« Les lumières de Julien … », une veillée de Noël avec le guide Points de repère

Couverture Points de repère 2013-14

Pour l’Avent et la fête de Noël, voici une idée d’animation du service diocésain de la catéchèse de Montauban (82), proposée d’après l’itinéraire du guide annuel de Points de repère 2013-2014. Avec Julien et ceux qui l’entourent, parler de la paix, la joie, la beauté …

« Les lumières de Julien »

Voix : narrateur, mamie, Julien, enfant 1, enfant 2, enfant 3, la maîtresse, Léa

Personnages : Mamie, Julien, les enfants, la maîtresse, Léa, des enfants pour apporter les étoiles, une maman et son bébé (ou un poupon)

Matériel : costumes pour les personnages, un lit d’enfant, de quoi symboliser un bonhomme de neige, un bonnet, une écharpe, 3 grosses étoiles et d’autres moins grandes, un sapin de noël et ses décorations, un grand dessin, un grand livre.

Introduction : Mamie et Julien

Narrateur : C’était un soir d’hiver, un soir froid de décembre. Dehors, la nuit était noire et le vent soufflait. A l’intérieur d’une petite maison, une grand-mère accompagnait son petit-fils dans sa chambre pour le coucher.

Mamie : Allez Julien, au lit maintenant, il est tard !

Julien : Mamie, peux-tu laisser la lumière allumée s’il te plait ? J’ai peur dans le noir…

Mamie : Peur dans le noir ? Un grand garçon comme toi ?… écoute plutôt ce que j’ai découvert il y a bien longtemps.

Tu n’as pas besoin de lampe pour être entouré de lumière et chasser toutes tes peurs, tu peux faire naitre toi-même des dizaines d’étincelles… .Veux-tu savoir comment ?

Julien : Oh, oui, mamie, dis-moi ton secret !

Narrateur : Alors la grand-mère de Julien s’assit près de lui sur le petit lit douillet. Julien appuya sa tête contre son
épaule et elle commença…

Scène 1 : La joie … petite lumière

Mamie : Raconte-moi Julien… dis-moi d’abord si aujourd’hui quelque chose dans ta journée t’a rendu JOYEUX, si quelqu’un t’a donné du BONHEUR…

Julien : Oh, oui, mamie ! Aucun doute… Si tu savais ce qu’on a fait aujourd’hui à la récré !!!

(Plusieurs enfants arrivent en courant, en riant, en se bousculant gentiment)

Enfant 1 : il a neigé, c’est super !

Enfant 2 : Venez tous, on va faire un bonhomme de neige !

Enfant 3: Oh oui ! Quelle bonne idée ! Venez, venez nous aider !

(Les enfants courent, font mine de faire un bonhomme de neige) (Ex : deux rond de polystyrène empilés)

Enfant 1 : Et maintenant il lui faut un chapeau !

Enfant 2 : je lui prête mon bonnet !

Enfant 3: et moi mon écharpe comme ça il ne prendra pas froid !

(Les enfants éclatent de rire)

(La maîtresse arrive)

La maîtresse : Oh, il est magnifique ce bonhomme de neige ! Je vous félicite ! Qui a fait ça les enfants ?

Enfant 1 : on s’y est tous mis ensemble maîtresse ! Les grands et les petits !

La maîtresse : ce n’est pas souvent que vous jouez tous ensemble, sans dispute, sans que l’un d’entre vous soit mis à part… n’y aurait-il pas un peu de l’esprit de noël qui flotterait dans l’air ?… Rentrons maintenant avant que vous ne preniez froid, vous pourrez admirer votre ami par la fenêtre : vous pouvez être fiers de vous.

(Tous les personnages disparaissent, ne restent que Julien et mamie)

Mamie : Sais-tu ce que je vois dans tes yeux Julien ? … une petite lumière ! D’où vient-elle d’après toi ?

Julien : de la joie que je ressens en repensant à tout ça ? Ou peut-être à cause de l’amitié qu’il y avait entre nous cette après-midi ?

Mamie : sans doute un peu de tout ça Julien… La joie, les petits moments de bonheur, l’amitié et l’amour partagés sont autant de lumières qui peuvent éclairer notre quotidien. Mais il est facile de les oublier …

Narrateur (lentement) : En ce soir de noël, nous venons à la rencontre de Celui qui, comme le dit le prophète « fait grandir la joie »… Je repense à une joie que j’ai vécue aujourd’hui… un petit moment d’amitié, un sourire échangé, un bon moment… Je me souviens de cette étincelle de lumière qui peut m’éclairer…

(Sur un fond musical, un enfant habillé d’or ou costumé en ange accroche une grosse étoile brillante dans le chœur, ou au-dessus du petit lit de Julien) (On peut écrire dessus « Joie »)

Chant : « Petites lumières » ou autre chant sur la joie ou la lumière

Scène 2 : Le pardon et la paix… petites lumières

Julien : Alors le secret, mamie, c’est la joie ? L’amitié qui nous éclaire ?…

Mamie : Pas seulement Julien, cela ne suffit pas … Dis-moi : es-tu toujours dans la joie ? L’amitié, est-ce toujours aussi facile que cet après-midi autour du bonhomme de neige ?…

Julien : Non… d’ailleurs en rentrant de l’école je me suis disputé avec Léa ! Mais ça, ce n’est pas un souvenir lumière !

