« Enfant de Dieu » : de qui parle-t-on ?

2008: "Le Baptême" (détail), mosaïque de Marko Ivan Rupnick (2007) appartenant à la série des "mystères lumineux", facade de la bas. Notre-Dame du Rosaire, Lourdes (65), France.

2008: « Le Baptême » (détail), mosaïque de Marko Ivan Rupnick (2007) appartenant à la série des « mystères lumineux », façade de la bas. Notre-Dame du Rosaire, Lourdes (65), France.

« Enfant de Dieu », cette expression peut-elle être employée pour tout homme ou doit-elle être réservée aux seuls baptisés ?

Le baptême fait de nous des fils dans le Fils unique.

Créés par Dieu

Dès avant le baptême, nous sommes des créatures de Dieu pour qui nous comptons.

La foi chrétienne en Dieu créateur permet d’affirmer que tout être humain est créé à l’image et la ressemblance de Dieu, c’est-à-dire que tout être humain, dans ce qu’il a d’unique et d’irremplaçable, est voulu par Dieu pour porter quelque chose de sa bonté, de sa beauté et de sa grandeur. Il y a par nature un lien entre la créature et le créateur. En ce sens, il est possible de dire que tout être humain est enfant de Dieu. Mais il serait plus juste de dire que Dieu est le père de tous les hommes et qu’il les appelle à se recevoir comme des frères et des sœurs dans le Christ.

Devenir fils de Dieu par le baptême et par Jésus

C’est Jésus qui nous fait entrer dans sa relation unique avec le Père.

Cette condition générique d’enfants de Dieu est fragilisée par le péché. Jésus est le Fils unique, le Fils bien-aimé, qui vient partager notre condition humaine pour faire entrer ceux qui mettent en lui leur foi, tout pécheurs qu’ils soient, dans sa relation filiale à lui. Par le baptême, nous devenons en lui des fils ou des filles du Père. En d’autres termes, par le baptême et par lui seul ici-bas, ceux qui mettent leur foi en Jésus bénéficient de sa relation de Fils unique à l’égard du Père. L’Esprit-Saint leur est donné par le baptême. Ce don est redoublé par la confirmation pour qu’ils puissent, par leur intelligence, leur volonté et leur mémoire, collaborer au dessein de Dieu, agir comme des fils et des filles qui participent au dessein du Père.

Les non-baptisés sont des enfants du Dieu créateur sans doute mais pour devenir, le jour venu, s’ils mettent leur foi dans la promesse du Père, des fils et des filles dans le Fils, capables de vouloir de toute leur volonté ce que Dieu veut. Marquer la nouveauté qu’apporte le baptême respecte la liberté d’adhésion de ceux qui ne connaissent pas le Christ ou qui ne veulent pas être chrétien. Cette nouveauté rend également compte du chemin qu’auront à faire les enfants baptisés bébé par engagement de leur parent pour adhérer au don reçu.

La Commission doctrinale

Pour vous aider

Boîte à outils catéchuménat

Accompagner les adolescents

catéchumenat-adolescents

Les statistiques du catéchuménat

Approfondir votre lecture

  • GrCheqDej-cahierE1-BatB

    « Devenir fils de Dieu … » : petite catéchèse et pensées sur la Nativité

    Benoit XVI, Pensées sur la Nativité, Parole et Silence, novembre 2011, recueil de textes par Lucio Coco. Ce recueil de citations, de discours, de catéchèses et d’homélies de Benoît XVI tourne notre regard et nourrit notre réflexion sur le mystère de la Nativité. Classées en chapitres thématiques, elles sont aisément consultables car elles suivent les fêtes et étapes qui rythment ces semaines de l’ouverture de l’année liturgique.

  • Signe de croix

    « Mieux connaître notre Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit » avec le DVD Signe de Croix

    Avec le « Signe de croix » : « Mieux connaître notre Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit. » Témoignage de Véronique Lemerle et de l’équipe responsable de la catéchèse dans le diocèse de Pontoise : lors d’une rencontre entre coordinateurs de la catéchèse, l’équipe a proposé de vivre un temps d’animation, tel que suggéré dans le DVD 3 Images et Parole, sur le « Signe de Croix ».

  • baptême

    Le baptême : un soin de beauté

    Chaque fois que j’assiste à une célébration de baptême des jeunes de mon groupe d’aumônerie, je les trouve beaux !