Exorcisme et catéchuménat

Vigile pascale 2Cet article est paru dans la revue Initiales n°249 sur le thème Anges et démons.

Qui ose prononcer le mot « exorcisme » ? Depuis le fameux film « L’exorciste » de William Friedkin sorti en 1973 et ceux qui ont suivi, ce simple mot engendre un flot d’images, de commentaires, de cris … et notre imaginaire tout comme celui des jeunes se met en route.

Exorciser (du grec conjurer) c’est l’idée d’écarter le démon pour libérer les personnes. L’Eglise catholique s’appuie sur les pratiques de Jésus et le pouvoir qu’il a donné à ses apôtres de chasser les démons (Mt 10,8, Mc 3,15 et 6,13, Lc 9,1). Les exorcismes ont pour objet de manifester l’amour de Dieu, la bienveillance de l’Eglise, et aussi sa proximité envers les catéchumènes (voir les Propositions pastorales pour le baptême des adolescents) dans un cheminement qui peut être difficile par certains renoncements qu’il impose.

Elle reconnait deux sortes d’exorcisme :

  • l’exorcisme majeur (ou solennel) qui est une prière liturgique avec un rite. Il se déroule après un ou plusieurs entretiens de discernement, l’exorcisme étant d’abord un ministère d’écoute et de compassion auprès de personnes qui souffrent.
  • et l’exorcisme mineur qui fait partie du catéchuménat. Il figure à trois endroits du cheminement.

Les trois moments de l’exorcisme mineur :

  • Dans la première étape lors de l’entrée en catéchuménat. Il est plutôt réservé ici aux catéchumènes venant de pays ou de cultures qui pratiquent des rites païens ou magiques ou qui honorent les esprits des morts (Rituel de l’Initiation Chrétienne des Adultes, note 83). Cet exorcisme est une renonciation à ces pratiques et aux religions non chrétiennes.
  • Toujours dans la première étape du cheminement pendant le temps du catéchuménat, plusieurs exorcismes peuvent être proposés aussi souvent que nécessaire. Ils peuvent être suivis de bénédictions.
  • Dans la deuxième étape du cheminement, durant les célébrations des scrutins, plusieurs exorcismes sont à nouveau proposés. Ils ont toujours pour objectifs d’aider les catéchumènes à s’attacher au Christ et de recevoir la force de celui-ci pour poursuivre leurs efforts pour aimer Dieu (RICA, note 148). Ils sont toujours en lien avec le texte de l’évangile lu pendant la célébration.

Les prières d’exorcisme mineur

Il existe onze propositions de formulaires de prières dans le RICA qui demandent d’éclairer, renouveler, éloigner, confirmer, prévenir, affermir, ouvrir, garder, illuminer, guérir, délivrer. Ces exorcismes qui précèdent le baptême sont comme un déploiement de la dernière demande de la prière dominicale : « Délivre-nous du mal ». Ils ont donc une finalité éducative dans la vie de foi. Ils œuvrent à une authentique libération spirituelle de la personne. Face aux manifestations du mal sous toutes ses formes, ils viennent toucher ce qui empêche l’homme d’aller vers Dieu et de se rendre disponible à sa Parole.

Avec des jeunes :

Avant de proposer aux jeunes de vivre les exorcismes, il est nécessaire de bien expliquer ce mot et ce que cela veut dire dans leur cheminement de catéchuménes.

Prendre le temps de l’échange autour de quelques questions :

  • Quelles formes le mal prend-il dans leur vie? Donner des exemples concrets.
  • Qu’est-ce qui est difficile pour eux dans ce cheminement vers le baptême ?
  • Qu’est-ce qui peut les empêcher de suivre la Parole de Dieu, l’exemple de Jésus ? …

Choisir la prière d’exorcisme dans le RICA

La prière sera à choisir en fonction des difficultés exprimées ou des exemples concrets qu’ils auront cités. Echanger avec eux autour des mots qui peuvent leur paraître difficiles ou inhabituels et travailler ensemble le texte de la Parole de Dieu qui s’y rapporte.

Ces temps peuvent être vécus au cours d’une célébration de la Parole au début ou à la fin d’une rencontre, célébrés par le prêtre, un diacre ou un catéchiste délégué par l’évêque pour cette fonction (RICA, notes 111 et 112).

Approfondir votre lecture

  • Appel décisif des jeunes catéchumènes du diocèse de Paris, mars 2019.

    Enquête sur le catéchuménat des adolescents 2019 : évolution des réflexions et des pratiques pastorales

    Constatant l’augmentation depuis plusieurs années du nombre d’adolescents qui demandent les sacrements de l’initiation chrétienne, les évêques de la Commission épiscopale pour la catéchèse et le catéchuménat ont demandé au Service national de la catéchèse et du catéchuménat, SNCC, de suivre cette évolution.

  • 26 mars 2016 : Les nouveaux baptisés sont revêtus du vêtement blanc et portent la lumière pascale, lors de la célébration de la Vigile pascale. Paroisse Saint Ferdinand des Ternes, Paris (75), France.

    Communauté et jeunes catéchumènes

    De plus en plus de jeunes adolescents arrivent avec une demande de baptême ou d’autres sacrements de l’initiation chrétienne. Ils sont quelques fois déjà intégrés dans un lieu d’Eglise, une communauté, un mouvement, ou, une proposition leur est faite de rejoindre un groupe de jeunes chrétiens du même âge. A cette occasion, on peut se poser la question de ce qui fait communauté. Qu’est-ce qu’une communauté ?

  • 300 jeunes du monde entier réunis à Rome en mars 2018 à l’occasion du pré-synode.

    Accompagner les jeunes catéchumènes : les pistes du Synode des jeunes

    De plus en plus de jeunes adolescents arrivent avec une demande de baptême ou d’autres sacrements de l’initiation chrétienne. Ils sont quelques fois déjà intégrés dans un lieu d’Eglise, une communauté, un mouvement, ou, une proposition leur est faite de rejoindre un groupe de jeunes chrétiens du même âge. Comment les accompagner ? Quelques pistes à partir du Synode des jeunes.