Mamie : En es-tu sur ? Entre frère et sœur je sais bien que ce n’est pas toujours facile mais raconte-moi plutôt toute l’histoire !…

(Julien et sa sœur Léa arrivent)

Julien : allez s’il te plait ! Dis-moi ce que tu comptes offrir à maman à noël…

Léa : alors là, pas question ! L’an dernier tu lui a tout répété et la surprise était gâchée, tu ne sais pas tenir ta langue ! Tu n’es qu’un bébé !

Julien : Ce n’est pas vrai : je ne suis pas un bébé, tu n’as pas le droit de dire ça ! Tu fais toujours la maligne parce que tu es l’aînée !

Léa : arrête de dire que je fais la maligne sinon …

Julien : Sinon quoi ? … Tralalalère, elle fait sa maligne, elle fait sa maligne !!!!

(Léa se jette sur Julien, bagarre. Puis Julien s’écarte et se met à pleurer !)

Léa : pff, il pleure ! Tu vois que tu es un bébé !

(Julien pleure de plus belle…)

(Léa hésite puis va vers lui)

Léa : allez, arrête Julien, je suis désolée. Je ne le pense pas, je sais bien que tu es grand maintenant, mais … tu m’as énervée !

Julien (pleurnichant) : je sais. Je l’ai fait exprès parce que j’étais vexé que tu ne veuilles pas me dire ton secret pour maman. Tu sais je ne le lui aurais pas répété, promis !

Léa : Mais je ne comprends pas pourquoi tu tiens tant à le savoir ! …

Julien : La vérité c’est que je n’ai jamais d’idée…. Enfin… jamais d’aussi bonnes idées que toi en fait.

Léa : tu sais quoi Julien ? Cette année, que dirais-tu de faire le cadeau pour maman avec moi ?

Julien : tous les deux ensemble tu veux dire ? C’est vrai tu voudrais bien ?

Léa : je pense qu’il serait deux fois plus joli et que maman serait deux fois plus contente !

Julien : super ! On s’y met ?

(Les deux enfants partent en courant tout joyeux !)

Mamie : ce n’est pas un souvenir-lumière ça ?

Julien : ben, pas tout à fait quand même… on s’est disputés !

Mamie : Réfléchis Julien : est-ce qu’on verrait les lumières s’il n’y avait pas d’ombre, jamais de nuit ?

Julien : non… en tous cas on les verrait moins bien…

Mamie : Dans ta vie il y aura toujours des instants sombres, des moments pénibles mais d’une manière ou d’une autre tu as le pouvoir de rallumer même ces instants très sombres : ce pouvoir c’est le pardon. Il peut faire de grandes choses… Il peut éclairer même les vies les plus noires…

Julien : Le pardon …

Narrateur : En ce soir de noël, nous fêtons le « Prince-de-la-Paix »… Celui qui vient apporter la « paix sur la terre aux hommes qu’il aime », comme le chantent les anges aux bergers… Je me souviens d’un pardon donné ou reçu, d’un moment de paix… En ce soir de noël j’accueille de nouveau dans mon cœur la lumière que cet instant a pu susciter au cœur de ma nuit…

(Sur un fond musical, un enfant habillé d’or ou costumé en ange accroche une grosse étoile brillante dans le chœur, ou au-dessus du petit lit de Julien) (On peut écrire dessus « paix » )

Chant : « Donne la paix à ton frère » ou « Evenou Shalom » ou autre chant sur la paix.

Scène 3 : La beauté … petite lumière

Julien : cette fois-ci, je crois que j’ai compris : l’amitié et le partage, le pardon et la paix, la joie… en fait ce sont les autres qui nous transmettent leur lumière…

Mamie : tu as raison Julien…

Julien : mais alors si on est tout seul, on ne peut pas trouver la lumière ?…

Mamie : Je suis sure qu’il y a plein de moyens de trouver un peu de lumière même si on est très isolé. Je vais t’en apprendre un … souviens-toi : as-tu vu ou entendu aujourd’hui quelque chose de beau ?

Julien : Oui ! Mon bonhomme de neige ! Et le cadeau pour maman ! Je ne peux pas te dire ce que c’est parce que c’est un secret, mais tu verras, c’est drôlement plus joli que si Léa l’avait fait toute seule ! …. Heu, tu lui diras pas que je t’ai dit ça hein ?…

Mamie : Non mon Julien, je ne dirai rien… Ferme les yeux maintenant… Qu’as-tu vu de beau aujourd’hui ?…

(Fond musical… les scènes que Julien décrit se passent sous nos yeux)

Julien :

  • En allant à l’école j’ai vu une maman qui marchait avec un petit bébé très mignon dans ses bras…

(Une maman et son bébé passent)

  • Dans ma classe, un grand a fait un dessin d’un paysage de neige : on a tous fait « waouh » !…

(Un enfant arrive montrant un grand dessin, d’autres enfants accourent et s’exclament)

  • Sous le préau à l’école on a installé un sapin de noël décoré : il brille de mille feux.

