Le temps des activités périscolaires, un temps opportun pour la catéchèse

kids-1093758_640Profiter du temps des activités périscolaire, qui n’est pas un temps contraint, pour le temps de la catéchèse.

A la demande des parents et avec leur autorisation, il est possible que les enfants sortent de l’école et soient accompagnés par leurs parents ou par une personne désignée pour se rendre aux rencontres de catéchèse.

Cependant cette solution nécessite :

  • De trouver des catéchistes libres à ces moments là.
  • D’allonger la rencontre quand le temps d’activité périscolaire n’est que de 45 minutes. Et encore faut –il que le temps d’activité périscolaire de 45 minutes ne soit pas mis après la pause méridienne.
  • De voir comment articuler le temps de catéchèse avec les temps d’étude ou de ramassage scolaire.
  • De considérer les activités périscolaires proposées pendant ce temps.
  • De respecter la réglementation pour la personne qui viendrait récupérer les enfants. Il sera certainement nécessaire (et certainement possible) de souscrire une assurance complémentaire d’autant plus si elle utilise un véhicule et assure ainsi le transport.

Le statut des activités périscolaires

Le temps des activités périscolaires n’est pas un temps contraint.

Les parents peuvent récupérer leurs enfants. Mais c’est un temps qui ne se place pas forcément en fin de journée. Ce n’est pas non plus forcément 45 minutes par jour. La durée peut varier en fonction des jours. Ce sont les mairies qui organisent, sollicitent des intervenants. Elles ont toute liberté dans le choix des intervenants mais doivent toujours se situer dans le cadre de la loi. Les activités périscolaires doivent être cohérentes avec le projet éducatif territorial.

« Du droit des enfants à recevoir une formation chrétienne »

Dans son discours d’ouverture de l’Assemblée plénière, du 3 novembre 2012, dans un paragraphe sur la Loi républicaine, le Cardinal André Vingt-Trois a regretté que l’Église n’ait pas encore été consultée sur la question des rythmes scolaires et l’organisation du temps libre des enfants, notamment pour la catéchèse, qui concerne plus d’un quart des enfants de France. Extraits.

« Pour terminer, je voudrais évoquer un droit qui concerne directement l’exercice de notre religion et qui, à ce titre, fait partie des éléments constitutifs de la laïcité, comme l’avait très bien compris et institutionnalisé Jules Ferry. Il s’agit du droit des enfants à recevoir une formation chrétienne librement choisie par leur famille comme le complément de leur formation scolaire. Il est trop clair que nous ne sommes plus dans la même situation qu’à la fin du XIX° siècle. Mais puisque le ministre de l’Éducation Nationale veut entreprendre un réaménagement de l’ensemble du temps scolaire et qu’il souhaite le faire dans une pratique de la concertation, il serait assez étrange que cette concertation exclue la consultation de l’Église qui catéchise plus du quart des enfants de France. À ce jour, nous suivons avec intérêt la liste des organisations consultées. Nous attendons toujours de savoir quand et comment nous le serons.

Pour nous, cette question est primordiale puisqu’elle touche plus particulièrement les enfants dont les familles ont le moins de possibilités concrètes d’organiser le temps libre de leurs enfants. Ce sont ces enfants qui ont aussi souvent le plus de difficultés à trouver les chemins d’une bonne insertion sociale. Ils n’y seront pas aidés si le temps de la catéchèse devient une sorte de créneau négligé dans l’organisation du temps scolaire. Les enfants catholiques, comme ceux des autres religions, ont le droit de disposer d’un temps convenable pour cette formation. »

A noter : l’intervention lors de l’assemblée plénière de Mgr Pierre d’Ornellas, président de la Commission épiscopale catéchèse et catéchuménat, le mardi 6 novembre, sur le sujet.

« Le temps de la catéchèse, un droit fondamental »

Le Père Luc Mellet, directeur du Service national de la catéchèse et du catéchuménat, s’est exprimé au micro de KTO sur l’organisation de la catéchèse pour les enfants dans les paroisses.

Émission KTO TV du 07/11/2012.

Approfondir votre lecture

  • Catéchèse par la Parole : des modules catéchétiques et jeux sur les textes bibliques en catéchèse

    Le site web Catéchèse par la Parole met la Bible au cœur de la catéchèse et nous invite à lire l’Évangile pas à pas, prendre le temps pour questionner le sens littéral des textes, opérer des rapprochements avec l’Ancien Testament, la liturgie et les sacrements, interpréter pour aujourd’hui, méditer, prier, célébrer. Il prend la suite de la collection Porte-Parole et propose des modules catéchétiques, un catalogue de jeux en solo et en équipe, des livres.

  • « Du caté dans ton été » : emporter un cahier de catéchèse dans ses valises pour les vacances

    Les services diocésains de catéchèse de Quimper et de Nîmes proposent chacun leur carnet « Mets du caté dans ton été » destiné aux enfants de 8 à 11 ans et aux familles. Des initiatives diocésaines bienvenues à l’approche des vacances qui marquent souvent la fin des activités catéchétiques. Au programme : jeux, défi, fabrication d’une boîte au trésor, découverte de saints, explication des temps de la messe…

  • Au mois de mai, prions Marie avec notre dizainier : un tuto pour le fabriquer soi-même à la maison !

    Pour répondre à l’invitation du pape François, en ce mois de Marie, le Service Diocésain de la Catéchèse du diocèse de Rennes propose aux enfants une activité DIY (« do it yourself », fait-maison …) ludique et utile : fabriquer son propre dizainier ! Pour accompagner petits et grands, un tutoriel vidéo et 10 « perles » animées sont disponibles pour apprendre à prier une dizaine de chapelet par l’intercession de la Vierge Marie.