Quand l’Église est-elle née ?

Rome : Canonisation de Padre Pio (saint Pio de Pietrelcina) par Jean-Paul II devant une foule de 300 000 fidèles massés sur la Place Saint Pierre.

Rome : Canonisation de Padre Pio (saint Pio de Pietrelcina) par Jean-Paul II devant une foule de 300 000 fidèles massés sur la Place Saint Pierre.

Cet article est paru dans la revue Initiales n°257 : L’Église, c’est nous !

Les avis divergent sur la naissance de l’Église : du vivant de Jésus ? Après sa résurrection ? À la Pentecôte ? Quand les apôtres sont partis en mission ?

Le théologien Conzelmann repérait trois périodes de l’histoire du salut : avant Jésus, pendant sa vie, puis le temps de l’Église. Mais alors, Jésus n’aurait-il pas « fondé » l’Église ? De fait, l’Église ne serait-elle pas en perpétuelle naissance ?

Écoute : les Écritures en parlent !

Les écrits du Nouveau Testament sont inégaux dans leur manière de parler de l’Église. Des quatre évangélistes, seul Matthieu en parle explicitement en Mt 16,18 et Mt 18,17. Après la confession de foi de Pierre, Jésus déclare : « Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Église ». Le mot est ekklèsia, formé sur la racine grecque de l’appel, la vocation, klè. Il désigne l’ensemble de ceux qui sont appelés par le Seigneur. Rien à voir avec un club ou une association dont on signe l’acte de naissance dans des statuts à un moment donné.

Saint Paul, qui écrit avant les évangélistes, lui, utilise abondamment le mot Église. Il y désigne d’abord une communauté de croyants située dans une ville ou une région (Romains, Galates, Corinthiens…).

Ensuite l’Ekklèsia désignera la communauté universelle constituée des communautés locales et appelée à s’étendre à tout le cosmos.

La Tradition rapportera l’activité missionnaire des apôtres qui ont annoncé l’Évangile dans différentes régions autour du bassin méditerranéen, fondant autant d’Églises locales unies en Christ et dans l’Esprit.

Regarde : ça pousse !

Les apôtres ont eu recours à des images pour expliquer l’Église (1 Co 3, 12 ; 1 P 2…). Elle est un champ, une plantation, et c’est Dieu qui fait croître. Elle est aussi comme une construction formée de pierres vivantes, avec le Christ comme pierre de fondation. Elle est encore le Temple de l’Esprit, où l’Esprit Saint demeure et agit. Elle est le corps du Christ, les croyants en étant les membres. Chacun y a sa place et son charisme à mettre en œuvre pour progresser et établir des relations d’amour divin. Cette assimilation entre le corps du Christ et l’Église prend sens dans le récit du chemin de Damas, lorsque le futur

Paul qui persécute l’Église entend : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? (Ac 9,4).

Elle sera encore comparée à une famille. Toutes ces images montrent l’Église du Christ plus en croissance que naissante.

Sens : le Christ et l’Esprit sont toujours à l’œuvre !

Lorsque Jésus appelle les premiers disciples au bord du lac, c’est déjà l’Église, même si elle n’en a pas encore le nom. En Luc 5,1-11, Jacques et Jean deviennent compagnons (koinônoi) de Simon-Pierre. C’est le début de l’Église-communion (koinônia), d’un agir ensemble avec le Christ, en écoutant sa parole et en le suivant. Le Christ fait la communion, l’unité. Jésus appellera ensuite les 72 qu’il enverra en mission, puis plein d’autres encore. Il demande aux Onze de faire de toutes les Nations des disciples. Lui, l’Emmanuel, s’engage à être avec eux tous les jours jusqu’à la fin du monde (Mt 28,16-20). Il continue d’agir dans l’Église : « Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient » (Mc 16,20).

À la Pentecôte, ayant remis l’esprit sur la croix, Jésus Christ répand l’Esprit, comme une force qui va faire des apôtres ses témoins de par le monde entier (Ac 1,8).Tout au long des Actes des Apôtres, on voit l’Esprit et la Parole se répandre et l’Église ne cesser de s’enrichir de nombreux nouveaux baptisés, en dépit des tensions internes ou externes.

Goûte : l’eucharistie fait l’Église !

