« C’est vrai que Jésus était juif ? »

Jacques Daret (vers 1403-vers 1468). « La Présentation au Temple ». 1433-1435. Huile sur bois. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.

La question des lecteurs, L’Oasis n°23 : Jésus, un juif ?

« C’est vrai que Jésus était juif ? » demande Amélie, jeune catéchiste.

« Jésus était juif et l’est toujours resté »1. Il est né dans une famille juive : Marie, sa mère, est la parente d’Élisabeth et Zacharie descendants d’Aaron ; Joseph, son père, était de « la maison et de la lignée de David » (Luc 2, 4). Ses disciples sont aussi des juifs.

Ce que l’on sait de son histoire se déroule en Terre d’Israël, à l’époque, la Galilée et la Judée. Saint Luc précise : « L’an quinze du règne de l’empereur Tibère, […] les grands prêtres étant Hanne et Caïphe… » (Luc 3, 1-2).

On trouve des exemples de judéité dans la vie quotidienne de Jésus : il est circoncis (Luc 2, 21 et suivants), il enseigne dans les synagogues à travers la Galilée, il vient régulièrement au Temple de Jérusalem pour prier, enseigner. Il respecte les fêtes juives, notamment celles que l’on célébrait dans le Temple : « Après cela, il y eut une fête juive, et Jésus monta à Jérusalem.» (Jean 5, 1) Jésus célèbrera la Pâque juive à Jérusalem, lieu de son dernier repas.

Le pape Jean-Paul II en 1997 disait : « On ne peut exprimer pleinement le mystère du Christ sans recourir à l’Ancien Testament. L’identité humaine de Jésus se définit à partir de son lien avec le peuple d’Israël, avec la dynastie de David et la descendance d’Abraham. (…) Autrement, le Christ aurait été comme un météore tombé accidentellement sur la terre et privé de tout lien avec l’histoire des hommes . » 2

Cécile Deprez, membre du Service national pour les relations avec le judaïsme, CEF

1. Notes pour une correcte présentation des juifs et du judaïsme dans la prédication et la catéchèse de l’Église catholique, 1985
2. Jean-Paul II à la Commission biblique pontificale, le 11 avril 1997. D.C. 4 mai 1997, n° 2159 p 406-407

Feuilletez L’Oasis en ligne !

Cliquez sur la revue pour la consulter en plein écran.

Approfondir votre lecture

  • « Séraphins, Chérubins, Archanges … est-ce vrai qu’il y a une hiérarchie chez les anges ?

    « Séraphins, Chérubins, Archanges… est-ce vrai qu’il y a une hiérarchie chez les anges ? » demande Élodie, catéchiste. La tradition de l’Église a établi dès les premiers siècles une hiérarchie des anges en neuf catégories selon leur degré de proximité et de connaissance de Dieu : séraphins, chérubins, trônes, principautés, dominations, vertus, puissances, archanges et anges.

  • Sculpture de la résurection du Christ sauveur de Pericle Fazzini, dans la salle Paul VI du Vatican

    La résurrection : c’est parfois difficile d’y croire

    « La résurrection ? Tu ne me feras pas croire ça ! » Cette réflexion est celle de Justine, jeune catéchumène de 20 ans. Son accompagnatrice en catéchuménat se demande comment lui répondre puisque la résurrection du Christ est au cœur de la foi chrétienne, le kérygme.

  • « Comment éveiller à l’intériorité ? »

    « Comment éveiller à l’intériorité les personnes que l’on accompagne en catéchèse et catéchuménat ? » demande Damien, catéchiste. Nous souhaitons que ceux que nous accompagnons rencontrent vraiment le Christ, qu’ils aient une relation d’intimité avec lui. Nous savons bien qu’il ne suffit pas de connaître beaucoup de chose sur Dieu.