Les péchés capitaux, une série de triptyques de l’artiste Isabelle de Hédouville

D’après la rubrique Art&Foi de la revue Ecclesia 19

Avarice, Colère, Gourmandise, Orgueil, Jalousie, Paresse, Luxure : vous aurez reconnu la liste des sept péchés capitaux mais ce sont aussi les titre des sept œuvres présentées ici : un ensemble de triptyques peints par Isabelle de Hédouville-Fournis, artiste contemporaine française. Ces compositions ont été exposées en 2005 en l’église Saint Pierre de Montrouge à Paris.

L’artiste a choisi d’associer chaque péché à une couleur. Elle surtout a voulu montrer à travers cette œuvre, le combat des hommes face à leurs manques, leur désespérance et la présence de Dieu qui nous cherche sans relâche : « Où es-tu ? » Genèse 1, 9. Dieu vient sans cesse à notre rencontre pour nous tendre la main. Ces triptyques nous invitent à faire un détour, à prendre le temps de nous y confronter, nous invitent à voir autrement, à regarder au plus profond de nous pour y découvrir notre combat spirituel et l’invitation lancinante de Dieu qui nous appelle.

Avarice Avarice

Colère
Colère

Gourmandise
Gourmandise

Orgueil
Orgueil

Jalousie
JalousieParesse
Paresse

Luxure
Luxure

Approfondir votre lecture

  • Série de vidéos ThéoDom en avril et mai : Qui est Dieu ?

    Les miracles peuvent-ils nous faire croire en Dieu ? Comment la Bible nous parle-t-elle de Dieu ? Dieu change-t-il ?Dieu juge ou pardonne ? Dieu, trois en un… Fin avril-début mai, ThéoDom propose une série sur Dieu !

  • Nommer le lieu du combat spirituel

    Le Père Gaultier de Chaillé propose une approche biblique et théologique de la question du combat spirituel. Il est intervenu sur ce sujet dans le cadre de la session Le combat spirituel en catéchèse et catéchuménat. Nous allons parler du combat en nommant le diable, en expliquant ce que la Bible et la théologie en disent pour essayer de voir ce que la spiritualité, notre foi et notre action peuvent nous permettre de trouver comme ressources pour le combattre au quotidien.

  • Le péché dans la Bible : l’écarlate et la laine

    La Bible démasque le péché et nous révèle comment Dieu nous en libère. « Ma faute est toujours devant moi » se plaignait David que la culpabilité ne quittait plus depuis qu’il avait commandité le meurtre d’Urie, le mari de sa dernière conquête féminine. Et, parce qu’il était croyant, il avait bien compris que sa faute avait une dimension théologique .