Dimanche de la Parole de Dieu : proposition liturgique pour les catéchistes et les accompagnateurs

Lecture de la Bible par une catéchiste.

Lecture de la Bible par une catéchiste.

Le dimanche de la Parole de Dieu a été institué par le pape François en 2019 et sera célébré pour la troisième fois le dimanche 23 janvier 2022. Dans les paroisses, cette journée peut être l’occasion de proposer une remise de la Bible aux catéchistes et accompagnateurs engagés dans l’annonce de la foi au cours de la célébration dominicale.

Retrouvez d’autres propositions dans le dossier Dimanche de la Parole de Dieu et catéchèse.

Déroulé de la célébration

Chant d’entrée

  • Que vive mon âme à te louer (SYLF244 Z118-23)
  • Je t’exalte ô Roi mon Dieu

Pour un mot d’accueil

Le pape François a demandé que le troisième dimanche du temps ordinaire soit le dimanche de la Parole de Dieu. Bien sûr, chaque dimanche, chaque eucharistie comprend le temps de la Parole. Mais il souhaite que nous puissions reprendre conscience, personnellement et en communauté du bonheur de pouvoir écouter et nous nourrir de la Parole de Dieu. Elle est parole de Vie. Elle nous redit que Dieu nous propose d’entrer en Alliance avec lui, par son Fils Jésus. Lire, écouter, partager et prier l’Ecriture c’est nous ressourcer au cœur même du Salut/ vivre du Salut. Le pape écrit : « Que le dimanche de la Parole de Dieu puisse faire grandir dans le peuple du Seigneur la religiosité et l’assiduité avec les Saintes Ecritures, comme l’auteur sacré enseignait déjà dans les temps anciens ‘elle est tout près de toi, cette Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique’ ».

Entrons donc dans cette célébration dans l’action de grâce d’avoir accès à la Parole de Dieu. Demandons à l’Esprit Saint d’ouvrir nos oreilles et nos cœurs pour entendre ce que le Seigneur veut nous dire !

Procession du lectionnaire

Après la prière d’ouverture, pour entrer dans la liturgie de la Parole, on peut prévoir une procession. Le lectionnaire est porté par un laïc entouré de deux céroféraires.

Pendant ce temps on peut chanter :

  • Tu nous parles aujourd’hui (X 54-03)
  • Sa Parole est lumière (Z564 X564)
  • Gloire au Christ, Parole éternelle (A7)
  • Seigneur que ta parole (A 51)
  • Ta parole est la lumière (U 11-19)
  • Voix des prophètes (U 7)
  • Un temps musical instrumental
Céroféraire

Littéralement, le « porteur de cierge ». En général, ce sont les acolytes qui portent le cierge : à deux, ils ouvrent les processions, précédés ou suivis du thuriféraire (porteur d’encens), en symbole de la lumière apportée par le Christ et que les célébrations diffusent. Ils entourent le diacre ou le prêtre, au moment de l’évangile : la Bonne Nouvelle est lumière pour les esprits et pour les cœurs.

Lectionnaire

Livre liturgique contenant les lectures prévues pour telles ou telles cérémonies. Pour la messe, on distingue le lectionnaire dominical et le lectionnaire de semaine ; il existe un lectionnaire des célébrations pour le baptême, pour le mariage, pour les défunts, etc. Le Livre des jours est le lectionnaire de l’office des lectures.

Acclamation de l’Evangile

En ce dimanche on veillera à proposer une acclamation déployée, solennelle, joyeuse, bien connue par l’assemblée pour lui permettre de chanter.

