Pour une grande assemblée : imaginer un speed dating.

Chaque participant au son d’une cloche, d’un sifflet, d’une musique doit aller à la rencontre de quelqu’un qu’il ne connait pas pour discuter avec lui 3 min puis on change d’interlocuteur quand le son retentit à nouveau. A la fin du temps déterminé (en fonction du nombre de participant et pour que chacun ait rencontré au moins 3 personnes) on se regroupe. Les futurs catéchumènes peuvent alors prendre la parole pour nommer qui ils ont rencontré et se présenter à tous.

Pour un plus petit groupe :

Soit un « si j’étais » avec 5 occurrences par exemple: si j’étais un animal, un personnage, un dessert, un paysage, une plante …

Ou sur une table, une multitude de dessins découpés représentants des personnages de bande dessinée ou de fiction sont déposés. Chacun en choisi un et explique pourquoi son choix, c’est une manière de se présenter à travers un personnage.

2ème temps : Entendre la demande et rendre grâce

Le prêtre demande aux jeunes d’énoncer publiquement leur demande. Certaines formules du rituel pour les enfants peuvent être utilisées (cf N° 15) comme par exemple :

N, que veux-tu? Je veux devenir chrétien

ou N, pourquoi es-tu venu? Pour demander le baptême.

Le prêtre invite l’assemblée à rendre grâce et peut lui demander si elle est d’accord pour accompagner les jeunes dans cette démarche et peut être plus particulièrement leurs accompagnateurs.

On peut chanter un chant de louange à l’Esprit Saint pour rendre grâce et confier les pas suivants.

Par exemple : L’esprit saint qui nous est donné (Cote SECLI : K504 / –Paroles d’après Rm 8, 14-15 : B. Melois – Musique : G. du Boullay)

3ème temps : prière de bénédiction

Elle peut s’inspirer par exemple de celles proposées par le RICA cf N° 118

Seigneur, Dieu tout-puissant, regarde tes amis qui découvrent évangile de ton Christ. Accorde-leur de te connaître et de t’aimer, donne-leur un cœur empressé et généreux pour accomplir toujours ta volonté. Qu’ils tirent profit [de ce temps de première évangélisation]; incorpore les à ton Église, pour qu’ils aient part aux mystères divins, dès cette terre et dans l’éternité. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Ou: Seigneur notre Dieu, regarde tes amis; ils s’attachent à ton nom et s’inclinent devant toi: aide-les à faire le bien; tiens leur cœur en éveil, pour qu’en gardant mémoire de tes œuvres et de tes commandements, ils se hâtent avec joie vers tes propres dons. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Les jeunes peuvent recevoir un livret du type de celui fait par les AEP des diocèses d’Ile de France «Ton profil de baptisé»

NB : Si une telle célébration est mise en œuvre, on veillera lors de l’entrée en catéchuménat à adapter le début de la célébration pour montrer le cheminement déjà parcouru.

Cet article est paru en page 14 du n°244 d’Initiales

Célébrons nos talents !

Ini 259_Couverture

Un numéro par trimestre

Ini 258_Couverture

Se procurer un numéro

boutique-publications.cef.fr

Un numéro, un thème

Initiales : une nouvelle maquette depuis 2020.

Christus Vivit : lettre du pape aux jeunes

L'exhortation apostolique post-synodale Il vit, commentée, éd. Lessius, octobre 2019.

Approfondir votre lecture

  • Ini259_summerfield-336672

    L’itinéraire catéchuménal : un itinéraire révélateur de talents

    Demandant le baptême, les jeunes ne réalisent pas qu’ils embarquent pour un voyage à la rencontre de Dieu et d’eux-mêmes. Adolescents, ils doutent souvent d’eux-mêmes, se trouvent nuls parfois ! Les accompagnateurs vont puiser dans l’itinéraire catéchétique et les célébrations liturgiques de multiples ressources pour les accompagner dans leur développement, à la découverte de leurs propres talents.

  • Ini 258_P13_hiking-1312225_Maxmann

    Le cheminement catéchuménal à l’image d’un pèlerinage

    Les jeunes catéchumènes arrivent, la plupart du temps pressés, et demandent à recevoir le baptême. Nous, nous voulons prendre du temps, et notre réponse n’est souvent pas en adéquation avec leur demande. Mais l’urgence est-elle de recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne ou plutôt de leur faire entendre la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité avec qui ils vont tout de suite commencer à cheminer ?

  • La Communauté de l'Anneau, premier volet de la trilogie fantastique Le Seigneur des anneaux.

    Que signifie « vivre en communauté chrétienne » ?

    Si je vous dis Frodon, Sam, Merry, Pippin, Gandalf, Legolas, Gimli, Aragorn, soit je vous ai perdu, soit vous pensez à une communauté, La Communauté de l’Anneau (titre du premier film de la trilogie du Seigneur des anneaux). Ils n’ont rien en commun, des hobbits (petits hommes de la campagne), un elfe, un magicien, un roi, un nain, et pourtant, ils vont se rencontrer et se mettre en route pour un long chemin. Leur seul désir : sauver le monde.