« Comment lier les apports de la science et les récits bibliques de la Création ? »

Comment lier le récit de la Génèse et les théories scientifiques ?

Comment lier le récit de la Génèse et les théories scientifiques ?

Question des lecteurs, L’Oasis n°16 : Tout est lié !

Loïc, catéchumène, s’interroge sur la difficulté à concilier ce que nous disent les sciences et ce que que relate la Bible au sujet de la Création.

Nous avons demandé à Pascal Balmand, chef de projet « Transition écologique et écologie intégrale » au sein de la Conférence des évêques de France de lui répondre.

« Comment lier ? » Trop souvent Genèse et travaux scientifiques sont perçus sur le mode de la concurrence.

La tentation fondamentaliste nous ferait prendre au pied de la lettre le récit biblique, oubliant qu’il s’agit d’un récit symbolique et non d’un traité scientifique.

La tentation scientiste nous conduirait à idolâtrer la science comme unique vérité définitive, alors qu’elle s’inscrit toujours dans une histoire, avec controverses et points d’interrogation.

Là où les scientifiques s’efforcent de comprendre le « comment ? », la Genèse nous parle du « pourquoi ? ». Même si elle y a pris du retard, l’Église reconnaît depuis longtemps la pertinence des théories de l’évolution1. Le récit de la Création ne décrit pas un « commencement », une fabrication à un instant T, mais une « origine » et un processus. L’origine d’un amour divin déployé dans l’élan créateur, le processus d’une création toujours à l’œuvre aujourd’hui (Rm 8, 22). La vision biblique d’une dynamique de création allant du plus simple au plus complexe et ne cessant de se poursuivre concorde avec les recherches scientifiques les plus contemporaines. Elle propose un sens aux faits : par l’alliance à laquelle il nous invite, le Seigneur nous fait participer à son action créatrice et nous appelle à faire vivre une Maison commune fraternelle et joyeuse.

Pascal Balmand, chef de projet « Transition écologique et écologie intégrale », Conférence des évêques de France

1. Pie XII, Humani Generis, 1950

Feuilletez L’Oasis en ligne !

Cliquez sur la revue pour la consulter en plein écran.

Approfondir votre lecture

  • « Séraphins, Chérubins, Archanges … est-ce vrai qu’il y a une hiérarchie chez les anges ?

    « Séraphins, Chérubins, Archanges… est-ce vrai qu’il y a une hiérarchie chez les anges ? » demande Élodie, catéchiste. La tradition de l’Église a établi dès les premiers siècles une hiérarchie des anges en neuf catégories selon leur degré de proximité et de connaissance de Dieu : séraphins, chérubins, trônes, principautés, dominations, vertus, puissances, archanges et anges.

  • Sculpture de la résurection du Christ sauveur de Pericle Fazzini, dans la salle Paul VI du Vatican

    La résurrection : c’est parfois difficile d’y croire

    « La résurrection ? Tu ne me feras pas croire ça ! » Cette réflexion est celle de Justine, jeune catéchumène de 20 ans. Son accompagnatrice en catéchuménat se demande comment lui répondre puisque la résurrection du Christ est au cœur de la foi chrétienne, le kérygme.

  • « Comment éveiller à l’intériorité ? »

    « Comment éveiller à l’intériorité les personnes que l’on accompagne en catéchèse et catéchuménat ? » demande Damien, catéchiste. Nous souhaitons que ceux que nous accompagnons rencontrent vraiment le Christ, qu’ils aient une relation d’intimité avec lui. Nous savons bien qu’il ne suffit pas de connaître beaucoup de chose sur Dieu.