Spiritualité et Septième art : un regard sur les liens entre l’Eglise et le cinéma

« Spiritualité et Septième art », Documents Episcopat n°6/2020, publication du Secrétariat général de la Conférence des évêques de France.

Quelques semaines après le festival de Cannes et en pleine Mostra de Venise, ce numéro de Documents Épiscopat, met à l’honneur le cinéma et questionne les relations qu’entretiennent l’Eglise et le cinéma. Les auteurs posent, dans leurs divers domaines de compétences, un regard chrétien sur le septième art.

Documents Épiscopat propose ici de porter un regard chrétien sur les productions cinématographiques et d’étudier ces relations parfois polémiques – voire conflictuelles – entre Eglise et cinéma. L’on voit ainsi que les salles obscures nous renvoient l’image du monde et de la société, reflétant aussi notre propre image dans ce qu’elle a de meilleur et, parfois, de pire.

L’édito de Monseigneur Norbert Turini, évêque de Perpignan-Elne et président du Conseil pour la communication de la CEF (2015-2021)

Depuis le commencement de l’histoire du cinéma, l’Église a toujours entretenu des liens avec le 7e art. De la méfiance des débuts à l’ouverture d’aujourd’hui, en passant par des rapprochements, des engouements et des mises à distance, ce rapport mouvementé entre Église et cinéma a permis néanmoins une belle fécondité si l’on en juge, actuellement, par le nombre important de festivals chrétiens du cinéma, la distribution de films d’inspiration chrétienne, des retraites cinéma, des cinés débats, etc.

Comment ne pas citer l’association SIGNIS, qui compte des jurys œcuméniques et interreligieux dans plus de trente festivals dans le monde ? C’est justement grâce à ces liens entre l’association SIGNIS, le jury œcuménique présent au Festival du film à Cannes depuis près de quarante-sept ans et le Conseil pour la communication de la CEF, qu’est née notre « Instance cinéma ».

Même si les relations entre Église et cinéma furent parfois très polémiques, voire conflictuelles et qu’elles ont pu connaître des hauts et des bas, comme le rappelait le pape François dans un discours du 7 décembre 2019 : « Un film peut-être un moment de communion de formation et d’éducation ». […]

Pour approfondir

  • Janvier, mois de la semaine œcuménique et des festivals chrétiens du cinéma

    Depuis de nombreuses années, lors des Festivals chrétiens du cinéma de Montpellier, Bois-Colombes et Lyon, protestants et catholiques mettent leurs talents en commun pour répondre au défi de « susciter un regard chrétien sur la production cinématographique ». Le choix du mois de janvier ne relève pas du hasard puisque ces rencontres œcuméniques de cinéma s'inscrivent dans le cadre de la semaine de prière annuelle pour l'unité chrétienne. Plus d'informations sur l'édition 2020 de ce trio de festivals dédiés au cinéma.

  • Cinéma et catéchèse : porter un autre regard sur les films

    Films et catéchèse : porter un autre regard sur les films et leur capacité à donner la parole. Voilà un premier objectif largement atteint pour la session passionnante d'octobre 2012. Nous vous proposons de retrouver en extraits audio les points de repères donnés par les deux intervenants, Paul Dima et Michèle Debidour.

Approfondir votre lecture

  • Image & Pastorale : une association au service de l’annonce de l’Évangile par l’audiovisuel et le multimédia

    Image & Pastorale est une association catholique qui a pour mission de promouvoir et de développer l’utilisation de l’audiovisuel et du multimédia pour une annonce de l’Évangile auprès des enfants, des jeunes et des adultes.

  • Le ciel attendra, un film pour parler de la radicalisation des jeunes

    Sonia et Mélanie pourraient être n’importe laquelle des jeunes filles que nous côtoyons et, comme elles, croiser un jour la route de la radicalisation islamiste… À travers l’histoire de ces deux filles ordinaires, le film plonge au cœur du processus d’embrigadement des filières terroristes.

  • Le cas Richard Jewell, un film pour faire éclater la vérité

    Les infos arrivent dans les médias à un rythme effréné, vraies, fausses, on a du mal à faire la part des choses. Un mot, une image choc et on transfère, l’info fait ainsi le tour du monde, les rumeurs se propagent. Quelle est la place de chacun au cœur de ce système ? Cette proposition d’animation pour une rencontre avec des adolescents bâtie à partir du film « Le cas Richard Jewell», permet aux jeunes de réfléchir sur la façon dont eux-mêmes donnent ou non du crédit aux informations qu’ils reçoivent.