L’art pour dire Dieu : Les larmes de Saint Pierre par Jean-Sébastien Bach

L’art pour dire Dieu, L’Oasis n°11 : Libérés du péché.

Dans chacun de ses numéros, L’Oasis propose un petit zoom sur une oeuvre d’art, un morceau de musique, qui peut conduire à Dieu et nous raconte pourquoi … Pour ce numéro consacré au péché, la rédaction a choisi « Erbarme dich, mein Gott » de Jean-Sébastien Bach.

Cette aria pour alto et violon solo fait partie de la Passion selon Saint Matthieu et exprime bien le repentir et les larmes de Saint Pierre après son reniement (Mt 26,75).

Voici la traduction française du texte chanté :

Prends pitié, ô mon Dieu,
Pour contenter mes larmes !
Vois ici, devant toi, un cœur
et un œil pleurent amèrement.
Prends pitié, ô mon Dieu.

Erbarme dich, mein Gott

Approfondir votre lecture

  • Mon chemin à la suite des saints, 30 vies de saints et 1 décor autocollant.

    Mon chemin à la suite des saints : connaître les saints et prier avec eux

    Après « Mon chemin de Carême » et « Mon chemin de l’Avent », les éditions Crer Bayard proposent un album illustré sur les saints pour les plus jeunes et les familles. Un joli chemin pour apprendre à connaitre les saints et prier avec eux !

  • Rome :  Canonisation de Padre Pio (saint Pio de Pietrelcina) par Jean-Paul II devant une foule de 300 000 fidèles massés sur la Place Saint Pierre.

    Quand l’Église est-elle née ?

    Les avis divergent sur la naissance de l’Église : du vivant de Jésus ? Après sa résurrection ? À la Pentecôte ? Quand les apôtres sont partis en mission ? Le théologien Conzelmann repérait trois périodes de l’histoire du salut : avant Jésus, pendant sa vie, puis le temps de l’Église. Mais alors, Jésus n’aurait-il pas « fondé » l’Église ? De fait, l’Église ne serait-elle pas en perpétuelle naissance ?

  • Saint Pierre, une menace pour l'empire romain, éd. Glenat/Cerf, 2019.

    Saint Pierre, une menace pour l’empire romain : en BD, dans les pas du premier pape

    Cette BD au beau graphisme nous raconte l’histoire de saint Pierre, apôtre et premier pape, mort à Rome en 64 après Jésus-Christ sous le règne de Néron. L’auteur choisit de démarrer par la fin : saint Pierre, crucifié sur une croix, va raconter les moments importants de sa vie.