Le pape François crée un ministère pour les catéchistes

4 octobre 2020 : Appel des catéchistes, lors de l’installation du nouveau curé de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Gare à Paris (75), France.

Le Vatican a annoncé le 5 mai 2021 la volonté du pape François de créer un nouveau ministère officiel dans l’Eglise catholique pour ceux qui transmettent aux enfants comme aux adultes les fondamentaux de la foi. Le 11 mai 2021, le Vatican a présenté au cours d’une conférence de presse la lettre apostolique sous forme de motu proprio intitulée Antiquum ministerium qui institue le ministère laïc de catéchiste.

Institution du ministère de catéchiste

Par une lettre apostolique sous forme de motu proprio intitulée Antiquum ministerium (ministère ancien), qui vient d’être rendue publique ce mardi 11 mai 2021, le pape François institue le ministère laïc de catéchiste.

En 2018, dans un message adressé aux participants au deuxième Congrès international de catéchèse, le Pape avait déjà évoqué son souhait de donner au service catéchétique une dimension institutionnelle dans l’Église. Il avait souhaité un « vrai ministère », afin que la vocation de catéchiste « prenne de plus en plus une forme de service qui se réalise dans la communauté chrétienne » et qu’elle soit « reconnue comme un vrai et authentique ministère de l’Église, dont nous avons particulièrement besoin ».

Le nouveau Directoire pour la catéchèse, citant l’exhortation apostolique de Jean-Paul II Catechesi tradendae (1979), reconnait l’importance du ministère de la catéchèse, « indispensable à la croissance de la foi » (DpC 110), dans la mission évangélisatrice de l’Église. C’est la communauté toute entière qui est responsable du ministère de la catéchèse et chacun exerce cette responsabilité selon sa condition dans l’Église (DpC 111). Compte tenu de l’importance de ce ministère, le DpC juge souhaitable que « dans le diocèse, un certain nombre de religieux et de laïcs se consacrent de manière stable et avec générosité à la catéchèse » (DpC 123).

Le Motu proprio est le prolongement de l’enseignement du concile de Vatican II sur le rôle des laïcs dans l’évangélisation (Ad gentes 17) et des nombreux documents magistériels consacrés au renouveau de la catéchèse qui l’ont suivi. Il réalise notamment un souhait du pape Paul VI (Evangelii Nuntiandi 73). Le texte reconnait et institutionnalise l’engagement « irremplaçable » d’hommes et de femmes laïcs, selon leur vocation baptismale et sous une forme séculière, dans la transmission et l’approfondissement de la foi. Il ouvre ainsi des pistes pour trouver de nouveaux modes de fonctionnement dans l’Église au service de l’évangélisation.

Le paragraphe 8 précise les caractères de ce ministère : les catéchistes sont appelés par l’évêque ; ils rendent un service stable à l’Église locale, en collaboration avec les prêtres et les diacres ; ils sont choisis pour leur « foi profonde » et leur « maturité humaine », pour leur « participation active à la vie de la communauté chrétienne » et leur capacité « d’accueil, de générosité et d’une vie de communion fraternelle » ; ils devront recevoir une solide formation « biblique, théologique, pastorale et pédagogique » et avoir déjà une expérience de la catéchèse. Les autres conditions d’accès au ministère seront fixées par les Conférences épiscopales nationales, qui sont invitées à « rendre le ministère de catéchiste effectif… ».

Le rite pour l’institution des catéchistes par les évêques est actuellement en préparation à la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements.

En présentant le texte, Mgr Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, a souligné qu’il était significatif que le Motu proprio ait été rendu public le jour de la mémoire liturgique de saint Jean d’Avila (1499-1569) car il fut un grand catéchiste et peut être une source d’inspiration pour les chrétiens d’aujourd’hui.

Le ministère laïc du catéchiste selon le pape François

Pauline Dawance, Directrice du Service national pour la catéchèse et le catéchuménat au sein de la Conférence des évêques de France, explique ce que ce texte change pour les catéchistes.

Ministère de catéchiste : 3 questions au P. Emmanuel Petit

Approfondir votre lecture

  • Journée Mondiale des Grands-parents et des Personnes âgées, en la fête de saints Anne et Joachim

    En janvier 2021, lors de la Fête de la présentation de Jésus au Temple, le pape François a souhaité instituer la Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées, qui aura lieu chaque année le quatrième dimanche de juillet (cette année le 25 juillet), au plus près de la fête de saint Joachim et sainte Anne, les « grands-parents » de Jésus.

  • La créativité en catéchèse

    Audace, innovation des acteurs de la pastorale catéchétique : quelle place pour la créativité en catéchèse et catéchuménat ? Quel discernement pour une juste créativité au service de la transmission de la foi ? S’appuyant sur les textes du Magistère de l’Eglise, en particulier le Directoire pour la Catéchèse, et sur leurs expériences respectives comme catéchistes, Pauline Dawance, directrice du SNCC, et le père Christophe Sperissen, membre du SNCC, sont intervenus sur ce sujet dans le cadre de la session Perspectives catéchétiques.

  • Culture numérique et pratiques catéchétiques

    Comment le Directoire pour la Catéchèse parle-t-il du monde numérique ? Les nouveaux rapports aux savoirs dans la culture numérique et les pratiques catéchétiques analysés par Joël Molinario, directeur de l’ISPC, lors de la session de formation Perspectives catéchétiques.