Devenir saint, est-ce vraiment accessible à tous ?

Ste Praxede-Rome-IXeQuestion des lecteurs, L’Oasis n°9 : Tous saints !

La question d’un lecteur de L’Oasis à Mgr Jaeger, évêque d’Arras : « Je prie les saints mais devenir saint, est-ce vraiment accessible à tous ? »

Nous croyons trop facilement que la sainteté est une affaire personnelle, une performance, un défi. Nous rêvons d’être devant Dieu des héros de la foi dont il pourrait être fier. N’y a-t-il pas de l’orgueil dans cette prétention ?

Nous sommes étonnés, en lisant la vie des saints que nous prions, de constater qu’ils n’étaient pas exempts de faiblesses et de défauts. Ils furent parfois bien difficiles à supporter par leur entourage ! Non, ils n’étaient pas parfaits !

La sainteté n’est pas un dû qui viendrait légitimement couronner nos efforts et nos capacités. Elle est l’œuvre de Dieu en nous, un don qui est fait aux pécheurs que nous sommes. Nous ne construisons pas la sainteté, nous l’accueillons. Par l’Esprit Saint, Dieu habite et travaille le cœur de chaque être humain, le façonne, le transforme, le convertit, le dilate par son Amour.

Il n’est pas forcément simple et facile de consentir à cette présence et à ce renouveau que Dieu opère en nous. C’est là que porteront nos efforts. Le Seigneur prend patience et nous renouvelle à travers toutes les réalités de notre existence quotidienne.

La sainteté n’est pas réservée à quelques privilégiés. Elle est la vocation commune à tous les baptisés. A nos bras et à notre seule volonté, elle est impossible. Si Dieu Lui-même en trace le chemin en nous, elle devient le bien commun et la joie que nous partageons avec la foule des saints que nul ne peut dénombrer. Prions les saints connus et reconnus. Demandons au Seigneur qui cache les mystères du Royaume aux sages et aux savants de faire de nous d’humbles saints !

+ Jean-Paul JAEGER, évêque d’Arras

Approfondir votre lecture

  • Sculpture de la résurection du Christ sauveur de Pericle Fazzini, dans la salle Paul VI du Vatican

    La résurrection : c’est parfois difficile d’y croire

    « La résurrection ? Tu ne me feras pas croire ça ! » Cette réflexion est celle de Justine, jeune catéchumène de 20 ans. Son accompagnatrice en catéchuménat se demande comment lui répondre puisque la résurrection du Christ est au cœur de la foi chrétienne, le kérygme.

  • « Comment éveiller à l’intériorité ? »

    « Comment éveiller à l’intériorité les personnes que l’on accompagne en catéchèse et catéchuménat ? » demande Damien, catéchiste. Nous souhaitons que ceux que nous accompagnons rencontrent vraiment le Christ, qu’ils aient une relation d’intimité avec lui. Nous savons bien qu’il ne suffit pas de connaître beaucoup de chose sur Dieu.

  • Petite conversation sur le diable : un livre sur l’ange déchu Satan, son emprise et les mythes qui l’entourent

    Le diable, folklore ou réalité ? Ce livre écrit sous forme de conversation entre un prêtre « expert du diable » et un jeune journaliste curieux de la culture dite « satanique » – car elle fait référence au diable (du Hellfest en passant par la série Lucifer ou au film Hellboy), fait le tour de nombreuses questions que l’on peut se poser sur le diable et les anges.