« Comment reconnaître la beauté de toute personne ? »

La question des lecteurs, L’Oasis n°20 : C’est trop beau !

« Comment parler de la beauté de toute personne ? » C’est la question de Clémence, 15 ans, qui vient de rencontrer une personne porteuse de handicap lourd.

Mais le Seigneur dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence ni sa haute taille, car je l’ai écarté. Dieu ne regarde pas comme les hommes : les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. » (1 S 16, 7)

Comment ne pas porter spontanément un jugement hâtif en rencontrant sur sa route une personne porteuse d’un handicap lourd ? Comment reconnaître sa beauté ?

Dans le cadre de la catéchèse, Dieu s’invite à cette rencontre et les codes sont bousculés. Il s’agit de faire route ensemble dans le chemin de la foi et de s’adapter au rythme, aux possibles de chacun dans une observation pointue de chaque signe donné : un geste qui se déploie lors d’un mot prononcé, un cri de souffrance ou de joie qui résonne, une réaction spontanée qui surprend, un signe d’amitié offert, un sourire qui illumine le visage.

Autant de portes d’entrée qui me font découvrir la profondeur de cette personne et sa beauté intérieure. Mon regard change et se fait proche en humanité sous le regard de Dieu. On entre dans le domaine d’un cœur à cœur.

À l’occasion de la rencontre d’un groupe de CM1 avec des jeunes enfants polyhandicapés, une fillette, au moment de partir nous a demandé où étaient les personnes handicapées. En fait, cet après-midi-là, elle avait vu et rencontré des enfants – certes porteurs d’un handicap lourd – mais avec une âme et des réactions d’enfant comme elle, et la rencontre en vérité et en amitié a eu lieu !

Marie-Odile Frey, retraitée, ancienne animatrice pastorale

Feuilletez L’Oasis en ligne !

Cliquez sur la revue pour la consulter en plein écran.

Approfondir votre lecture

  • A la rentrée, répondre aux questions des parents sur le caté

    Que fait-on au catéchisme ? A quel âge aller au catéchisme ? A la rentrée de septembre-octobre, beaucoup de parents se posent la question d’inscrire leur enfant pour une année de catéchèse. A leur disposition, ainsi qu’à celle des acteurs de la responsabilité catéchétique, le site www.eglise.catholique.fr offre des réponses mais aussi des mots pour donner envie à ceux qui hésitent…

  • « Je trouve les textes du jour trop difficiles… puis-je en prendre d’autres ? »

    « Je trouve le texte biblique d’aujourd’hui trop difficile pour les catéchumènes que j’accompagne. Puis-je en prendre un autre ? », voici la question de Gaëtan. Sébastien Vereckeen, responsable du service diocésain du catéchuménat d’Arras, lui propose une réponse.

  • Pourquoi l’Eglise dit-elle que Marie est toujours vierge ?

    “Pourquoi l’Eglise dit-elle que Marie est toujours vierge alors qu’elle a donné naissance à un enfant ?”, voici une question à laquelle Noémie, catéchiste a des difficultés à répondre. C’est Monseigneur François Kalist, archevêque de Clermont, qui lui propose une explication de cette affirmation de la foi.