Le toucher dans les Évangiles

Toucher dans la BibleLe toucher dans les Évangiles, Marie-Laure Veyron, Editions du CERF, collection Lire la Bible, Avril 2013, 208 pages, 17€

Le sens du toucher comme clé de communication quand les autres sens ne fonctionnent plus.

Dans bien des cas où les possibilités habituelles de communication par la parole ou la vue sont absentes ou très déficientes, le sens du toucher reste la clé de la communication.

Résumé de l’éditeur :

Aborder la question du corps et du toucher dans les Évangiles peut sembler étonnant. Mais il en va du visage de Jésus, lui qui guérit et sauve de multiples fois à travers le geste d’une main tendue. En réalité, il y a plusieurs touchers: celui de Jésus, celui des foules, celui des femmes. Il y a le geste de désespoir, le geste du guérisseur, le geste de compassion qui transgresse les règles en dévoilant l’immense liberté de Celui qui se laisse toucher — geste de révélation de ce que chacun porte au plus profond du cœur. Il s’agit ici d’une enquête anthropologique et narrative qui, à partir du texte grec, fait vibrer de nouvelles harmoniques et confirme en même temps que le geste du toucher demeure encore à interpréter par le lecteur d’aujourd’hui.

C’est avec beaucoup d’intérêt que je me suis lancée dans la lecture de ce livre. J’ai été intriguée par l’approche anthropologique avec la hiérarchie que les cultures ont pu faire des cinq sens. L’approche littéraire privilégie l’analyse de trois péricopes pour lesquelles l’auteur s’est appuyé sur ses propres traductions. Dans la synthèse finale de l’ouvrage, nous retrouvons ce que nous connaissons déjà en PCS concernant le langage non verbal. Un livre original qui mérite qu’on s’y arrête pour donner une nouvelle place à nos cinq sens.

Approfondir votre lecture