(Un sapin est installé: les enfants arrivent avec des guirlandes et le décorent rapidement. Si on peut on l’éclaire !)

  • En classe la maîtresse nous a lu une histoire : l’histoire de noël. Cela parlait d’un tout petit bébé qui naissait dans une étable, entre un âne tout doux et un bœuf qui soufflait sur lui pour le réchauffer. Nous écoutions tous, émerveillés…

(La maîtresse et des enfants viennent. Elle tient un grand livre. Les enfants sont assis autour d’elle. Puis ils partent)

  • ce soir avant de me coucher j’ai vu par la fenêtre des milliers d’étoiles…

(Des enfants habillés d’or ou costumés en anges arrivent avec chacun une étoile. L’un d’entre eux porte une 3ème grosse étoile et l’accroche au-dessus du lit de Julien. Dessus on peut avoir écrit « Beauté »)

Mamie : Je peux te laisser maintenant Julien ?

Julien : Oui mamie, merci, je n’ai plus peur, tu peux éteindre la lampe. Tous mes souvenirs brillent comme des dizaines d’étincelles. Ils sont beaux, ils ont chassé la nuit…

Le narrateur : En chacun de nous peuvent naître des dizaines d’étincelles semblables… Il n’y a pas de nuit trop noire pour les empêcher de briller. … Ce soir c’est noël : Nous accueillons celui qui est venu nous apprendre à accueillir la lumière en nous et à la transmettre autour de nous, celui qui est « la lumière qui brille dans les ténèbres, et que les ténèbres ne peuvent arrêter », celui « qui éclaire tout homme en venant dans le monde ». Comme les bergers qui « repartent en glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils ont entendu et vu », nous pouvons rendre grâce …

Chant « Aujourd’hui s’est levée la lumière » ou « Noël voici le jour de la lumière »

On enchaîne avec la messe de noël, 2 possibilités selon les habitudes :

  • si la veillée se situe avant la messe : on fait la procession d’entrée sur le chant de fin.
  • si la veillée est intégrée dans la messe, on introduit directement la première lecture en disant par exemple « à l’époque d’Isaïe, le peuple était lui aussi dans la nuit, dans la peur et dans le désespoir… Dieu envoie alors son prophète rallumer la lumière dans leurs cœurs : écoutons ce qu’il nous dit. »

Variante dans un lieu où il y aurait très peu d’enfants :

On peut se contenter de Julien, la grand-mère et un enfant qui apporte les étoiles. Les autres scènes peuvent être simplement racontées (retravailler le texte en conséquence) et pour la 3ème scène, on peut projeter des images sur un écran. Si on manque de personnes pour faire les voix, le texte peut être enregistré au préalable (mais cela demande ensuite à ceux qui jouent d’être très bien préparés pour se caler sur les voix.)

Des idées pour s’organiser dans les lieux où l’on est très nombreux :

  • des collégiens feront les voix et les deux personnages principaux plus Léa
  • on peut confier aux CM les scènes d’enfants (le bonhomme de neige, le dessin, le sapin de noël, l’histoire)
  • on gardera pour les CE et les enfants de l’éveil à la foi les étoiles.

Cela permettra à chaque groupe de commencer à répéter de son côté et il suffira ensuite d’une ou deux répétitions tous ensemble pour que tout s’articule.

Approfondir votre lecture

  • Points de repere 2011

    Guide annuel Points de repère : un outil de formation

    « Points de repère est un formidable outil pour la formation des catéchistes, il offre des pistes pour nourrir la foi des catéchistes et élargir le champ de leur mission ! » C’est la conclusion d’une participante, largement partagée par les autres lors la journée de formation proposée par le Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat le 5 septembre 2013 sur la formation des catéchistes avec Points de repère.

  • Couverture Points de repère 2013-14

    Points de repère : Temps ordinaire, Épiphanie, Pâques, Pierre et Paul, 4 chemins de foi pour l’année liturgique

    Idéal pour préparer les réunions de catéchèse à l’avance, ce guide comprend quatre chemins de foi inédits (Temps ordinaire, Épiphanie, Pâques, Pierre et Paul), des fiches pratiques pour l’animation auprès des enfants, des prières illustrées, des témoignages et un espace d’expression personnelle pour le cheminement spirituel ainsi que des repères théologiques et catéchétiques.

  • 12 novembre 2013 : Crèche Dolfi. La Colomberie, Paris (75), France.

November 12, 2013: Dolfi crib. La Colomberie, Paris (75), France.

    Quand Marie se raconte … : une veillée de Noël avec Points de repère

    Pour la veillée de Noël, voici une idée d’animation élaborée et proposée par une équipe paroissiale d’un diocèse de la province de Toulouse d’après le guide annuel Points de repère 2015-2016.