Dans l’eucharistie, Jésus instaure un rapport inouï avec les siens : « il les aima jusqu’au bout » (Jn 13,1). Il se donne corps et sang pour l’Alliance. Il invite les croyants à devenir membres de ce corps, à faire corps ensemble et à être membres les uns des autres (Rm 12,5 ; 1 Co 1, 10-14). Le geste du lavement des pieds devient modèle : « À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13,35). Et c’est sur cet amour que le Ressuscité confie à Simon Pierre de veiller sur son Église (Jn 21, 15-19). En ce sens, l’Église corps du Christ prend corps au moment de l’institution eucharistique. Dans chaque eucharistie, l’Église, qui réactualise sacramentellement la mort du Christ, naît et renaît à elle-même et à sa mission.

Agis : le royaume s’est approché !

L’Église, doublement millénaire, est toujours naissante et sans cesse en train d’advenir par l’action du Christ et dans la force de l’Esprit. Reçue comme un don, l’Église devient un projet : elle est corps qui « se construit dans l’amour » (Ep 4,16). En prenant à bras le corps l’appel du Christ à le servir dans l’autre (Mt 25,31-46), chacun fait advenir l’Église sacrement du salut, sacrement du frère.

P. Christophe Raimbault, Bibliste, Vicaire général du diocèse de Tours, Professeur à l’Institut catholique de Paris

 

Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.

Mt 16, 18

S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain.

Mt 18, 17

04 Prenons une comparaison : en un corps unique, nous avons plusieurs membres, qui n’ont pas tous la même fonction ; 05 de même, nous qui sommes plusieurs, nous sommes un seul corps dans le Christ, et membres les uns des autres, chacun pour sa part.

Rm 12, 4-5

Dans le même numéro :

La Communauté de l'Anneau, premier volet de la trilogie fantastique Le Seigneur des anneaux.

Que signifie « vivre en communauté chrétienne » ?

Si je vous dis Frodon, Sam, Merry, Pippin, Gandalf, Legolas, Gimli, Aragorn, soit je vous ai perdu, soit vous pensez à une communauté, La Communauté de l’Anneau (titre du premier film de la trilogie du Seigneur des anneaux). Ils n’ont rien en commun, des hobbits (petits hommes de la campagne), un elfe, un magicien, un roi, un nain, et pourtant, ils vont se rencontrer et se mettre en route pour un long chemin. Leur seul désir : sauver le monde.

L'Église, c'est nous !

Ini 257_Couv

Un numéro par trimestre

Ini 253 Couverture

Se procurer un numéro

boutique-publications.cef.fr

Un numéro, un thème

620x349 vignette Initiales

Jeunes & Vocations

jeunes-et-vocations-site
logo-aep

Christus Vivit : lettre du pape aux jeunes

L'exhortation apostolique post-synodale Il vit, commentée, éd. Lessius, octobre 2019.

Logo de l'Enseignement catholique.
lutter-contre-la-pedophilie

Approfondir votre lecture

  • Ini 256_couv

    En progrès, mais peut mieux faire… – Initiales n°256

    Progrès : le mot est lâché ! Cependant, il n’a plus l’aura qu’il avait. Même si de tout temps, le progrès a pu faire peur – « c’était mieux avant ! » – il était quand même synonyme d’un mieux vivre. Mais aujourd’hui, la question se pose à nouveau frais. En entendant ce mot, nous sommes plutôt dans une attitude de méfiance et des images négatives peuvent nous venir à l’esprit.

  • Ini 256-e2 Jeu Le progres dans les textes bibliques_Plateau

    Jeu sur le progrès dans les textes bibliques

    Le progrès dans les textes bibliques : un jeu de type Cluedo pour découvrir comment Dieu par sa Parole, nous aide à grandir, à progresser en humanité.

  • 12 Juin 2011 : Célébration eucharistique de la Pentecôte lors du FRAT Jambville 2011, rassemblement des jeunes en aumôneries d'Ile de France. Jambville (78), France.

    Les sacrements pour progresser dans ma vie de foi

    Nous parlons souvent du baptême comme d’une vie nouvelle. Mais c’est toute notre vie qui sera marquée par un cheminement, une progression dans notre vie de foi de laquelle les sacrements participent.