Homélie

On pourra reprendre des éléments du Motu Proprio Aperuit Illis. Au sujet de l’homélie, le pape écrit : « L’homélie, en particulier, revêt une fonction tout à fait particulière, car elle possède ‘un caractère presque sacramentel’. Faire entrer en profondeur dans la Parole de Dieu, dans un langage simple et adapté à celui qui écoute, permet au prêtre de faire découvrir également ‘la beauté des images que le Seigneur utilisait pour stimuler la pratique du bien’. C’est une opportunité à ne pas manquer ». (n.5)

Evangéliaire

Livre contenant les textes des quatre évangiles du Nouveau Testament, soit en entier, soit le plus souvent des passages correspondants chacun à un jour de l’année liturgique. Ces textes sont lus au cours des messes de l’année et des fêtes liturgiques.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Remise de la Bible aux catéchistes

La personne responsable de la catéchèse appelle les catéchistes et les accompagnateurs par leur prénom. Chacun répond en se levant : « Me voici ». Puis, les catéchistes viennent se présenter au bas des marches du chœur. Le célébrant prononce quelques mots en invitant l’assemblée à se joindre à un moment de communion dans la prière avec les catéchistes.

On peut proposer un court moment de silence.

Puis le célébrant procède à la bénédiction des catéchistes (cf : Livre des bénédictions n.370)

« Regarde Seigneur, tes serviteurs et tes servantes

qui se proposent pour assurer la catéchèse,

par ta bénédiction +,

confirme leur disposition

pour qu’ils instruisent d’abord en méditant ta parole

et en respectant toute la doctrine de l’Eglise.

Qu’ils puissent à leur tour enseigner leurs frères

et te servir avec joie

en même temps que ceux-ci.

Par Jésus le Christ, notre Seigneur. AMEN »

Pendant ce temps on peut chanter :

  • Que vive mon âme à te louer
  • Sa Parole est lumière
  • Comme un souffle fragile
  • Ecoute la voix du Seigneur
  • Heureux, bienheureux, qui écoute la Parole de Dieu

Credo

Le Credo qui vient ensuite nous aide à entrer dans la contemplation du mystère de la double nature du Christ, « parole incarnée ».

Introduction possible :

Comme chaque dimanche, après avoir écouté la Parole de Dieu, nous allons dans quelques instants nous lever pour redire la foi de notre baptême.

Tout comme le saint Père nous invite dans le Motu proprio Aperuit Illis à ne « jamais s’accoutumer à la Parole de Dieu », redisons avec joie et avec un cœur nouveau, le symbole de Nicée Constantinople. Ce dernier nous invite en ce dimanche de la Parole à confesser que Jésus est bien vrai Dieu et vrai homme ; Verbe de Dieu, parole vivante !

Préparation des dons : procession des offrandes avec les catéchistes

Introduction possible :

Le Pape François insiste sur la place unique et complémentaire de chacune des deux tables auxquelles nous sommes invités à chaque eucharistie : la table de la parole et la table de l’eucharistie / du pain. Il cite là le Concile Vatican II : « L’Eglise a toujours vénéré les divines Ecritures comme elle le fait aussi pour le Corps même du Seigneur, elle qui ne cesse pas, surtout dans la sainte liturgie, de prendre le pain de vie de la table de la Parole de Dieu et de celle du Corps du Christ, pour l’offrir aux fidèles ». Les catéchistes signifient ce lien entre les deux tables en participant maintenant à la procession des offrandes, à laquelle nous nous associons tous dans la prière.

Pendant ce temps :

  • Musique ou Chant : Préparons la table (B 21-85) ; Tout vient de toi (C 66)

Les lectures du jour

Évangile : « Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (Jn 6, 24-35)

Acclamation : (Mt 4, 4b) Alléluia. Alléluia. L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Jean En ce temps-là,     quand la foule vit que Jésus n’était pas là,  ni ses disciples,  les gens montèrent dans les barques  et se dirigèrent vers Capharnaüm  à la recherche de Jésus.      L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent :  « Rabbi,…

Le Missel romain, nouvelle traduction

La collection « Célébrer »

Collection Célébrer - Les bénédictions, éd. Mame, octobre 2019. En couv. : Envoi en mission d'une famille pour l'association Le Rocher, Paray-le-Monial, 4 août 2018. © Louis Lefèvre/Communauté de l'Emmanuel.

Regards d'évêques

sur la prière du Notre Père

La prière du Notre Père

Approfondir votre lecture