La catéchèse, un statut juridique particulier

Temps prière enfantsLes activités de catéchèse relèvent de l’instruction religieuse et ont un statut juridique particulier.

« Les activités de catéchèse ressortent de l’instruction religieuse proprement dite telle que visée à l’article L241-2 du code de l’éducation et situées distinctement dans l’article D521 du même code ». Elles n’entrent donc pas dans le cadre des activités périscolaires mais il est tout à fait possible qu’une paroisse fasse des propositions d’activités culturelles et spirituelles dans le cadre du projet éducatif territorial.

Pour ces activités culturelles, un support associatif est préférable. L’exemple du diocèse de Paris avec la Fédération d’Associations Culturelles, Éducatives et de Loisirs, (FACEL) peut donner des points d’appui. La FACEL fédère une cinquantaine d’Associations Culturelles Éducatives et de Loisirs qui se répartissent suivant 4 catégories :

  • les Accueils Culturels Educatifs et de Loisirs (ACEL) dans des paroisses ou dans des écoles,
  • les centres sportifs et culture,
  • les patronages,
  • les pôles paroissiaux jeunes.

Approfondir votre lecture

  • Le temps du caté, parents, enfants et catéchistes font l’école buissonnière

    Des séances de catéchèse outdoor, en dehors de l’enceinte de l’école, c’est ce que propose une école du diocèse de Rennes en lien avec la paroisse de Pleurtuit. Une façon de mieux s’adapter au rythme et aux besoins des enfants et de transmettre la foi par le jeu et des activités en plein air. Autre expérience de caté hors-les-murs : découvrez l’initiative du diocèse de Pontoise pour ses catéchistes à la découverte d’un haut lieu du Val-d’Oise.

  • COVID-19 : normes sanitaires pour la catéchèse et le catéchuménat

    Le SNCC publie, à l’attention des responsables de Services diocésains en charge de la catéchèse et du catéchuménat, des documents pour accompagner leur mission dans leur diocèse malgré les difficultés causées par la pandémie.

  • La bénédiction des cartables à la rentrée

    Après avoir déserté les cours de récréation pendant deux mois, les enfants retrouvent le chemin de l’école en ce jeudi 1er septembre. Des paroisses invitent les écoliers à venir faire bénir leur cartable par un prêtre. C’est un temps fort spirituel, qui encourage à débuter l’année scolaire avec ardeur, sous le regard du Seigneur.