​Saint Joseph, le veilleur endormi

Faisons d’abord un exercice de mémoire : Que pouvons-nous dire de Saint Joseph ? Qu’en disent les évangiles ? Quelles paroles nous rapportent-ils ? Quel est son rôle ?

Après avoir sollicité notre mémoire spirituelle, allons voir ce que dit l’Ecriture : Seuls Matthieu et Luc nous relatent l’enfance de Jésus. C’est dans leurs récits que l’on parle de Joseph, en peu de mots. Ces quelques lignes d’évangile suffisent pour comprendre son rôle irremplaçable dans le dessein de Dieu auprès de l’enfant et de sa mère.

Qui est Joseph ? On apprend que Joseph est charpentier ou peut-être plus largement artisan du bâtiment, qu’il habite Nazareth et que Marie et lui sont promis l’un à l’autre.

Que savons-nous de ses origines ? Sa généalogie, ou plutôt celle de Jésus, qui figure chez les deux évangélistes nous apprend qu’il descend du roi David, situant Jésus par Joseph dans la lignée royale d’Israël. Saint Luc nous rapporte que c’est la raison pour laquelle il monte de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. (Lc 2,4)

Quel est son rôle ? Epoux de Marie, il protège Jésus ainsi que sa mère et les nourrit ; il l’élève et lui apprend un métier. En donnant un nom à l’enfant – celui que l’ange du Seigneur lui révèle -, une généalogie, une famille où grandir, Joseph se conduit en père adoptif et contribue ainsi à ce que le Verbe de Dieu soit un enfant des hommes. Il participe à l’accomplissement de la promesse de Dieu*. On peut dire que Joseph est un serviteur de l’Incarnation de Dieu d’une manière bien spécifique et différente de Marie.

Que dit-il ? Si aucune parole de Joseph ne nous est rapportée, son silence n’est pas comparable au mutisme de Zacharie à qui le manque de foi a fermé la bouche. Par son silence, Joseph montre sa disponibilité pour le Seigneur et c’est aussi pour cela que l’Ecriture dit qu’il est un homme juste (Mt 1,19).

Il est si silencieux … qu’il s’endort comme l’iconographie le représente souvent. Joseph est pourtant un veilleur. Dans le sommeil, il s’abandonne totalement à Dieu qui s’adresse alors à lui en songe. Quatre rêves qui provoquent les déplacements de la famille et permettront de sauver l’enfant et sa mère et donc d’accomplir le dessein de Dieu.

Artisan discret de l’accomplissement des Ecritures, une fois sa mission remplie, Joseph s’efface dans les silences de l’Ecriture.

* « Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous » ». (Mt 1, 21-23)

Saint Joseph charpentier par Georges de La Tour

Saint Joseph charpentier par Georges de La Tour

Monographie de la Cathédrale de Chartres

Joseph averti en songe par un ange, Vitrail de Chartres

Le Repos de la Sainte Famille pendant la fuite en Egypte

Le Repos de la Sainte Famille pendant la fuite en Égypte, Orazio Gentileschi

On pourra se reporter à l’ouvrage de Joseph Ratzinger Benoît XVI, Jésus de Nazareth, Flammarion, 2012

Approfondir votre lecture

  • « Entrer dans cette lecture, seul ou en équipe, et nous laisser questionner, provoquer, conforter, déplacer par Celui qui est le Seigneur de la Vie, le Christ, et qui nous envoie en mission ! »

    « Sans Jésus, nous ne pouvons rien faire ! » … surtout pas ÊTRE catéchiste !

    Cet itinéraire de lecture du livre du pape « Sans Jésus, nous ne pouvons rien faire » pourra aider les catéchistes et accompagnateurs du catéchuménat à mieux saisir le cœur de leur mission d’évangélisation, page après page, du Mercredi des Cendres jusqu’à Pâques ! Alors que la période des vœux battait son plein à l’occasion de la nouvelle année 2020, le pape François nous offrait l’occasion de comprendre la question de l’évangélisation et de la mission, un peu comme un « manuel pratique du missionnaire ».

  • mon imagier des saints

    Saints et symboles

    Quand on s’essaye à parler des Saints, ce sont souvent les faits marquants de leur vie et les objets symboliques qu’on leur associe qui nous viennent à l’esprit.

  • Église Saint Joseph de Colmar

    Découvrir, prier et fêter saint Joseph au mois de mars

    Il est souvent représenté avec un lys dans les mains ou portant Jésus enfant dans les bras. On le reconnaît aussi à ses outils de charpentier … Vous l’avez deviné : il s’agit de saint Joseph, père adoptif de Jésus, époux de Marie, que l’Église catholique célèbre le 19 mars. Le père Christophe Sperissen s’intéresse au père nourricier de Jésus, dans un nouvel épisode de Profondeurs, réalisé depuis l’église Saint-Joseph de Colmar (Haut-Rhin).