« Comment Joseph a-t-il su ce qu’il devait faire ? »

La question des lecteurs, L’Oasis n°22 : Cœur de père

« Comment Joseph a-t-il su ce qu’il devait faire ? » C’est la question de Maxime, confirmand.

L’évangile selon Mathieu nous dit que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph à quatre reprises. Or « dans la Bible, comme chez tous les peuples antiques, les songes étaient considérés comme un des moyens par lesquels Dieu manifeste sa volonté » (Patris Corde 3). Dieu aurait-il donc « dicté » à Joseph sa conduite, et celui-ci suivi la consigne ? Facile !

Le texte nous présente en fait un véritable processus de discernement dont nous pouvons pointer quelques éléments.
Joseph, en homme « juste », a le désir premier d’être « ajusté » à Dieu. Ensuite, il accueille le réel et regarde la situation dans toute sa complexité. Puis il engage son intelligence et sa volonté, il pèse les évènements, passe au crible de sa conscience les choix possibles. Joseph perçoit alors, au cœur d’une vie de foi et d’une responsabilité humaine assumée, une lumière intérieure dont il discerne l’origine divine : « Je bénis le Seigneur qui me conseille : même la nuit mon cœur m’avertit ! » pourrait-il dire (Ps 16).

Que retenir pour nos propres décisions ? L’importance d’entrer dans nos choix avec un cœur « large et généreux » (cf. St Ignace), orienté vers Dieu ; la nécessité de regarder la réalité et d’utiliser nos facultés humaines ; l’invitation à accueillir le souffle de l’Esprit, qui ouvre à la nouveauté et donne la force d’avancer.
Alors, comme Joseph, nous oserons décider « ce que nous devons faire ».

Catherine Chevalier, SNCC

Feuilletez L’Oasis en ligne !

Cliquez sur la revue pour la consulter en plein écran.

Approfondir votre lecture

  • « Comment éveiller à l’intériorité ? »

    « Comment éveiller à l’intériorité ? » demande Damien, catéchiste.
    Nous souhaitons que ceux que nous accompagnons rencontrent vraiment le Christ, qu’ils aient une relation d’intimité avec lui. Nous savons bien qu’il ne suffit pas de connaître beaucoup de chose sur Dieu.

  • Petite conversation sur le diable, un livre de Gaultier de Chaillé

    Sous forme de conversation autour d’un sujet qui interpelle, l’auteur fait le tour de beaucoup de questions que l’on peut se poser sur le diable et les anges. Qui est-il, que fait-il, quelle est la doctrine de l’Eglise sur le sujet, les réponses sont simples et claires et permettent de mieux comprendre la place qu’il occupe dans notre monde et l’importance de ne pas occulter ce sujet qui aborde la question du mal et de la liberté.

  • « C’est vrai que Jésus était juif ? »

    La question des lecteurs : «C’est vrai que Jésus était juif ? » C’est la question d’Amélie, jeune catéchiste.